Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pakistan : La démocratie l'emporte

Le Président de la Cour Suprême du Pakistan, Iftikhar Mohammed Chaudry, a été réinstallé dans ses fonctions, une mesure qui répond au but premier des manifestations continues des juges et des avocats et de la Longue Marche. Le Premier ministre pakistanais l'a annoncé au cours d'un discours télévisé [en anglais].  En outre, le gouvernement a accepté de rétablir tous les juges destitués et de réviser les décisions de la Cour pour Nawaz Sharif et Shahbaz Sharif, respectivement.

Farhan, sur GuppuBlog, écrit [en anglais, comme tous les blogs cités] :

Finally, the government of Pakistan has surrendered in front of the will of Pakistani people. After trying every alternative, as a last resort, government of Pakistan has finally decided to restore the deposed Judges including Chief Justice of Pakistan Iftikhar Muhammad Chaudry. It’s a kind of celebration here in Pakistan after all, the struggle of Lawyers, students, civil society, activists, bloggers have succeeded.

Enfin, le gouvernement du Pakistan a capitulé devant la volonté du peuple pakistanais.  Après avoir suivi toutes les pistes, en dernier recours, le gouvernement s'est décidé de réinstaller dans leurs fonctions les juges destitués, y compris le Président de la Cour Suprême Iftikhar Muhammad Chaudry.  C'est une sorte de célébration ici au Pakistan, où la lutte des avocats, des étudiants, de la société civile, des activistes, et des blogueurs a enfin réussi.

Talha Masood, d’Islamabad Metblogs, se sent rassuré :

People all over Pakistan are celebrating, and I had a sigh of relief as well keeping in mind that I feared loads of bloodshed today.

Partout au Pakistan, les gens font la fête, et j'ai poussé un soupir rassuré tout en me rappelant combien je craignais une journée ensanglantée aujourd'hui.

Faisal, sur Deadpan Thoughts, s'exprime ainsi dans un article intitulé “ Le peuple a parlé“:

Today is a great day for this country, a defining moment. It is great not just because the Chief Justice has been restored to his rightful place, not because the leaders have finally seen sense. It is a great moment because the people of Pakistan all got together yesterday and showed their leaders that they will be held accountable fo their mistakes. It is glorious because the democracy that our leaders keep talking about was in full flow yesterday as the public demanded and their wishes were fulfilled, they had but one voice and one cause and all the containers blocking them, the police baton charging and tear gassing them and the barbed wires in their way were destroyed in front of the power of the people of this great land.

C'est une grande journée pour ce pays, un moment décisif.  Ce n'est pas seulement parce que le Président de la Cour a été rétabli à sa place légitime, ni parce que les dirigeants ont enfin agi de façon sensée.  C'est un grand moment parce que le peuple pakistanais s'est uni hier pour montrer aux dirigeants du pays qu'ils seraient tenus responsables de leurs erreurs. C'est une gloire car la démocratie tant citée par les politiques coulait à flots hier : le peuple exigeait et leurs demandes ont été satisfaites. Ils n'avaient qu'une voix et un vœu, et tous les containers qui leur barraient le chemin, les fils barbelés, les matraques de police et les assauts au gaz lacrymogène, ont été détruits devant le pouvoir du peuple de cette terre magnifique.

Let Us Build Pakistan a réuni les reportages et les articles de blogs afin d'étudier la véritable histoire de la Longue Marche et la réintégration du juge Iftikhar Chaudry.  Plus tôt au cours la deuxième journée de la Longue Marche,  la chaine télévisée privée GEO TV a cessé de diffuser dans beaucoup de villes pakistanaises alors que la répression des forces de l'ordre contre les manifestants continuait.  CHUP! – Changing Up Pakistan, a signalé que

Sherry Rehman, a PPP member and the Information Minister has reportedly resigned from her post, in protest of the GEO News ban.

Sherry Rehman, Ministre de l'Information et membre du PPP, aurait démissionné de son poste en signe de protestation contre la censure de GEO News.

Nila Kantha Chandra, de Kolkata, en Inde, félicite les Pakistanais pour ce triomphe de la démocratie, rajoutant que l'Inde elle-même pourrait profiter de cette leçon :

Indians have much to learn from Pakistanis about keeping democracy alive. Indians have been lulled into slumber by the rituals of democracy in India, devoid of its substance.

For too long, for an entire generation, Indians have taken their democracy for granted, and been steeped in apathy. And thus rendered our democracy comatose. A democracy is only as good as its citizens’ consciousness and activism.

So, I hope my fellow-countrymen (and women) learn from our dear neighbour, Pakistan. And until then, I doff my topi to Pakistanis and say: Pakistani Zindabad! (Long Live Pakistanis!)

Les Indiens ont beaucoup à apprendre des Pakistanais à propos de la lutte pour la démocratie.  Les Indiens se sont endormis, séduits par des rituels démocratiques en Inde qui n'ont aucune substance.
Cela fait trop longtemps, au moins une génération entière, que les Indiens considèrent la démocratie comme acquise. Imprégnés d'apathie, ils ont ainsi mis notre démocratie dans le coma.  Une démocratie ne vaut que par la conscience et l'engagement de ses citoyens.
Or, j'espère que mes concitoyens/ennes pourront apprendre quelque chose de notre cher voisin, le Pakistan.  En attendant, je tire mon topi aux Pakistanais et proclame : Pakistani Zindabad ! (Vive les Pakistanais !)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site