Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La victoire longtemps attendue des Bahá'is

Après qu'il leur ait été refusé [en anglais] pendant de nombreuses années le droit d'avoir des documents légaux, la Cour suprême administrative d'Égypte vient de rendre caduques tous les motifs jusqu'alors invoqués pour empêcher les bahá’ís [en anglais] d'obtenir des papiers d'identité officiels adéquats.

L'auteur du blog SandMonkey commente [en anglais] la décision de la cour :

Cela veut dire qu'ils vont pouvoir mener une vie plus normale et plus humaine, plutôt que d'être quotidiennement humiliés chaque fois qu'ils devaient faire établir des documents par le gouvernement égyptien – cela allait de la demande de certificat de naissance et de décès à l'obtention de passeports en passant par les demandes d'inscription dans une école ou une université.

Il se demande ensuite si, consécutivement au verdict, d'autres Égyptiens vont les imiter :

Commencer à réclamer que leur affiliation religieuse ne soit plus indiquée non plus, même s'ils ne sont pas bahá’ís ? Est-ce que ce serait possible ? Est-ce un pas vers l'abolition définitive de la mention de la religion sur les papiers d'identité égyptiens ? On peut l'espérer mais le chemin à parcourir est encore long. Trop de gens s'y cramponnent pour des raisons qui m'échappent. Alors si vous êtes l'une de ces personnes et que vous êtes contre le fait d'enlever la mention de la religion, demandez-vous s'il vous plaît en quoi, exactement, est-ce bénéfique ? Et si vous trouvez la réponse, faites-m'en part. Ça m'intrigue !

L'auteur du blog Wa7da Masrya [en arabe] fait le commentaire suivant :

سعدت جدا بالحكم و ارجو أن تنقذة وزارة الداخلية و لو أني أشك في قدرتها التفنية على تغيير قاعدة بيانات الرقم القومي قي أن تجد حلا تقينا يسمح بترك خانة الديانة خالية و هي أي وزارة الداخلية التي خلت مصر كلها تروح تغير بطاقة الرقم القومي بدعوى أنها إنتهي صلاحيتها بعد سبع سنوات في حين ان أخبار قد إنتشرت على ان السبب الرئيسي هو مشكلة تقنية لم تستطع وزارة الداخلية حلها مما دفعها لإصدار هذا القرار بتجديد البطاقة
و الأن بعد هذا الحكم التاريخي لما لا نقوم كلنا كمصريين بوضع خانة الديانة بيضاء فما أهمية وضع الديانة في بطاقتنا ؟ إذا كنا جميعا مصريين لنا نفس الحقوق فما دخل الدين في البطاقة ؟
Je suis très heureux de ce verdict et j'espère que le ministère de l'intérieur va réussir à le concrétiser en trouvant une solution technique, à apporter au programme informatique utilisé dans la création des cartes d'assurés sociaux, qui permette de rendre les données religieuses optionnelles. Je doute fortement de leur capacité à régler ce détail technique, de la même manière qu'ils ont échoué à résoudre un autre problème du même ordre qui fait que nous allons devoir rendre nos cartes fraichement acquises dans sept ans.

Maintenant que ce verdict historique a été rendu, pourquoi ne laisserions-nous pas tous, en tant qu'Egyptiens, la case de classification religieuse vide ? Si nous sommes tous Égyptiens et partageons le même droit à la citoyenneté, alors quel est l'intérêt de cette case ?

On peut lire sur le blog Voice of Egypt cet avis sur le système judicaire égyptien [en arabe] :

لسة قضاء مصر بخير و عقبال باقي المصريين أما يستخرجوا هويات دون ذكر الديانة

Le système judiciaire égyptien reste bien vivant et j'attends avec impatience le jour où tous les Égyptiens auront une carte d'identité qui ne soulignera pas leur appartenance religieuse.

Et puisqu'on parle de religion, le blog The traveller Within nous fait partager un sondage Gallup [en anglais] selon lequel l'Égypte est le pays le plus religieux au monde [en anglais].

De façon intéressante, sept des dix pays les plus religieux sont des pays à majorité musulmane. Et huit sur dix se situent en Afrique Sub-saharienne ou en Asie de l'Est.

Le rapport entre sous-développement et religiosité (pas religion, religiosité) est un sujet que j'aimerais beaucoup creuser…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site