Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Journée Internationale de la Femme : “Toutes les femmes sont des reines”

Le dimanche 8 mars était  la journée internationale de la femme,  et les francophones du monde entier l'ont célébrée en musique, en poésie et par  l'art sur les blogs, pour honorer la beauté, les réussites et les luttes des femmes.

En Martinique, Imaniyé a célébré ce jour en mettant en ligne une vidéo du chanteur sénégalais Ismael Lo, Toutes les femmes sont des reines :
,

Dans un diaporama en vidéo,  Fontenay d'Avenir écrit “les femmes ont longtemps été victimes de la violence de ce monde” et sans être nécessairement opposée à une Journée de la Femme, elle ne voit pas en quoi cela a changé quoi que ce soit.

Antonia Neyrins bloguait ce dimanche depuis un avion, entre le Bénin et la France. Elle a choisi de mettre en ligne un clip vidéo de Alicia Keyes, “Superwoman” et écrit :

Je pense à toutes les femmes dont les droits élémentaires ne sont toujours pas respectés en 2009, toutes celles qui doivent lutter pour protéger et nourrir leurs enfants, trouver un logement et travailler, toutes celles qui sont victimes de violences conjugales, de violences ou de mutilations sexuelles ou toutes celles qui sont victimes d'atrocités commises au nom d'une guerre ou d'un intégrisme religieux, quel qu'il soit.

Je pense aussi à toutes les femmes épanouies au bras d'un homme (ou d'une femme) qu'elles aiment et qui les aime, qui ont réussi à trouver un équilibre entre leur vie de femme, de mère, d'épouse, d'amante, à toutes les femmes heureuses d'être nées femme.

Tout être humain équilibré et intelligent devrait souhaiter avoir près de lui un autre être humain, à son image, c'est à dire libre et epanoui.

C'est étrange en même temps cette fête, car nous sommes et restons femme tous les jours de l'année…

A la  Réunion, Noémie sur le blog TiBazar publie des photos d'un rassemblement local organisé pour célébrer les femmes de  la commune de St. Paul.

dsc_4975

dsc_5003

Et au Maroc, citoyenhmida rend hommage aux femmes par la poésie, un art qui, écrit-il, ne serait pas complet sans  “Femme noire” du poète et président sénégalais Léopold Sédar Senghor :

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J’ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu’au cœur de l’Eté et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle
Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais
lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du
Vent d’Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contre-alto est le chant spirituel de l’Aimée
Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux
flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta
peau.
Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.
Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les
racines de la vie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site