Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde arabe : Manifestations culturelles sur tout le pourtour du Golfe

Des deux côtés du Golfe, divers festivals culturels et événements littéraires se sont tenus dans les dernières semaines, et ce billet donne la parole à des blogueurs de la région qui y ont assisté. Cependant la culture n'est pas une zone à l'abri de la politique; même un salon du livre ou un festival culturel peuvent être source de tension…

Notre tour d'horizon commence aux Emirats Arabes Unis. Le blog Dubai in Vogue écrit sur l’active scène culturelle d'Abou Dhabi [anglais], disant que c'est «l'un des endroits les plus intéressants de tous les sept émirats.» Une manifestation majeure dans le calendrier des événements littéraires est le Salon intenational du livre d'Abou Dhabi [anglais], qui se tiendra du 17 au 22 mars.

Toujours dans les Emirats, Dubaï a accueilli récemment un certain nombre d'événements littéraires. Existential Al Ain a enregistré [anglais] l'auteure saoudienne Rajaa al-Sanea qui s'est exprimée au Festival international de littérature de la compagnie d'aviation Emirates [anglais], qui a eu lieu à Dubaï du 26 février au 1er mars (Ce festival a aussi été mentionné par le blog du English PEN World Atlas [anglais]). Il a été suivi du Festival international de poésie de Dubaï du 4 au 10 mars [anglais].

Egalement à Dubaï, Osama raconte qu'il a assisté à une représentation mémorable [arabe ; photos et vidéo]:

ليلة البارحة خضت تجربة رائعة ومثيرة في نفس الوقت، وذلك بعد أن أتيحت لي الفرصة لحضور العرض المثير من CIRQUE DU SOLEIL وهي مجموعة استعراضية عالمية حلت رحالها في دبي بدءا من الخامس من شهر مارس الجاري على أن تستمر عروضها حتى الخامس من شهر أبريل القادم.[…] تذاكر الدخول مرتفعة الثمن بعض الشيء حيث يترواح سعر التذكرة ما بين ٣٠٠ دهم بالنسبة للدرجة الثالثة ويصل إلي ١٠٠٠ دهم بالنسبة لمقاعد الVIP لكنها من وجهة نظري مغامرة تستحق التجربة…

Hier soir, j'ai vécu quelque chose d'excitant et époustouflant à la fois. J'ai eu l'occasion d'assister à un spectacle passionnant du Cirque du Soleil, dont les représentations à Dubaï ont débuté le 5 mars et se poursuivront jusqu'au 5 avril. […] Les billets sont un peu chers, allant de 300 dirhams [63€] en troisième catégorie à 1.000 dirhams [211€] en catégorie VIP. Pourtant, à mon avis, c'est une expérience qui en vaut la peine.

A Bahreïn vient de commencer le Printemps de la Culture [anglais], un festival culturel qui se déroulera pendant les mois de mars et d'avril. Mohammed Marhoon a assisté à un concert de jeunes musiciens palestiniens et allemands intitulé Célébrer Jérusalem, et décrit ici l'expérience [arabe].  

En Arabie Saoudite, le Salon du livre de Riyad a lieu en ce moment (du 3 au 13 mars) [anglais], et de nombreux blogueurs y sont allés. Ahmed, sur Saudi Jeans écrit [anglais ; photos] :

Tandis que je souhaite sincèrement que le Ministère de la culture et de l'information laisse tomber le mot ‘international’ de l'appellation de ce qui est devenu l'événement culturel le plus important du calendrier saoudien, je suis heureux que le Salon du livre de Riyad soit de retour. Cela fait chaud au coeur de voir la foule célébrer les livres et la lecture, quelles que soient mes raisons de rouspéter contre les organisateurs et leur approche.

Il ajoute : 

Je crois que le salon du livre de cette année est mieux que les précédents, sauf bien-sûr, le grabuge habituel de la police religieuse. […] Ils ont fait un autre esclandre hier soir quand ils ont décidé que les vendeuses n'étaient pas autorisées à être là les jours pour hommes. Je ne vois vraiment pas l'intérêt d'avoir la police religieuse au salon du livre, mais c'est à l'évidence un des termes du compromis que le Ministère de la culture et de l'information a dù passer avec les conservateurs pour que le salon du livre se poursuive.

John Burgess de Crossroads Arabia enchaîne sur l'avis d'Ahmed au sujet du compromis, et dit [anglais] :

Je préconise pour l'année prochaine qu'il n'y ait pas de compromis. La Commission [la police religieuse] de toute évidence ne comprend pas ce que sont les salons du livre et de ce fait n'a rien d'utile à apporter. Peut-être, s'ils publient un livre ou deux, auraont-ils un motif d'y être. En tous cas, ça ne leur ferait pas de mal de lire davantage sur l'Islam…

En fait, la Commission a eu son propre stand cette année, que mentionne Ruhsa [anglais] :

Le changement récent à la tête de la Commission effectué par le roi Abdallah a été remarqué par beaucoup. Le nouveau chef a fait depuis de nombreuses déclarations sur le nouveau rôle de la commission, et la nécessité de réduire la tension. Le stand de relations publiques de la Commission au Salon du livre de Riyad en est un signe digne d'attention. […] Il présente des exemples d'objets confisqués, des photos d'objets trouvés dans des rafles et aussi les RAISONS pour lesquels ils sont interdits. Il y avait aussi sur ce stand tout à fait populaire plusieurs membres de la Commission donnant des explications ! A voir le nombre de gens qui se pressaient sur le stand, ç'a été un net succès ! Peut-être la Commission devrait-elle communiquer davantage par ces moyens adoucis et pédagogiques. Cela leur donnerait certainement une opportuité de développer une relation plus amicale avec la population.

Saudiwoman parle elle aussi de la Commission [anglais ; photos] :

Ils avaient bien un des plus grands stands malgré tout, et pas un livre en vue. Ce qu'ils exposaient, c'étaient toute la sorcellerie confisquée au cours des années, et un énorme écran plat avec une vidéo montrant comment ils retournent les sorts.

Elle dit aussi :

De tous les stands, je n'en ai vu qu'un seul tenu par une femme. Elle m'a dit qu'elle ne vient que lorsque le salon du livre est ouvert aux femmes. Elle est venue le premier jour et c'était ouvert pour les hommes seulement, et elle a trouvé ça extrêmement gênant. Les jours des hommes, elle se fait remplacer par un homme. Elle a fait tout le chemin depuis la France pour ce médiocre salon.

Deux autres billets récents [anglais] sur Crossroads Arabia concernent la culture. L'un commente deux articles de journaux américains sur la vie culturelle en Arabie Saoudite aujourd'hui, et l'autre évoque un changement de politique :

Pour la première fois, le festival annuel de Janadriya [anglais ; photos] – une célébration sponsorisée par l'Etat de tout ce qui est saoudien – est ouvert aux femmes en tant que membres d'une famille. Auparavant, il y avait des journées spéciales où les femmes pouvaient assister au festival, mais seules les femmes étaient admises lors de ces journées ; les hommes adultes de la famille étaient exclus. C'est vraiment un progrès minuscule, mais il est important.

Vendeur de miel au festival de Janadriya en Arabie Saoudite, photo Ashraf Osman

Vendeur de miel au festival de Janadriya en Arabie Saoudite, photo Ashraf Osman

Nous terminons par l'Irak, où Salam Pax écrit sur la politique de la culture [anglais] :

Il y a environ deux semaines j'ai entendu en passant une information à la télévision disant qu'un Festival d'Arts et de Culture iraniens se déroulerait au Palais national du théâtre et des arts (anciennement Centre d'Art moderne Saddam). Ceci s'est passé au moment où nos représentants et ceux de l'Iran travaillaient dur pour figurer au Guinness des Records pour le plus grand nombre de vols programmés entre l'Irak et l'Iran sur une période de quinze jours. Cet étalage public sans précédent d'affection entre les dirigeants des deux pays a rendu très nerveux un grand nombre de Sunnites par ici.

Peu de temps après, il a vu une affiche avec les slogans suivants :

«Les expositions (artistiques) iraniennes ont pour but de déformer l'identité de l'Irak». Et en-dessous, en jaune : (La culture) iranienne est une hache prête à écraser l'identité culturelle de l'Irak». Et les images sont celles du théâtre national et du palais des arts.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site