Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jordanie : Un blogueur révèle un secret d'état

Le blogueur jordanien Rami Abdelrahman [en anglais, comme tous les blogs cités] écrit sur son blog que son gouvernement prend part à la guerre en Afghanistan et cette révélation lui a valu la curiosité des services secrets jordaniens, car le secret était jalousement gardé.
Tout a débuté il y a quelque jours lorsque ce journaliste et blogueur qui vit en Suède a reproduit en ligne et commenté un extrait du journal The Atlantic, qui fait référence a un document de l’OTAN nouvellement déclassifié, document qui révèle l’étendue de la participation de la Jordanie dans la “guerre contre la terreur”.

Le document publié sur The Atlantic :

… inclut la Jordanie dans les pays qui forment les forces internationales en Afghanistan, mais nous révèle également que la Jordanie ne veut pas que sa participation soit rendue publique par peur des répercussions internes.

L’autre pays arabe cité dans le document sont les Émirats Arabes Unis.

Abdelrahman note :

Le genre de coopération qui fut longtemps considéré comme un secret d’état, sur demande du gouvernement jordanien, mais qui est parfaitement connu de tous les autres partenaires

Sur ce secret bien partagé, il se demande :

…si l’OTAN et ses partenaires du Moyen-Orient ne s’en sortiraient pas mieux s’ils étaient plus transparents et informaient plus leurs citoyens sur des accords qui seraient éventuellement révélés ? Pourquoi ce besoin de cacher et ce faisant, de donner l’occasion à l’opposition d’imaginer des histoires et des théories du complot et d’en faire des histoires à trois sous  pour les masses ? Pourquoi nous laisser, nous qui appartenons à un monde globalisé, nous tourner vers des interprétations arbitraires lorsque le besoin d’être soutenu par l'opinion publique est primordial ? Une réponse ?

Le lendemain, Abdelrahman a publié un autre article sur le même sujet avec un lien vers la version PDF du document déclassifié “que la Jordanie ne veut pas voir révélé”. Le document se trouve sur Wikileaks , un site qui publie des fuites d'information sur des sujets sensibles, où l'on peut mettre en ligne de façon anonyme des documents.



Le document de l’ OTAN déclassifié

Il avertit :

Je publie ce document afin de me protéger juridiquement et afin de ne pas perdre ma crédibilité en tant que blogueur et journaliste, après avoir publié il y a deux jours un article sur le fait que la Jordanie ne veut pas que sa participation dans la guerre contre l’Afghanistan soit révélée a ses propres citoyens. Voici le lien vers le premier article.

Abdelrahman nous dit aussi que des visiteurs indésirables ont fureté sur son site après le premier article.

De façon intéressante, en étudiant les statistiques de visites du blog et les noms de domaine des visiteurs, j’ai trouvé des visiteurs intéressants, dont ceux-ci :
US Army Information Systems Engineering Command, (Headquarters Usaisc), est venu 3 fois sur le site le 24 mars 2009, a 13:50:24, 13:50:38 et 13:51:22.
Royal Jordanian Hashemite Court (Rhc)
est venu une fois sur le site le 24 mars 2009, a 15:37:29
Jordanian Intelligence Department (gid.gov.jo)
est venu 12 fois (pour le moment) le 24 mars 2009 entre 17:42:27, et 18:37

Ils sont parmi les nombreux visiteurs uniques d’hier et d’aujourd’hui. Je reste perplexe devant le fait que personne ne commente officiellement sur ce blog pourquoi la Jordanie veut que cela reste secret, alors que les Jordaniens comprennent et acceptent ces alliances.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site