Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : En défense de la minorité bahá’íe

 
La  minorité bahá'íe en Iran est sous pression depuis longtemps, et la situation paraît empirer. Les autorités iraniennes ont récemment accusé  d'espionnage sept dignitaires de la foi bahá'íe. Les Bahá'í quant à eux disent qu'ils sont persécutés en raison de leur religion.

Un groupe d'universitaires, d'écrivains, d'artistes, de journalistes et d'activistes iraniens du monde entier a écrit le mois dernier une lettre ouverte à la communauté religieuse Bahá'í, disant : nous avons honte de ce siècle et demie d'oppression !

Le blog Persecution of the Baha'is of Iran a publié la lettre de la Communauté internationale Bahá'íe au Procureur Général d'Iran :

“Alors que le harcèlement et les mauvais traitements infligés aux Baha'is se sont poursuivis sans interruption pendant cette période, ils ont été portés à de nouveaux niveaux d'intensité ces dernières années, puisque certains éléments historiquement portés à la destruction de la communauté baha'ie ont pris une influence croissante dans les affaires du pays,” déclare la Communauté Internationale Baha'ie dans son communiqué.
Celui-ci note que c'est uniquement en réaction à cette persécution que de petits groupes ad hoc ont été constitués pour “répondre aux besoins spirituels et sociaux” des 300,000 Baha'is d'Iran – et que le gouvernement a travaillé avec ces structures pendant plus de vingt ans.”

MidEast Youth présente une chronologie qui documente les violations perpétrées contre les Bahá'ís dans les 30 dernières années, qu'il s'agisse d’ exécutions, d'arrestations,d'expulsions ou de profanations. C'est un “rappel du lourd bilan du silence face aux graves violations des droits de l'homme.”

 
PejvakZedanyan publie l'histoire [farsi] d'un étudiant bahá'í talentueux, Shayan Moghymi,  qui a été exclu de l'université au bout d'une année d'études, au seul motif de sa religion.

Un autre jeune étudiant bahá'í qui a été interdit d'études universitaires décrit [farsi] son sentiment d'exclusion. Le blogueur écrit :

به راستی این اقدام پایان داستان تحصیل من است ؟ یک جوان ایرانی بهائی بدون امکان ادامه تحصیل مثل هزاران جوان بهائی دیگر ؟ … چون اعتقاد من متفاوت است نمی توانم از حق ادامه تحصیل در کشور خود برخوردار شوم ؟

Mes études sont-elles vraiment finies ? Suis-je un jeune Bahá'í iranien privé de la possibilité d'étudier, comme des milliers d'autres jeunes Bahá'ís? … Parce que mes croyances sont différentes, est-ce que cela veut dire que je ne peux pas continuer mes études dans mon propre pays ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site