Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Le manga “Hetalia” face aux limites de la parodie

Hetalia (une combinaison des mots « hetare », littéralement “bon à rien”, et  Italie), un manga satirique créé par Hidekaz Himaruya, [blog officiel, en japonais], situé principalement pendant la deuxième guerre mondiale et présentant les leaders des pays de cette ère, a attiré l'attention tant au Japon qu'à l’ international. À l'origine, il s'agit d'un webcomic [en japonais] sorti de l'imagination d'un expatrié japonais habitant à New York. Hetalia a été publié comme manga en 2008 par Gentosha Comics Inc. et a été plus tard adapté en dessin animé [sous-titré en anglais] en janvier 2009, qui a généré  plus de 200 000 vues sur Internet.


Hetalia-episode 01[RAW](Japanese only)

L'histoire et les personnages

Hetalia : les pouvoirs de l'Axe. [en japonais], de son nom complet, caricature chacun sans exception. L'Allemagne, le Japon, la France, la Grande-Bretagne,  les Etats-Unis, la Pologne, la Russie, les pays baltiques, l’Espagne, la Grèce, l’Autriche, la Hongrie, la Pologne, la Chine, la Corée et, surtout, l’Italie, personnifiées par des jeunes héros caractéristiques des mangas japonais, sont dépeintes en exagérant les stéréotypes à leur sujet, et sont toutes mises au pilori avec le même niveau d'intensité ironique.

Yorozu Haki suggère que ce manga devrait être vu comme une fiction représentative d'une sous-culture qui, ces derniers temps, fait tache d'huile dans l'univers du manga japonais, dans laquelle beaucoup d'auteurs ont commencé à traiter de thèmes politiques ou sociaux, dans les limites de cette expression artistique :

歴史認識が浅いという辛口の意見もあるのですが、しょせんはフィクション。ただ、現在マンガカルチャーの発言権は増しているだけに、偏見を植えつけかねな いかも。日本人が国際社会で弱腰というのは、総体的にはそうかもしれないですが、いささか強調されすぎているきらいもありますよね。あと、こうした歴史文 化的な興味というのは、往々にして、サブカルチャーを経由しているというのが、まさに現代的ですよね。

この漫画で描かれているように、おちゃらけ雰囲気で国際紛争もカタがつけばよろしいのでしょうけれど、現実問題、国家というのはおそろしいモンスターであって、けっしてひとりの人格に収斂させられるようなものではないのです。

舞台は日本、イタリア、ドイツが同盟を組んだ第二次世界大戦あたりと思われます。ときおり、歴史的なうんちくが散りばめられているので、世界史マニアには興味深いかも。[…]

Le point focal est la deuxième guerre mondiale, et l'alliance entre le Japon, l'Italie et l'Allemagne. [Le manga] est rempli d'informations historiques, qui sont de grand intérêt pour les amateurs d'Histoire mondiale. […]
Certains ont critiqué le manga en raison de sa culture historique superficielle, mais c’est juste une fiction après tout. D'un autre côté, la culture subversive du manga, aujourd’hui, regagne du terrain  et il se peut que les préjugés augmentent. Il est généralement vrai que le peuple japonais n'exprime pas des avis forts sur des contextes internationaux, mais il est également vrai que cette caractéristique a été un peu trop exagérée. En outre, cet ‘intérêt pour le social et le culturel, de plus en plus fréquemment exprimé dans la culture underground [tels que celle du manga], est un [phénomène] moderne.
Ce serait bien si les conflits internationaux étaient réglés comme ils le sont dans ce manga, avec son atmosphère de farce, mais le problème est que les nations sont en réalité les monstres redoutables et elles ne peuvent être réduites à un simple personnage pour les représenter.

Le blogueur Roko estime qu’ un tel manga, même s'il ne constitue pas une référence historique, peut néanmoins stimuler chez le lecteur une curiosité pour en apprendre plus sur le monde :

ウワサのヘタリア、読んでみました。国を擬人化した登場人物のからみは面白かったなぁ。
いつでも美味しいものを食べることしか考えていないヘタレなイタリア。ドイツの捕虜になって喜んでるソ連。何をするにも時間がかかるギリシャ。ケチケチなオーストリア。昔はかわいこちゃんだったのに、今じゃエラソーなアメリカ。真面目でいつも怒ってるドイツ。
それぞれの国の個性が、思いっきり突っ込まれてます。結局はみんなヘタレなのかなぁ~?

J'ai lu les avis des gens sur Hetalia . Les rapports entre les personnages caractérisant les différents pays sont assez amusants. L'Italie, la bonne à rien, qui ne pense à rien sauf à la bonne nourriture. L'Union Soviétique, heureuse d'être prisonnière de l'Allemagne. La Grèce, qui prend beaucoup de temps dans tout ce qu’elle fait. L'Autriche et son avarice. Les États-Unis, qui étaient si mignon quand il était petit mais qui est devenu tellement arrogant en grandissant. L'Allemagne, pour toujours en colère et sérieuse. La personnalité de chaque pays est ridiculisée, sans exception. Peut-être tous sont-ils, à la fin, juste des « bons à rien », non ?

[…]

おバカなコミックスですけど、こんなところから世界を知るのもアリかなと思います。だって、学校ではこういうこと教えてくれないもの。この頃、世界に興味のない人が増えてるでしょ。そういうのって危険だと思うんです。
やみくもに外国がステキと思うのもいけないけど、知りもしないで否定するのはもっといけないことだと思うのです。
世界を知れば日本のことも知りたくなります。一つ知ればそこから興味が広がります。でも、最初の一つを手にすることができないと、そこからは何も広がら ないのです。1×2は2、2×2は4になるけれど、0には何をかけても0。無知は恐ろしいことであり、悲しいことなのです。

Ceci peut être un manga idiot, mais je pense que c’est une manière de s'informer sur l'histoire du monde. Puisqu'après tout, ils ne nous apprennent pas ces  choses à l'école, n'est-ce pas ? Le nombre de personnes qui se désintéressent complèment du monde  augmente de nos jours, et ceci est à mon avis une dangereux.
Ce n'est pas bien de la part des Japonais d'admirer sans conditions les pays étranger, mais c'est aussi mauvais de nier l’histoire sans rien connaître à son sujet. Plus je me renseigne sur l'histoire du monde, plus je veux me renseigner sur l'histoire japonaise. Dès que j'apprends une nouvelle chose, cela me donne envie d'apprendre d'autres choses. Mais si dès le début vous n’avez pas la possibilité d’accèder à cette première information, la connaissance ne sera pas propagée. Après tout, 1 fois 2  fait 2, et 2 fois 2 font 4, mais n'importe quel nombre multiplié par zéro, la réponse est toujours 0. L'ignorance est une chose effrayante et triste.

Comme son titre le suggère, le pays le plus maltraité dans Hetalia est l'Italie. Descendant d'une lignée prestigieuse (son grand-père est l'empire romain), le personnage  Italie semble avoir montré des signes de faiblesse dès son enfance, et est maltraité par ses amis européens. Que ce soit dans le manga ou le dessin animé, Italie est toujours représenté  comme pleurnicheur, paresseux, coureur de filles, et amoureux de la bonne chère.Même si beaucoup d'amateurs italiens de dessins animés japonais attendent avec impatience la version sous-titrée par les fans, certains d'entre eux questionnent le « bon goût » des sujets choisis.

Dans un fil de discussion en ligne consacré à Hetalia [en italien] sur Shinforum, un forum de fans de culture japonaise, Agarsen, par exemple, écrit :

Dopo aver letto buona parte dei capitoli, posso dire che, sebbene abbia trovato parte del manga divertente, ho trovato anche parte del manga di cattivo gusto; non offensivo, ma di cattivo gusto, proprio per la superficialità con cui certe affermazioni sono proposte al lettore. Se noi prendessimo la cultura giapponese e decidessimo di sbeffeggiarla “per quello che ci sembra” io non credo che i giapponesi ne sarebbero divertiti…

Après avoir lu une grande partie des chapitres, je peux dire que bien que j'ai trouvé le manga très drôle d'une part,  je l'ai également trouvé du mauvais goût ; pas offensant mais de mauvais goût, juste pour la superficialité des informations proposée aux lecteurs. Si nous prenions en ligne de mire la culture japonaise et décidions de la railler « pour ce à quoi elle ressemble », je ne pense pas que le peuple japonais serait content…

[…]

Ogni cosa può essere fatta sembrare idiota se letta superficialmente.
Il problema è che deve esistere anche una consapevolezza, una lettura più approfondita dei fatti che ti dice “Un momento, va bene riderci sopra, ma nella realtà dei fatti c'è poco da ridere”. Insomma, dovrebbe essere un riso amaro più che uno sbellicarsi. Io già m'immagino certa gente che penserà di capire la storia dopo avere letto Hetalia, esattamente come pensa di conoscere la società guardando la televisione…

Tout chose peut sembler idiote si elle est lue de façon superficielle. Le problème est qu'il doit aussi y avoir une certaine conscience, une lecture plus profonde des faits qui vous indique « Attendez un moment, là. C’est  très bien de rire mais, dans la réalité, il n'y a pas à rire de ce sujet ». Bref, ça devrait être plus un rire amer qu'une franche rigolade. Je peux déjà voir certains, qui après avoir lu Hetalia, penseront qu'ils comprennent maintenant l'Histoire, de la même manière qu’ ils  pensent connaître la société, juste parce qu'ils regardent la télé…

Trovo difficile ridere al pensiero di gente che scappa dal fronte o si arrende senza combattere; gente pescata da ogni dove, che voleva solo farsi gli affari propri e vivere tranquilla, mal equipaggiata, mandata a combattere nel deserto… si dovrebbe ridere di questa gente?
Che si ridi di Mussolini e dei fascisti, ma loro…

Je trouve difficile de rire quand je pense aux personnes qui fuient le front ou se rendent sans combattre ; les gens de partout, dont le seul désir était de s’occuper de leurs propres affaires et de vivre une vie paisible, mal équipés, envoyés au combat dans le désert… devrions-nous rire de ces personnes ? Rions de Mussolini et des fascistes, mais d'eux…

Polémiques et protestations

Comme mentionné ci-dessus, le dessin animé, inspiré par le manga a été programmé pour le 24è janvier sur une chaîne de télévision japonaise pour les enfants, Kid TV, mais il a été officiellement suspendu après 16 000 messages de protestations  émanant de citoyens coréens, avec pour résultat que le dessin animé est visible seulement sur l'Internet et  sur les téléphones portables.

Qu'un sujet controversé tel que la seconde guerre mondiale, et la manière dont des pays sont raillés et ridiculisés, provoque une  polémique n'est pas étonnant en soi. Ce qui a frappé beaucoup de blogueurs japonais, cependant, est le fait que la Corée, mentionnée seulement dans le manga  et seulement comme un personnage mineur, ait considéré sa description comme une insulte nationale, et une provocation supplémentaire de la part d'un Japon arrogant.

Dans son analyse, le blogueur  no_tenki [en japonais] explique que la réaction coréenne, qui peut sembler extrême à beaucoup, n'est pas en fait extrême, mais plutôt une conséquence des messages anti-coréens constamment disséminés sur le Web japonais, particulièrement dans les forums de discussion ou sites Web de droite. Ces messages sont ceux qui alarment les Coréens, qu'ils vivent dans leur patrie ou au Japon :

ヘタリアについて話しますと、[…]まあ、まともに読んでないので迂闊な評価はできませんが、人気があるということは、なかなかセンスのある方ではないか と思われます。ですけど韓国については、掘り下げが足りない…というより、単純に、ただのネタです。ボクもそう思いますが、韓国なんて登場しなくても構わ ないわけだし、どうでもいいとは思います。ですけど、韓国人としては、やっぱりこれは憂慮せざるを得ない。

Parlant de Hetalia, […] je ne l’ai pas lu, aussi je ne peux pas en parler, mais le fait qu’il est devenu si populaire signifie qu'il a été créé avec  bon sens. Cependant, concernant la Corée [et comment elle est dépeinte dans le manga], je suis d'accord avec ceux qui disent qu'il ne s'agit pas de quelque chose de superficiel, que c'est une moquerie, et je préfèrerais également que la Corée n’y soit pas représentée du tout. En tant que  Coréen, cependant, je ne peux pas m'empêcher d'être préoccupé.

韓国のキャラ設定ですけど、ただ、ネット上においての韓国のイメージを、そのまま借用しているわけですよね。ネットの住人には納得できそうなキャラ像で す。「ニダー」と違って顔も美形ですし、バカではあるけど悪気のあるやつとしては描かれていない。だからニダーとは違うのだ。むしろ好意的に捉えている。 と思われるかもしれませんけど、その根本にある「韓国のイメージ」というのは「ニダー」も、この「韓国」さんも同じわけで、昔の「嫌韓」の常識(今はネッ トの住人の常識かな)を引っ張り出してきていて、それをアレンジしてるだけで、(絵は好きですけど、設定においての)材料は同じじゃないですか。「韓国と はこういう国だ」というイメージがここまで肥大したからこそ、別に嫌韓でない人でも、ヘタリアでの韓国のキャラに違和感を感じない。むしろ「事実どおりに 描かれている」と思う。これはなかなか恐ろしいことだと思いますよ。「…」

Le personnage représentant la Corée reflète comment la Corée est représentée sur l'Internet (japonais). Il correspond parfaitement à l'image que les citoyens japonais ont de la Corée. Comparé à Nidaa [un personnage créé par des 2 channelers avec l'intention de déprécier la Corée et nommé d'après le suffixe coréen – mnida], il est beau, idiot mais il ne semble pas malveillant. Il est donc différent de Nidaa, parce qu'il s'agit d’ un personnage amical. Du moins, c’est ce qu'ils disent. Cependant, l'image de base de la Corée, que ce soit Nidaa ou “Monsieur Corée” dans Hetalia, est identique. Ils arrangent le sentiment anti-Coréen partagé par les citoyens japonais d'une manière différente, mais les ingrédients sont identiques (je veux dire l'idéologie, parce que j'aime réellement le dessin).

[…]

だからどっちにしろ、韓国ではヘタリアは極右の嫌韓(的な見方から韓国をキャラ化した)アニメとして知らされ、これから韓国の一般人の日本に対する認識を悪くする要因の一つとして存在しつづけるかもしれない。ということを考えると、とても心配なわけだ。

En conséquence, [en Corée] Hetalia a la réputation d'un dessin animé de droite dans lequel la Corée est dépeinte selon un point de vue anti-Coréen, et ceci peut devenir un facteur qui influence la perception des Japonais chez les Coréens. Ceci m'inquiète beaucoup.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site