- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Bolivie : Des nouvelles du projet Voces Bolivianas

Catégories: Amérique latine, Bolivie, Arts et Culture, Cyber-activisme, Ethnicité et racisme, Femmes et genre, Idées, Liberté d'expression, Média et journalisme, Médias citoyens, Musique, Peuples indigènes, Photographie, Technologie, Rising Voices

Canal Solidario [1] est un portail en ligne d'information et de ressources en langue espagnole, développé par une équipe de journalistes. Récemment, il a traité [2] du programmeVoces Bolivianas (Voix boliviennes) financé par Rising Voices :

Le Digital Literacy Project (Projet de formation numérique) a commencé en septembre 2007 par un projet pilote : 13 participants ont ouvert leurs blogs, parlé de leurs expériences et partagé en ligne des histoires de leurs communautés. Cette première expérience a été “très satisfaisante” selon ses responsables : cinq mois plus tard, les régions de El Alto et Santa Cruz ont commencé des projets similaires (traduction automatique).

Voici un diaporama de Hugo Miranda [3] qui illustre les progrès du projet Voces Bolivianas [en espagnol]:

Vous serez peut-être intéressés par l’ influence qu'a le projet sur les blogueurs de Voces Bolivianas. L'une d'entre eux, Cristina Quisbert a écrit dans World Pulse [7] un billet intitulé “Utiliser le Web 2.0″ :

Cristina Quisbert

Cristina Quisbert

S'asseoir devant un ordinateur est quelque chose de vraiment important pour moi. Je sais que beaucoup de femmes ne peuvent pas faire ça, ni dans mon pays ni dans d'autres pays. En général, bien que les femmes constituent la moitié de l'humanité ou plus, leur accès aux médias est limité, quelques fois presque impossible, avoir ainsi la possibilité d'utiliser les moyens du Web 2.0, je pense soit un défi, une opportunité de communiquer ce que nous avons à dire. Dans mon cas, je suis curieuse de connaitre des histoires vécues par d'autres femmes dans d'autres pays. Probablement, je ne les connaitrais jamais, mais je peux connaitre leurs expériences de vie et je peux partager avec elles la problématique de la condition féminine aussi […].Les médias ne rapportent souvent que ce que les hommes ont à dire. Naviguer et utiliser ces instruments me donnent une sensation de forte motivation. Je suis encore dans le processus d'apprentissage. Quand j'ai ouvert un compte gmail, j'étais surprise et quand j'ai écrit mes premiers billets, j'étais aussi surprise. Hésitante au début, mais petit à petit, je gagne en confiance, ce qui a une signification importante pour moi.

Cristina décrit la culture indigène de la Bolivie sur son blog en anglais Indigenous Bolivia [8] et en espagnol sur le blog Bolivia Indigena [9].

[10]

Elle écrit [11] sur les Kallawaya, un des anciens peuples  indigènes de la Bolivie et a publié une vidéo de la danse de la Tarqueada [12] tournée à La Paz, Bolivie.

La “tarqueada” est une danse organisée pendant la saison de floraison des champs cultivés lors d'Anata, le Carnaval andin, quand la joie et les jeux sont manifestes, c'est une occasion réelle de réjouissances et le début de la période de la récolte.

Elle écrit aussi sur le carnaval en Bolivie [13] et a publié une vidéo :

Cristina a célébré le premier anniversaire de son blog en anglais. Elle a commencé son blog en espagnol en septembre 2007.

Resistencia Bolivia 2009, un blog dédié à la scène du rock en Bolivie, également membre du projet Voces Bolivianas (Santa Cruz), informe [14] que :

La chaine de télévision internationale MTV Latin America, captée dans 30 pays de langue espagnole a inclus pour la première fois dans sa programmation les Querembas de Santa Cruz.

Mario Duran, un autre membre, explique comment créer un réseau de distribution de billets (RMD) de blogueurs. Il commente [15] aussi la déclaration d'un membre du gouvernement selon laquelle “la Bolivie mérite de porter de la fripperie en provenance des États-Unis” et montre comment l'industrie de l'habillement locale pourrait constituer une alternative valable.


La page Flickr desVoces Bolivianas [16]a téléchargé des images du  24ème anniversaire de la fondation d’El Alto city [17]. Par une réforme administrative du 6 Mars 1985, le premier district d'El Alto et ses environs ont été ce jour-là politiquement séparés de la ville de La Paz. Chaque année, toutes les associations participent à cet événement.

Hugo Miranda, quant à lui, nous parle des séminaires qui vont avoir lieu à La Paz, Bolivie, sur comment gagner de l'argent en bloguant, et sur des initiatives pour mettre à disposition des enfants en Bolivie des ordinateurs à 100 dollars (OLPC) [18].