Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Philip Rizk raconte ses quatre jours derrière les barreaux

Un jour à peine après la publication du billet  Egypte : Les arrestations et enlèvements de blogueurs continuent sur Global Voices, l'information sur la détention de Philip Rizk s'est répandue dans le monde entier – et finalement, le blogueur et activiste a été libéré. Lasto Adri a lu le blog de Philip Rizk, où il raconte sa rude épreuve et celle d'un autre blogueur, Diaa Gad, arrêté le même jour que lui et  toujours en détention.
Arabawy avait rapporté sa libération sur la plateforme Jaiku en ces termes:

arabawy1

Philip Rizk libéré…Il est chez lui maintenant avec sa famille

Plus tard, Philip Rizk  a mis par écrit ses réflexions [en anglais, comme tous les liens suivants] sur ses quatre jours derrière les barreaux sur son  nouveau blog,  après la fermeture de son ancien blog par la sécurité nationale :

Aujourd'hui, c'est mon quatrième jour de liberté après quatre jours d'emprisonnement. De temps à autre, je réalise le  contraste entre la liberté absolue et l'isolement total. Pendant ces quatre longs jours, je n'ai rien fait d'autre que subir les interrogatoires, dormir ou essayer de dormir.

Avant de donner des détails, je voudrais dire shukran, merci, vraiment. Je suis touché par la réaction de la famille, des amis et des étrangers du monde entier pendant ma détention. Après que le bombardement de nouvelles ait commencé à me parvenir à ma libération, il m'a été difficile d'accepter tout ça. Je n'ai pas de mots pour exprimer combien je suis reconnaissant à tant de monde. A un certain point un des agents qui m'interrogeaient – on l'appelait “Malek” – a fini l'interrogatoire en me lançant “la prochaine fois vous allez me parler de toutes ces amitiés internationales que vous avez” . Je n'avais aucune idée à quoi il faisait allusion. Je pense vraiment que la pression en provenance de tant d'endroits a fait la différence dans ma rapide libération.

Il n'a pas non plus oublié de mentionner le cas de Diaa, un autre blogueur détenu,  pas encore remis  en liberté :

Diaa Gad est un blogueur égyptien qui avait été arrêté exactement le même jour que moi. J'ai parlé avec lui la première fois quelques jours avant que les forces “nationales” de sécurité égyptiennes nous kidnappent tous les deux en des endroits différents. Diaa m'avait appelé pour demander des détails sur notre marche pour Gaza. Comme je savais que nos appareils étaient sur écoute, je lui ai dit que je ne pouvais donner aucun détail au téléphone et lui ai demandé que l'on se rencontre le lendemain en personne. Il n'a jamais plus rappelé, mais son nom a reparu pendant l'interrogatoire – de “Malek” encore – qui m'a demandé ce que je savais de Diaa et il a continué en me répétant mot à mot ce que je lui avais dit au téléphone ce jour-là. Diaa n'a pas les mêmes atouts que moi,  ma double nationalité  (ndlt : allemande et égyptienne) et le fait que j'aie vécu à l'étranger. Il est toujours détenu, ni sa famille ni son avocat ne savent quoi que ce soit à son sujet. La campagne menée pour moi doit être continuée en sa faveur, ainsi que pour d'autres. Ce genre d'arrestations est absolument illégal mais fréquent en Égypte. Actuellement, il y a des milliers d'Egyptiens dans des prisons sans aucun procès. Nous devons nous battre pour dénoncer ces actions.

La blogueuse Zeinobia dénonce aussi la détention de Diaa :

Diaa Eddin est un blogueur égyptien de Gharbia, dans le Delta. Son blog “Sawt Ghadib” (une voix enragée) exprime son opinion sur la situation à Gaza, dénonce l'attaque contre Gaza et soutient la résistance, et alors!!?? Je n'y trouve pas une bonne raison pour sa détention. Pourquoi a-t-il été arrêté ??

Maintenant Philip a été libéré, mais Diaa est toujours en détention.

Diaa est 100 pour cent Egyptien, sans aucun passeport étranger, il n'a donc personne pour l'aider à part Dieu et nous.

J'espère que les blogueurs égyptiens continueront la bataille comme ils l'ont fait pour Philip. Diaa doit rentrer chez lui, inch Allah.

On peut s'informer des derniers développements sur le blog Prisoners for Gaza (Prisonniers pour Gaza), un blog créé pour suivre les informations concernant les Égyptiens emprisonnés pour leur solidarité avec Gaza.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site