Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sahara Occidental : L'envoyé spécial de l'ONU rencontre le Front Polisario

Le 21 février, Christopher Ross, envoyé spécial de l'ONU pour le territoire disputé du Sahara Occidental, est arrivé en Algérie pour rencontrer les représentants du Front Polisario, selon l'AFPDaily Maghreb a publié un article sur cette réunion :

Christopher Ross était dans un rôle “d'écoute” en rencontrant (au Maroc) le Ministre marocain des Affaires étrangères, Taieb Fassi Fihri, et les conseillers de comité consultatif du roi sur les affaires du Sahara  (CORCAS), a dit une source informée.
Le mouvement indépendantiste Front Polisario revendique au Maroc ce territoire depuis que le royaume du Maroc l'a annexé, après le retrait des colons espagnols, au milieu des années 1970s.
Christopher Ross est arrivé à Rabat mercredi, après que des officiels de l'ONU à New York aient averti de ne pas mettre trop d'espoirs dans une première mission, durant laquelle le nouvel envoyé spécial va tenter de mesurer les possibilités de reprendre les pourparlers.


alle
, qui écrit pour le nouveau blog anglophone  Maghreb Politics Review, a également commenté la nouvelle :

C'est son premier voyage pour rencontrer les deux parties impliquées dans le conflit, et il a fait forte impression en parlant couramment en arabe à la télévision Aljazeera TV  — même si ce qu'il a dit se résume à “pas de commentaires”.  Il semble d'ailleurs que ces mots illustrent bien tout le problème du Sahara Occidental.

van kaas, dans un commentaire sous ce billet, écrit :

Ross arrivera dans les camps de réfugiés sahraouis aujourd'hui et il lui sera probablement demandé d'exiger des explications de la part des autorités marocaines sur la disparition de Sahraouis. Il aurait fallu s'occuper de cette question depuis longtemps, et cette revendication latente est à mettre au discrédit de   van Walsum, l'ancien SESGUNWS (envoyé spécial de l'ONU).

Sahara Occidental écrit de son côté :

Mr. Ross a été reçu dans les camps de réfugiés sahraouis. Mr. Ross a dit qu'il était venu chercher une solution politique acceptable par les deux parties (le Maroc, et le Front Polissario), qui permettrait aux Sahraouis de déterminer leur futur.

Tindouf est le lieu où depuis trente ans vivent  165 000 réfugiés sahraouis, selon les chiffres officiels sahraouis.

2 commentaires

  • Prince des canuts

    Néanmoins il est temps aujourd’hui pour le maroc de quitter le sahara occidental, que les usa détruise leurs 2.700 km de mur de la honte que les israéliens remballe leurs 14 millions de mines antipersonnel, que les multinationales qui pillent les richesses fassent leurs valises, dans son entreprise machiavélique le Maroc est soutenu par 3 membres du conseil de sécurité (France usa Angleterre) ainsi que par l’Espagne et Israël, on se rappel des bombardement au napalm et phosphore par la France de 1975 à 1988, il faudrait donc prendre des sanctions contre les plus grande puissance de la planète

  • adil

    moi a mon avis que l Algérie s éloigne de c problème parce kil y a pas de problème ,le grand problème dans cette affaire c l Algérie ,et le Sahara occidental c marocaine 100 pour 100 et polissario c que des terroristes merci

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site