Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les “hijablogs” sont tendance

Les «hijablogs»: encore une nouvelle mode mondiale qui a pris d'assaut la blogosphère. Aux quatre coins de la planète, des femmes qui ont décidé de porter le hijab (le foulard islamique) décident aussi de bloguer sur leur vécu, ainsi que sur la mode, le style de vie et l'expérience liées au voile, et les questions politiques et religieuses qui s'y rapportent. (Note de la traductrice : les blogs cités sont en anglais et la blogosphère francophone n'est pas scannée dans ce billet)

Le Hijablog est à la pointe du mouvement. La femme, qui tient ce blog et vit en Norvège, écrit à propos de tout, depuis les questions politiques (comme le récent débat sur le recrutement par la police norvégienne de femmes portant le hijab) jusqu'à la mode pour les mariages islamiques en Malaisie. Dans un billet récent, la blogueuse a fait le portrait du styliste malaisien de vêtements islamiques Itang Yunasz :

Itang Yunasz est un styliste qui créait des robes très décolletées, et qui a disparu pendant quelques années, avant de réapparaître avec une nouvelle collection dessinée pour les femmes voilées. Ses créations ont été présentées à la dernière Fête de la mode islamique.

Muslima Maria est un blog canadien qui affiche sur sa page d'accueil la phrase : «Bienvenue à mon voyage dans le hijab…» Il ressort clairement de son tout dernier billet que la décision de porter le hijab, qu'elle a prise il y a près de huit mois, a effectivement été un voyage. Elle écrit :

Je ne sais pas si c'est pareil pour toutes les femmes, mais je pense avoir découvert la cause essentielle pour laquelle le hijab est difficile pour la plupart des femmes, moi y compris. Quand vous revêtez le hijab, vous n'avez nulle part où vous cacher. Vous ne pouvez pas dissimuler votre opinion de vous-même, tout ce que vous détestez en vous, tout le manque de personnalité que vous ressentez parce que vous avez passé 25 ans de votre vie à construire une vie tournant autour de la beauté plutôt que de bâtir votre personnalité. Vous vous sentez laide, même si toutes les femmes que je connais sont plus belles en hijab, vos propres sentiments envers votre corps, votre visage, votre amour-propre sont mis à nu devant vous. Tel est le défi pour une femme qui décide de revêtir le hijab. Elle est au défi de vivre dans le monde sans se cacher derrière son physique, son maquillage, ses cheveux, ses vêtements. Il n'y a rien pour détourner l'attention de sa personnalité, des paroles qu'elle prononce, des idées qu'elle exprime…et c'est cela qui est vraiment effrayant. C'est effrayant de passer d'un monde où on bat des cils, rejette ses cheveux en arrière, lance un sourire, se faisant ainsi immédiatement accepter , à un monde où les gens font réellement attention à ce que vous dites et comment vous le dites. C'est facile de dissimuler tout ce que vous trouvez mauvais en vous derrière la mode, le maquillage, les bijoux et la coiffure. Quand vous portez le hijab, vous êtes obligées de vous voir comme vous êtes,  avec votre mauvaise opinion de vous-même, votre mauvaise relation avec votre corps, votre ressenti sur votre manque de personnalité, ou votre impression de ne pas être intéressante maintenant que vous n'utilisez pas la sexualité pour attirer l'attention. Quand vous portez le hijab, vous êtes face à vos démons intérieurs – c'est cela le plus dur.

La blogueuse américaine (du New Jersey) Is There Food On My Niqaab? réfléchit au concept de salons de hijab dans ce récent billet :

C'est moi qui vous le dis, bientôt il y aura des SALONS DE HIJAB partout. Les soeurs pourront y aller pour se faire draper leur hijab par une styliste si elles doivent aller à un mariage ou à une aqeeqah et n'ont pas appris à nouer un hidjab avec chic. Bon sang, on pourra sans doute y aller pour louer un hijab avec une épingle de hijab parfaitement assortie ! Vous pourrez le porter pour votre sortie puis le rapporter au salon où il sera impeccablement lavé dans l'attente de la prochaine utilisatrice.

Les soeurs seront assises dans l'arrière-boutique, attendant leur tour… en feuilletant des magazines sur les styles de hijab, cornant les pages qui les intéressent pour leur look. Elles apporteront leur tenue dans un sac à part, pour trouver le hijab, le foulard de dessous et l'épingle bien assortis. La styliste de hijab étudiera la structure et le teint de leur visage, puis se mettra à l'ouvrage, faisant des ondulations des chignons, et arrangeant le hijab en le nouant et le drapant de toutes les façons possibles. Peut-être qu'il leur faudra de la laque spéciale hijab pour le faire tenir et l'empêcher de s'affaler ! Peut-être qu'il y aura aussi une esthéticienne pour aider au maquillage et on vous offrira un niqaab à porter en sortant une fois pomponnée.

Je vois ça d'ici… hmm…

A propos, si l'UNE de vous me vole mon idée et ouvre un salon de hijab, JE lui réclamerai 50 % des bénéfices… au moins ! Et toc !

HijabiStyle est un blog qui montre les innombrables styles de hijab, en y ajoutant un choix d'idées de différentes femmes sur la façon de le porter. La vidéo suivante y a été mise en ligne récemment :

Outre les trois blogs cités plus haut, il y a de nombreux autres blogs consacrés au hijab :  Hijab StyleHijabee, et Hijabi Couture n'en sont qu'un échantillon.

4 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site