Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Le blogueur Ahmed Abou Doma soumis à la torture

Un rapport a été présenté au Procureur général égyptien soutenant que le détenu Ahmed Abou Doma  a été soumis à la torture. Selon ce rapport, le jeune blogueur (âgé de 23 ans) a été soumis à des tortures mentales et physiques.
Le site “Torture in Egypt web advocacy” (le web des militants contre la torture en Égypte)[en anglais]  a déclaré que d'après les avocats de Doma :

Le blogueur en détention a été mentalement et physiquement torturé au commissariat de police d’Al-Khalifa, pendant son transfert en prison. Il a été battu à coups de bâton et contraint de rester debout dans des positions douloureuses pendant de longues heures.

doma.jpg
Ahmed Abou Doma

Ahmed Abou Doma  a été arrêté à son retour de la bande de Gaza par le poste-frontière de Rafah. Les autorités égyptiennes l'ont accusé “d'infiltration illégale” par la frontière occidentale, en violation du décret présidentiel N° 298 de 1995. Le mois dernier, Ahmed Abou Doma a été condamné par un tribunal militaire de la ville égyptienne d'Ismaïlia à un an de prison et une amende de 2000 Livres égyptiennes.
Ahmed Abou Doma anime le blog Sha’er ikhwan (le Poète d'Ikwani)[en arabe] , où il publie ses poèmes et des textes exprimant ses positions politiques. Il a publié sur son blog des photos qu'il a prises lors de sa visite à Gaza. C'est ce qui l'a conduit en prison. Depuis son arrestation, son blog est mis à jour par ses amis. Une lettre envoyée par Ahmed Abou Doma après sa condamnation est aussi disponible sur le blog [en arabe] .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site