Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maldives : Fermeture de blogs de dissidents et anti-islamiques

Plusieurs sites web accusés de dissidence et d'anti-islamisme sont inaccessibles aux Maldives. Le Ministère des Affaires islamiques a ordonné à l'Autorité des Télécommunications [Telecommunication Authority of Maldives (TAM)] de bloquer l'accès à ces sites.

Le blog Maldives Dissent informe que [en anglais, comme tous les blogs cités] :

Une semaine après les déclarations du Président Anni, qui compte faire des Maldives un sanctuaire pour les écrivains opprimés, son gouvernement a bloqué le site web d'un dissident. L'Autorité des télécommunications a bloqué le site raajjeislam.com sur ordre du Ministère des affaires islamiques.
[…] Le site a été bloqué le lendemain de la publication d’un audio-clip par l'Imam de Foakaidhoo, M. Mohamed Shakeeb, dans laquelle il accusait le Ministre des affaires islamiques Mohamed Shaheem Ali Saeed de l'avoir menacé.

Dans un autre billet, Maldives Dissent rapporte que :

La liste des sites bannis par le gouvernement du Président Anni est en augmentation, sous ordre du Ministère des affaires islamiques. Selon Haveeru, huit sites ont été fermés jusqu'à présent sous l'accusation d'avoir publié des contenus anti-islamiques et pro-chrétiens en dhivehi, la langue des Maldives.

Un des sites fermés, randomreflexions.com, un blog en anglais, a été probablement visé pour avoir évoqué des débats et des discussions sur l'Islam. Et au moins un des sites bloqués, raajjeislam.com,  pourrait voir été visé pour des raisons politiques parce qu'il a dénoncé  la tyrannie du Ministère des affaires islamiques.

Il y a quelques mois des rapports avaient été publiés selon lesquels le Ministère des affaires islamiques programmait de bloquer tous les sites faisant la promotion du christianisme auprès des Maldiviens.

Jawish Hameedpublie la liste des sites fermés et donne les raisons possibles pour ce bannissement :

Seedhaahithun.com, sidahitun.com et gospelgo.com ont été apparemment bloqués pour “promotion chrétienne”. […]. Le site feydhooschool.info a été fermé à la demande d'un” haut responsable” de la Feydhoo School. J'ai de sérieux doutes sur le pouvoir légal du MoIA (Ministère des affaires islamiques, ndt) de fermer tout site web sous un prétexte aussi futile que ça.

Le blogueur précise qu'une fermeture massive de sites a eu lieu car tous les noms de domaines attachés aux sites visés ont été bloqués :

Cela veut dire qu'au total 909 sites sont victimes involontaires de cette mesure insensée pour en bloquer juste quelques unes. Cette information a été confirmée par les deux fournisseurs d'accès à internet Dhiraagu et ROL .

Plusieurs blogueurs maldiviens comme Al Mode ont condamné ces fermetures. Le blog Breaking Tweets a publié une revue des interventions des utilisateurs de Tweeter aux Maldives notant les protestations des Maldiviens:

@sofwath (Malé, Maldives) : Vous n'avez pas converti une personne parce que vous l'avez contrainte au silence.

Ali Naafix pense qu'il y a des motivations politiques derrière ce bannissement :

Le Ministère des affaires islamiques, contrôlé par le parti  d'opposition Adhaalath ( Le Parti de la justice) agit selon son bon vouloir.

Dans son programme électoral, le MDP a clairement indiqué qu'il formerait un groupe indépendant de chercheurs musulmans sunnites. Cependant, Adhaalath a encore une fois manigancé pour noyauter ce groupe indépendant. Au lieu de former un groupe de recherche indépendant, nous avons assisté à la formation et l'inauguration de l'Académie Figh, dirigé par le Dr. Abdul Majeed Abdul Baaree et composé essentiellement de membres ou de partisans d'Adhaalath.

Je condamne l'acte du Ministère des affaires islamiques et le Président Anni pour avoir fermé les yeux sur ça. J'espère pouvoir continuer à bloguer.

Maldives Dissent a ce message pour le gouvernement:

Avant que les Maldives deviennent un endroit sur pour les dissidents du monde, elles doivent constituer un environnement approprié pour l'éclosion de la liberté d'expression de ses propres écrivains.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site