Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Brésil dans la rue pour le Carnaval

Il y a aujourd'hui huit jours de cela, les Brésiliens se sont réveillés pour profiter de la fête la plus célébrée chaque année dans le pays : le Carnaval, ou plutôt, le spectacle le plus somptueux de la planète, qui attire des millions de personnes dans les rues des nombreuses villes de tout le pays. Il s'agit d'un des nombreux apports qui,mêlant des éléments autochtones, africains et européens, ont trouvé au Brésil leur fragrance, leurs couleurs et leur célébrité particulières.

Peu importe la crise économique mondiale, ou les crises quotidiennes propres au Brésil – c'est carnaval comme d'habitude. Les chiffres du tourisme national et intenational ont dépassé les attentes et ont été supérieurs à ceux de l'année dernière, suivant leur courbe de croissance annuelle. On attendait 719.000 touristes étrangers pour Rio de Janeiro à lui seul (l'an dernier, ils ont été 705.000). Et, le dollar étant au plus haut, de nombreux Brésiliens qui passeraient normalement leurs vacances à l'étranger ont décidé de s'offrir un carnaval chez soi, et ont voyagé à l'intérieur du pays.

Pendant le Carnaval, les gens se déguisent, se font plaisir ou saisissent juste l'occasion toujours bienvenue de recharger ses batteries. Le pays s'arrête le temps de la fête, et beaucoup disent que la nouvelle année ne commence qu'après le carnaval. La créativité des gens est irrésistible, quand il s'agit de réaliser des costumes avec une pincée d'irrévérence, de l'humour et une attention à l'actualité locale et internationale. Voici quelques-unes des meilleures photos mises en ligne sur Flickr, sous licence Creative Commons.

le “Premier” jour, samedi 21

Pas de place pour remuer un parapluie ! A Recife, le Carnaval débute officiellement par le Galo de Madrugada, (note de la traductrice : le coq de l'aube) le plus grand “bloco” de carnaval du Brésil, qui figure au Livre Guinness des Records mondiaux comme la plus grande parade de carnaval du monde. Photo par Felipe Ferreira (FF).

L'homme aux préservatifs à Recife, photo de carlosoliveirareis. Pendant le Carnaval, les autorités distribuent des millions de préservatifs, malgré tout, on prévoit toujours un baby-boom neuf mois après.

Un autre costume très élaboré : une repasseuse dans les rues de Recife, photo de  carlosoliveirareis.

Des fêtards au Sambodrome de São Paulo.  Photo de André Cherri.

Dimanche du Pardon, le 22

Rodrigo Soldon photographie Mona Lisa , qui s'amuse au Carnaval de Rio.

Cordão do Boitatá, Rio de Janeiro. Photo de Luciano Joaquim

Pour ceux qui ne peuvent pas se passer longtemps des sites de réseaux sociaux, voici le costume Orkut, à Rio de Janeiro. Photo de URBefotos.

Fidel Castro a lui aussi visité Olinda pour le Carnaval. Photo by Ádria de Souza/Pref.Olinda. Parmi les autres hommes politiques,  Barack Obama a aussi été repéré dans de nombreux coins du pays, mais hélas, les heureux paparazzi n'ont pas chargé leurs photos sous licence Creative Commons.

Lundi “propre”, le 23

Le journaliste irakien, Bush et la chaussure volante se sont amusés à Olinda. Vous connaissez l’histoire. Photo de Ádria de Souza/Pref.Olinda

Un baiser de l'actrice Paola Oliveira, la reine des tambours de l'école de samba Grande Rio, une des 30 écoles en compétition dans la Parade des écoles de samba. Photo de dubiella.

L'école gagnante à Rio de Janeiro a été Salgueiro.  Photo d’ ane aguirre.

Mardi gras, le 24

Venise? Non, Olinda! Photo de Ádria de Souza/Pref.Olinda

Sautiller non stop à São Paulo. Photo de Cristiano Caniche.

Il n'y a pas de jour des crêpes au Brésil, le dernier jour du Carnaval est mélancolique – l'aube, à Rio de Janeiro.  Photo d’ Ana Pinta, commentée ainsi par un utilisateur de flickr : “tout à fait le paysage de Rio”.

Mercredi des cendres, le 25

Un optimiste compte les jours jusqu'à la fête de l'année prochaine, en tenant un panneau disant : “du calme, plus que 353 jours”. Photo de Ádria de Souza/Pref.Olinda

Le carnaval de cette année vient de prendre officiellement fin, et bien que les festivités se poursuivent d'habitude pour une semaine officieuse de fêtes de “gueule de bois” carnavalesque, 2009 peut maintenant commencer.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site