Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël : Troisième attentat au bulldozer à Jérusalem en un an

La première fois, cela semblait une attaque de nature exceptionnelle : une anomalie hors du temps et du lieu. La deuxième, fois, c'était un cauchemar. Et maintenant, c'est arrivé à nouveau.

Les informations israéliennes ont rapporté aujourd'hui ce qui paraît être le troisième attentat terroriste au bulldozer des huit derniers mois. Le conducteur Mir'i Radeideh a percuté avec un bulldozer un bus et une voiture de police au carrefour du boulevard Menahem Begin et de la rue Golomb à Jérusalem. Des sources au Jerusalem Post disent [tous les liens sont en anglais] :

Les témoins ont décrit la vision atroce de l'imposant chargeur fonçant à toute allure sur la route, traînant la voiture de police, la lançant en l'air et essayant de l'écraser avec sa pelle frontale.

Un enregistrement vidéo de la caméra de sécurité et un diaporama de la scène sont disponibles sur le site.

Deux policiers ont été «légèrement blessés» et de nombreuses personnes présentes, dont beaucoup d'enfants, ont été hospitalisés en état de choc. Le conducteur a été abattu.

Radeideh, 26 ans, était marié et père d'une petite fille. Propriétaire du bulldozer, il était résident de Beit-Hanina à Jérusalem Est et détenteur d'un passeport palestinien. Sa famille, qui a été interrogée immédiatement après les faits, a affirmé que Radeideh était un homme religieux qui ne s'intéressait pas à la politique de la terreur. Sa mère a déclaré à la télévision israélienne :

Nous attendons son retour à la maison… Il ne s'intéresse qu'à la religion, il ne sait pas ce que c'est que les attentats terroristes, ils ne l'intéressent pas.

Un autre membre de la famille a qualifié Radeidah de «personne normale qui n'avait pas d'idées extrémistes.» 

C'est en juillet 2008 qu'ont eu les deux premiers attentats au bulldozer, qui ont fait au total 3 morts et 48 blessés. Les conducteurs des engins étaient tous deux des habitants de Jérusalem Est.

Comme la nouvelle vient à peine d'être annoncée, la blogosphère israélienne commence tout juste à réagir. Dans un billet intitulé «A travers des lunettes couleur keffieh», David Bogner, le blogueur de Treppenwitz, cite le titre  de la BBC «Un conducteur d'excavatrice abattu à Jérusalem», et écrit :

Note aux Juifs du Royaume-Uni : Bon Dieu, qu'est-ce que vous attendez ? Sauvez-vous tant que vous le pouvez !

Jameel sur The Muqata souligne les similitudes dans l'issue des trois attentats.

C'est l'attaque au bulldozer N°3 à Jérusalem depuis un an, plus une attaque à la voiture-bélier près de la rue de Jaffa, et l'attentat terroriste de Merkaz Harav [voir lien plus loin]. Dans tous les cas précités, les civils ont pris une part active à la neutralisation du terroriste.

Yael, de Aliyah! Step-By-Step, suit l'affaire à mesure qu'elle est rapportée. Elle retransmet que le conducteur du bulldozer a été déjoué par un poteau électrique couché, qui a gêné sa progression. Sa fin a apparemment été le fait d'un chauffeur de taxi, qui a tiré les premiers coups de feu pour le faire ralentir. (Les bulletins d'information divergent encore sur ce détail ; plus d'informations paraîtront sous peu.)

Yael écrit :

A écouter la radio, les détails de l'attentat terroriste qui s'est produit il y a une heure à Jérusalem changeaient toutes les cinq secondes… Le tracto-pelle a essayé de pousser le bus, qui n'était pas vide, mais plutôt rempli de petites filles en costume de Pourim [voir lien plus loin], en route pour égayer les malades de l'hôpital Hadassah à l'occcasion de la fête.

Heureusement pour les enfants, un poteau électrique couché a empêché le tracto-pelle de renverser le bus. Le poteau électrique qui était dans le chemin a donné aux écolières le temps de sortir du bus pour se mettre à l'abri. Le commandant d'opération du ZAKA Haïm Weinrot a dit que «les filles étaient hystériques. Elles ont vu l'énorme lame se diriger vers elles et ont vu la mort approcher, mais elles ont été sauvées à la dernière minute par le poteau.» Plusieurs enfants ont été soignées pour le choc subi lors de la scène.

En réaction à cette troisième attaque, les policiers examinent les dossiers de tous les conducteurs et propriétaires de bulldozers des environs de Jérusalem. « Ceci n'est pas le genre d'attaque que nous pouvons nous attendre à contrecarrer à l'avance» a dit l'un d'eux.

Voir, pour les circonstances et le contexte :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site