Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Les blogueurs réagissent à l'attentat du Caire

Une touriste française a été tuée et une vingtaine d'autres personnes blessées dimanche soir par l'explosion d'une bombe à l'extérieur de la mosquée Al Hussein dans le quartier très touristique de Khan Al Khalili au Caire.

Pendant que le monde affrontait la situation sur le terrain, la blogsphère égyptienne s'est aussitôt mise en mouvement, s'échangeant mises à jour, informations, analyses et inquiétudes.

La première,  Zeinobia a posté sur Twitter un message rapportant qu’ «il y a comme une explosion dans un Café à Al Azhar.» Quelques minutes plus tard, Arabawy a pris la suite avec un message de confirmation : «Explosion dans la rue el-Mashhad el-Husseini, au Caire.»

Moftasa a été le premier à supposer un rapport entre la bombe et une nouvelle loi anti-terrorisme controversée, qui doit être discutée ces jours-ci au parlement égyptien. Le projet de loi a été très largement critiqué.

Rien n'était encore confirmé, et les rumeurs circulaient ; cependant, Zeinobia essayait de collecter des mises à jour de différentes sources, journaux et télévisions, dans une revue de presse rapide mais complète (en anglais).

Arabist, qui se trouvait à proximité et a entendu lui-même les deux explosions, a écrit (en anglais) :

J'entends des infos sur l'explosion d'une bombe dans le Vieux Caire près de Khan al-Khalili, une destination très touristique. Mettrai à jour dès qu'il y aura plus d'infos.

Mise à jour : Al Jazeera rapporte 11 morts, trois Egyptiens, trois Allemands, 16 blessés, un mort français, tout ceci reste à confirmer.

Mise à jour 2 : Les activistes disent déjà que ça tombe à pic pour la discussion de la loi sur l'état d'urgence le mois prochain au parlement…

Mise à jour 3 : Quatre morts (Allemands et Français), 12 blessés, diverses nationalités.

moftasa a publié ensuite sur Twitter un lien vers une photo de la zone de l'explosion.

Tandis que Msfour, une expatriée américaine vivant au Caire, a été la première à demander aux blogueurs sur Twitter d'utiliser l'étiquette #cairobomb (note de la traductrice : afin d'identifier facilement des messages relatifs à l'attentat), Arabwy a été le premier à demander aux blogueurs d'utiliser un mot-clef  unique sur la bibliothèque en ligne de signets Delicious : El-HusseinExplosion afin de mettre en commun tous les liens sous la même URL (adresse internet).

Yassary Masry [en arabe], CarlMsfourMareeRobSandMonkey et Grey wool Knickers [ en anglais] ont été les premiers à bloguer sur l'événement, que ce soit pour rassurer leurs amis et leurs familles, ou pour discuter de l'existence ou non d'un rapport entre l'attentat et la loi anti-terrorisme. Grey wool Knickers a écrit un court billet dans lequel il met en relation les derniers événements survenus en Egypte, en essayant de les rattacher au récent attentat :

Comme plusieurs l'ont remarqué, ceci arrive à un moment très suspect, si l'on considère que la prolongation de l'état d'urgence [en anglais] (en vigueur depuis la guerre arabo-israélienne de 1967, avec une brève interruption pendant la présidence de Sadate) devait justement être reconsidérée. Le gouvernement de Moubarak promet depuis des années [en anglais] d'adopter une loi anti-terrorisme qui remplacerait la loi martiale, et donnerait au moins une certaine protection aux citoyens conformémént à la constitution égyptienne. Le régime peut actuellemet invoquer la législation de l'état d'urgence faire tout ce qu'il veut, les lecteurs se souviendront ici par exemple, parmi d'autres, de l'enlèvement de Philip Rizk et de l'arrestation de Diaa Gad [en anglais]. Avec les changements en cours dans les administrations américaine et israélienne – et les groupes de résistance de plus en plus audibles, puissants et interconnectés, dans le pays et de l'autre côté de la frontière à Gaza – il semble que le régime vieillissant de Moubarak devient nerveux, et qu'il n'a guère d'autre choix pour garder le contrôle du pouvoir que de recourir à une stratégie de la tension. Je pense que la récente libération du célèbre prisonnier politique Ayman Nour devrait être considérée comme une preuve de la panique qui s'empare des échelons supérieurs de cette dictature. Pour des informations plus récentes sur cette affaire, cliquez sur ce lien, sur le site de signets delicious [en anglais].

Au moment où ce billet était écrit, il a été confirmé qu'une jeune fille française de 17 ans a été tuée, et 25 personnes de différentes nationalités blessées. Il semble toutefois encore trop tôt pour déterminer qui est responsable de l'attentat.

On trouvera des photos sur le blog d’Ahmed AbdelFatah, et les lecteurs peuvent suivre les blogueurs égyptiens sur Twitter ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site