Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Gagner de l'argent grâce à la crise économique

Tandis que les bibliothèques et les kiosques à journaux sont submergés de livres et de magazines qui examinent, analysent et commentent la récession économique qui frappe actuellement le Japon, nombreux sont ceux qui commencent à penser que, s'il y a des perdants (les victimes de licenciements et les sociétés qui sont dans le rouge), il doit bien y avoir des gagnants quelque part, c'est à dire des individus ou des sociétés qui en fait tirent bénéfice de la crise.

Certains blogueurs japonais, experts en économie ou forts d'une longue expérience dans le monde des affaires pour la plupart, ont rapporté des informations qu'ils ont obtenu par l'intermédiaire de collègues et d'autres sources qui confirment que certains ont gagné plus d'argent pendant les derniers mois que durant n'importe quelle période de prospérité.

Le président de Castanet Inc. [en japonais] Chikara Ueki (植木力) révèle dans son blog les détails d'une “conversation chuchotée” [en japonais] qu'il a eu avec le président d'une autre société qui s'occupe du traitement et de la vente de matières premières. Bien que les mots “c'est la crise. On ne gagne pas un penny” soient les premiers échangés lorsque les gens se rencontrent, en fait, certains gagnent de l'argent grâce à cette situation économique instable :

鉄などの素材に近い材料を一部加工して、販売している中小企業です。
その社長と数年ぶりにお会いして、私の方から「厳しい業界と思いますが、会社の方は大丈夫ですか」と質問しました。

Ce sont de petites et moyennes entreprises qui traitent et vendent des matières premières comme du fer, etc …

J'ai rencontré le président [d'une de ces entreprises] que je n'avais pas vu depuis longtemps. “Ce doit être une activité difficile [à exercer en ce moment]”, lui ai-je dit, “comment ça se passe pour votre société ?”

[…]

「植木さん この経済危機で売上が30%ダウンしたが、儲かっています。メーカー主導から私たちの時代になりました。 植木さん、わかりますか?」

[Il m'a ensuite répondu] : “Monsieur Ueki, avec cette crise financière, les ventes ont chuté de 30%, mais nous faisons réellement du profit. Notre temps est venu – ce ne sont plus les fabricants qui ont le contrôle [du marché]. Monsieur Ueki, vous ne vous en êtes pas rendu compte ?”

[…]

今までは、価格が厳しく素材メーカーとユーザーの間に入り、加工作業が入っても粗利益は10%もなかった(口ぶりからして7%~10%と予想しました)
そのために、社長も従業員も現場で朝から晩まで働いても、儲からず、会社の維持がやっとの状態だったようです。
そこにやってきた、昨年前半の原油、鉄鋼など素材の値上ラッシュ、そして経済危機。
ユーザーからは値下げ要請があり、少し答えているとのこと。

Dans le passé, le prix [d'un produit] dépendait strictement des producteurs et utilisateurs de matières premières ; même après une activité de transformation, la marge brute [de cette entreprise] était inférieure à 10% (entre 7% et 10% selon les estimations). C'est pourquoi, dit-il, tant le président que les employés, bien qu'ils travaillent du matin au soir, n'avaient pas des revenus importants, et la société parvenait à peine à maintenir son activité.
Quoi qu'il en soit, au premier semestre de l'année dernière les prix du pétrole brut, du fer, de l'acier et d'autres produits bruts ont soudain augmenté, et la crise est arrivée ensuite.
Les utilisateurs ont commencé à demander des réductions de prix, [dit-il, et sa société] a satisfait leur requête dans une certaine mesure.

値下げしても儲かっている? 不思議な話しです。
その答えは、素材メーカーの経営環境にありました。
日本国内の素材メーカーは、減産のため生産ラインを止めると、再稼動のために莫大な費用がかかるので、生産ラインは止めたくない。

Ils font des profits malgré la baisse des prix ? Voilà qui est mystérieux.

Le secret réside chez les producteurs de matières premières et dans leurs méthodes de gestion.

Au Japon, les producteurs locaux de matériaux brut sont réticents à arrêter les lignes de production, en raison des coûts élevés de remise en service.

販売は、円高なので海外に出荷ではなく、日本国内で値引きをしても販売したい。
つまり、販売力のある会社には特別価格の提示があるのです。
それも、不景気度が増すごとに値引きが多くなっているとのこと。
顧客への販売価格もメーカーからの仕入れ価格の両方の主導権を握った結果、粗利益が10%以上~40%にもなっているそうです。
昨年の値上ラッシュ以前、それ以下で価格交渉が出来ているからです。
売上が大幅ダウンしても、利益が増える(最高益を更新)のが理解できました。

En ce qui concerne les ventes, en raison de la hausse des taux de change du Yen, il n'est même pas envisageable d'expédier les produits à l'étranger. C'est pourquoi les producteurs de matériaux bruts espèrent vendre sur le marché intérieur, même si cela implique de baisser les prix.

En d'autres termes, les sociétés qui ont la capacité de revendre ces matériaux peuvent négocier les prix.

Plus la récession s'aggrave, plus les réductions de prix sont appliquées fréquemment.

Le fait que ces sociétés [qui transforment les matériaux bruts] ont réussi à contrôler désormais aussi bien le prix de vente aux utilisateurs finaux que le prix d'achat aux fournisseurs a conduit au résultat suivant : leur marge brute a dépassé 10%, pour aller jusqu'à 40%.

Depuis l'année dernière, après la soudaine hausse des prix, ces sociétés ont la capacité de négocier les prix. Elles ont pris conscience que même avec une réduction drastique des ventes, leur profit augmente (et atteint même de nouveaux sommets).

100年に一度と言われている経済危機、考え方を変えると100年に一度のチャンスかもしれない。不況業種も含め、全ての産業に言えることかもしれません。
ただ、事例の通り何もしなくてもチャンスは生まれるのではなく、コツコツとやってきたご褒美だと思います。

En provoquant un changement de perspective, cette crise dont on dit qu'il n'y en de telles que tous les cent ans, peut être considérée comme une chance qui n'arrive que tous les cent ans. On peut dire cela à propos de tout le secteur industriel, y compris pour les entreprises qui sont dans une situation difficile.

En tout cas, comme le montre cet exemple, cela ne s'est pas fait tout seul. C'est le fruit d'une longue période d'efforts soutenus.

Photo maxmana

Photo : maxmana

Selon certains médias [en japonais],il existe des secteurs d'activité, et certaines entreprises en particulier, dont le bilan a progressé depuis l'entrée en récession du Japon. La menace d'une nouvelle bulle économique a rendu les consommateurs plus prudents. Le secteur de la restauration rapide [en japonais] ainsi que la vente au détail des produits de milieu de gamme sans marques semblent avoir beaucoup de succès auprès des consommateurs de toutes générations. On peut dire la même chose des fournisseurs de services pour le commerce en ligne [en japonais] car on considère parfois que les clients qui effectuent des achats en ligne n'ont pas le sentiment de vraiment dépenser de l'argent.

Warabidani commente [en japonais] un article [en japonais] publié sur l'agrégateur Netallica qui cite un classement de Forbes des 40 Japonais les plus riches. Les deux premières positions sont occupées par le président de l'entreprise de confection Uniqlo [en japonais] et par le président honoraire de l'entreprise de pachinko Sankyo [en japonais].

柳井会長は前年の6位(47億ドル、約4400億円)から一気に14億ドル(約1300億円)も資産を増やしてのトップに躍り出た。
いくら会長でも役員報酬が1300億円もあるはずがない。どうやら持ち株が値上がりしたためのようである。

Le président [de l'entreprise de confection Uniqlo] Mr Yanai, qui était en sixième position l'année dernière (4.7 milliard de dollars US, environ 440 milliard de yen) est passé au sommet [du classement] [en anglais] avec une soudaine augmentation de sa fortune personnelle  de 1.4 milliard de dollars US (environ 130 milliard de yen). Il a beau être le président, la rémunération d'un dirigeant ne peut atteindre 130 milliards de yen. Il semblerait que cela soit du à l'augmentation de la valeur des action [en japonais] détenues par les actionnaires.

パチンコ人気もまだ健在ですね。パチンコは不況に強いのかねえ?
3位に転落した任天堂の山内相談役。「任天堂どうした?」
いえいえ、ここも儲けまくっている。

L'industrie du pachinko semble également en bonne forme. Le pachinko semble résister plutôt bien à la récession, non ?

[L'ancien président de Nintendo] Mr Yamauchi est passé à la troisième place.

“Qu'est-il arrivé à Nintendo ?”

Rien de grave, ils gagnent toujours beaucoup d'argent.

Toutes ces entreprises, qui gagnent de l'argent malgré la crise, ont-elles des points communs ? Pour répondre à cette question, Kôsuke Ideguchi (出口康介) a dessiné le profil de ces sociétés qui sortent du lot en se basant sur ses dix années d'expérience :

それらの企業の特徴を考えてみると共通した特徴が見えてくる。
1)時流を読むのが上手い(不況期にあったマーケティングができて
いる)
2)本業に関連する新規事業に積極的に取り組んでいる
3)本業において一点突破できる強みを持っている
4)新規事業で本業の強みを上手く活かせている
5)社長の決断力と実行力があり、初動までのスピードが早い
6)業種を問わず上手くいっている企業の取り組みを取り入れている
(素直で勉強好きである)
7)定期的に経営戦略を見直しして柔軟に適切な戦略に変えている
8)利益が出ていても常に危機感を持って商売している
9)社員のためにお金を使っている(人材育成)
10)若手(幹部)で会社をグングン引っ張るリーダーがいる(人材づくり)

Si on observe les caractéristiques des entreprises [qui publient de très bons résultats], on remarque certains points communs :

1) Elles sont capables d'interpréter les tendances du moment (elles ont une stratégie [marketing] pour les périodes de récession).

2) Elles anticipent les nouvelles opportunités en relation avec leur secteur d'activité.

3) Leur force réside dans leur capacité à exceller dans chaque secteur de leur activité.

4) Elles savent utiliser leurs points forts lorsqu'elles investissent un nouveau champ d'activité.

5) Le PDG est une personne déterminée et prête à l'action qui a su prendre des décisions rapidement.

6) Elles adoptent la même approche que les entreprises qui réussissent, quel que soit le secteur dans lequel celles-ci exercent leur activité (elles sont honnêtes et consciencieuses).

7) Elles révisent et modifient régulièrement leur stratégie de gestion avec souplesse.

8) Même lorsqu'elles réalisent de bons profits, elles gardent à l'esprit qu'une crise peut toujours survenir.

9) Elles utilisent l'argent au profit des employés (formation professionnelle).

10) Les dirigeants sont jeunes et un dirigeant énergique est moteur dans l'entreprise (promotion des compétences).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site