Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jérusalem : La loi sur les expulsions indigne les blogueurs arabes

Jérusalem, Al Qods en arabe, est un point crucial dans le conflit israélo-palestinien. L'annexion israélienne de Jérusalem Est sous la Loi de Jérusalem a été largement condamnée par l'ONU et ses institutions spécialisées. La resolution 478 du Conseil de Sécurité, adoptée en 1980, a conduit au transfert de la plupart des ambassades étrangères en dehors de Jérusalem.
Les autorités israéliennes font l'objet de critiques pour leur actuelle politique visant à instaurer une majorité (démographique) juive et pour la “judaïsation” de Jérusalem par l'expulsion des habitants arabes et la démolition de leurs maisons à Jérusalem Est, au prétexte qu'ils n'ont pas obtenu de permis de construire, et en rendant extrêmement difficile  l'obtention de ce permis. D'après un rapport de la Banque Mondiale, le nombre de cas enregistrés entre 1996 et 2000 était quatre fois et demi plus élevé dans les zones juives, alors que le nombre d'ordres de démolitions était quatre fois inférieur à Jérusalem Ouest qu'à Jérusalem Est.
La dernière loi sur les expulsions a été accueillie avec indignation par les blogueurs arabes. Khaled de Jordanie  s'indigne [en arabe] contre la condition des arabes vivant dans la ville :

Jerusalem Old City from Mount of Olives.
Image via Wikipedia

20000 ألف مقدسي فقدوا حقهم بالإقامة عبر سحب البطاقات الزرقاء من 6000 رب عائلة و12000منزل مهدد بالهدم من قبل الدولة الصهيونية و جدار الفصل العنصري الذي أخرج 151423 مقدسي خارج إطار مدينة القدس ومنع التواصل بكافة أشكاله مع المقدسيين الذين احتجزوا داخل المدينة، كما في القدس 23 حاجز صهيوني يقطع أوصال المدينة ويعيق أو يمنع أهلها من التواصل فيما بينهم أو مع الآخرين خارج الجدار.

والآن وجهت دولة الاحتلال الصهيوني إنذارات لـ 88 عائلة”1500 مقدسي” بالإخلاء وذلك لهدم بيوتهم بحجة التراخيص، وإنشاء حديقة عامة مكان تلك البيوت وفي أخطر وأوسع عملية تهجير منذ حي المغاربة.

20 000 résidents de Jérusalem ont perdu leur autorisation de résidence par le retrait des “cartes bleues” à 6 000 familles ; 12 000 maisons sont sous la menace de démolition par l'état sioniste et le “mur de l'apartheid” qui a exclu 151 423 résidents de la ville et interdit toute forme de communication avec les résidents qui se trouvent à l'intérieur de celle-ci. Al Qods a 23 passages sionistes qui la divisent, ferment ou interdisent à ses habitants de communiquer entre eux ou avec ceux qui se trouvent en dehors du mur.
Maintenant, l'état sioniste occupant a délivré un avis d'expulsion à 88 familles (note du traducteur : soit 15 000 personnes, le terme de famille s'appliquant aux familles élargies) pour démolir leurs maisons au prétexte qu'elles n'ont pas eu de permis de construire, pour construire un parc à leur place, dans ce qui constitue la plus importante et la plus brutale vague d'expulsions depuis la démolition du quartier marocain.

syriangavroche livre son  analyse de la situation [en arabe]:

من الواضح أن كل هذه الأمور تجري بغية فرض أمر واقع قبيل أي جلسة مفاوضات مع الجانب الفلسطيني بخصوص القدس, فإفراغ القدس من سكانها العرب شكلاً و مضموناً هو إعادة بناء واقع جديد يمكن فرضه على الجانب الآخر و خصوصاً إن كان جانباً ضعيفاً مثل السلطة الوطنية الفلسطينية.

C'est évident que ces mesures visent à créer un état de fait avant toute négociation sur Jérusalem avec la partie palestinienne, vidant la ville de ses résidents arabes, créant ainsi une réalité entièrement nouvelle à imposer à l'autre partie, surtout si c'est une partie faible comme l'Autorité nationale palestinienne.

La blogueuse Jafra rappelle [en arabe] les figures littéraires influentes assassinées par le Mossad, telles que Ghassan Kanafani, Wael Zuaiter et Naji Al Ali, dans son pladoyer pour l'importance de la science et de la culture dans la lutte conte l'occupation:

الفكرة و القلم و العلم اهم من الاسوار العالية واهم و بنادق مصوبة و قناص ينتظر و طائرة تبحث عن هدف

La pensée, le stylo et la science sont plus importants que les hauts murs et les armes chargées, un sniper adroit ou un avion cherchant sa cible.

Elle poursuit en plaidant pour un appui aux manifestations de “Al Qods Capitale de la culture arabe 2009″ (Al Quds Capitale de la  culture arabe 2009):

انا الان و هم ايضا في القدس لا يدعونكم لمجزرة و لا لحرب او اعلان ثورة
هو مجرد دعوة لدعم هذا الحدث لجعله يليق بالقدس

Eux à Al Qods, et moi, ne sommes pas en train d'inviter au massacre, à la guerre ni à une incitation à une révolution. C'est  juste un appel à soutenir cet événement et le rendre utile à Al Qods.

Alghait, en Syrie, demande aux blogueurs syriens d'organiser une “Semaine pour Al Qods” :

من بين الضجيج العذب للمدونات السورية أدعو نفسي وإياكم أن نخصص أسبوع للتدوين من أجل القدس كما كان الأول للجولان
أدعو نفسي وإياكم أن نعمل لإخواننا كما عملنا لأنفسنا
ولتكن من المدونات السورية أولاً ..

En dehors du bruit doux des blogs syriens, je vous invite à bloguer pendant une semaine sur Al Qods, juste comme nous l'avions fait pendant la semaine pour le Golan. Je vous invite tous à travailler pour nos frères comme nous l'avions fait pour nous-mêmes.

Que les blogueurs syriens fassent entendre leur voix !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site