Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Thaïlande : Chemises jaunes, rouges, bleues, roses et noires

Chemises rouges. Chemises jaunes. Chemises bleues. Chemises roses. Chemises blanches. Chemises violettes. Chemises noires. Il faut faire attention à ce que vous portez actuellement, en Thaïlande. Vos opinions politiques sont déterminées par la couleur de votre chemise. Un blogueur thaïlandais conseille aux  touristes de porter des chemises imprimées de fleurs s'ils séjournent en Thaïlande, afin de ne pas être assimilés à un mouvement politique ou à un autre.

Les deux principaux mouvements en lice sont les Chemises jaunes et les Chemises rouges. Les Chemises jaunes soutiennent le parti  People’s Alliance for Democracy (PAD). Les Chemises rouges soutiennent l’United Front for Democracy against Dictatorship. Les Chemises jaunes sont fervemment opposés à l'ancien Premier ministre  Thaksin Shinawatra qui a été démis durant le coup d'état de  2006. La plupart des Chemises rouges soutiennent Thaksin.

Les Chemises jaunes ont adopté la couleur jaune pour symboliser leur opposition, en honneur du roi Bhumibol Adulyadej, la personne la plus révérée en Thaïlande aujourd'hui. Mais cela ne signifie pas que les Chemises rouges soient opposées au roi. Cela ne signifie pas non plus qu'elles soient de gauche. Elles ont adopté la couleur rouge uniquement pour se différencier des Chemises jaunes.

Les Chemises jaunes ont accusé deux Premiers ministres l'an dernier d'être des marionnettes de Thaksin. Pour obtenir un changement de gouvernement, les Chemises jaunes ont organisé des actions marquantes au mois d'aout dernier. Elles ont occupé le siège du gouvernement pendant plusieurs mois. Elles sont bloqué les aéroports de  Bangkok au mois de décembre 2008, ce qui a  paralysé les voyageurs dans le pays. Les Chemises jaunes ont accepté de mettre fin à leur mouvement quand un  jugement a prononcé la non éligibilité des alliés de Thaksin. (voir le dossier spécial de Global Voices , en anglais).

Quelques jours après que les Chemises jaunes aient proclamé leur victoire, les Chemise rouges ont de leur côté commencé à  organiser leurs propres manifestations. Elles ont également occupé le siège du gouvernement voici quelques semaines. Elles ont réuni des dizaines de milliers de manifestants à Bangkok. Elles ont été soutenues par  les chauffeurs de taxi qui ont utilisé leurs véhicules pour bloquer la circulation à Victory Monument, un carrefour important de Bangkok. Les Chemises rouges ont réussi à  faire annuler le sommet de l’ ASEAN à Pattaya, ce qui a mis dans l'embarras l'actuel Premier Ministre Abhisit Vejjajiva. L'état d'urgence a été prononcé à Bangkok, mais les Chemises rouges défient les autorités.

Red Shirts display weapons captured from soldiers. Photo from Flickr page of arjin j

Les Chemises rouges présentent des armes saisies sur les soldats. Photo du compte Flickr page de arjin j

Jonny Foreigner remarque des similarités entre Chemises jaunes et rouges :

Les Chemises jaunes ont obtenu ce qu'elles voulaient en causant le chaos et en faisant fermer l'aéroport national, alors, les Chemises rouge (dont la plupart des troupes se trouvent en dehors de  Bangkok) ont suivi leur exemple et ont investi le centre de la capitale – bloquant les routes et causant des désagréments majeurs dans toute la ville .

Qui sont les Chemises rouges ? Que veulent-elles ? Les Chemises jaunes les décrivent comme des supporters bornés de  Thaksin. Siam Report cite des rapports qui contredisent ce stéréotype:

Des informations circulent selon lesquelles beaucoup de Chemises rouges sont plutôt à l'aise dans la vie, conduisent leur propre voiture, et résident dans ou à l'extérieur de la capitale. Ils veulent une vraie démocratie, et en finir avec les personnes non élues par le peuple qui interfèrent souvent dans le processus politique. Cependant, ils ne sont pas intéressés par un retour au pouvoir de Thaksin et ne lui prête pas allégeance. Les Chemises rouges ne peuvent plus être tournées en ridicule comme de “pauvres larbins analphabètes de Thaksin”, comme cela a été la norme dans certains médias.

Les Chemises jaunes ne sont pas en activité actuellement. Mais les Chemises rouges sont aux prises avec un nouveau type de contestation “colorée” : les Chemises bleues.

Les Chemises bleues sont apparues quand les Chemises rouges ont commencé à sérieusement mettre au défi le gouvernement. Dans un premier temps, elles ont affirmé ne vouloir que  protéger les lieux publics, comme l'aéroport. Mais les Chemises rouges les ont bientot accusés d'être des hommes de main à la solde du gouvernement.  Nirmal Ghosh relate une confrontation entre les Chemises bleues et les Chemises rouges qui donnent certaines indications sur les véritables dirigeants des Chemises bleues.

Tôt le matin, les Chemises rouges ont commencé à marcher vers le Royal Cliff Resort, lieu où devait se dérouler la conférence, mais elles se sont trouvées nez à nez avec quelques centaines de miliciens pro-gouvernement, bien organisés, avec des t-shirts bleu sombre tout neuf, arborant l'inscription “Protégez les institutions” – institutions faisant référence à la monarchie.

Toutes les Chemises bleues étaient armées de batons, battes de golf  et barres de fer.

Des confrontations ont eu lieu en deux endroits, chacune a opposé environ 1000 Chemises rouges à environ  150 Chemises bleues. Les hommes en bleu tenaient à la main des photos du roi et de la reine.

Les hommes en chemise bleue – de toute évidence, une milice – ont globalement cherché refuge derrière l'armée, et les officiers n'ont fait aucune tentative pour les désarmer.

Selon deux sources différentes, les Chemises bleues ont été mises en place par le maire de Pattaya, qui est le fils de ‘Kamnan Poh’ – un homme fort et controversé de cette province.

Quelle est la réaction des Thailandais qui ne sont pas directement impliqués dans la crise politique ? Quand les Chemises rouges ont quitté le lieu où devait se tenir la conférence de l'ASEAN à Pattaya, un groupe de personnes portant des chemises noires leur ont lancé des pierres. Qui sont-elles ?

Des Thaïlandais s'en prennent aux manifestants. Dans cette vidéo, on voit comment des Chemises rouges sont pris à parti par les piétons en colère :

La décision de nombreux Thailandais de porter des couleurs “neutres” peut être également interprété comme une prise de position politique. Sur Twitter, les autres chemises “colorées” de Thailande s'expriment :

sajal: non.. tu prendras des coups des deux côtés… RT @jamiemonk: à partir de maintenant, je porte des chemises oranges.

stickmanbkk: Chemises rouges,chemises jaunes. Je porte ma chemise blanche !

thaicam: un ami est d'accord: peut-être que c'est le moment de mélanger le rouge et le jaune et de créer les Chemises violettes, qui soutiennent vraiment le pays, et non leur propre idéologie.

bangkokpastor: Chemises jaunes, Chemises rouges et maintenant Chemises bleues ? Il n'y aura plus bientôt aucune couleur neutre pour s'habiller.

Tbarrett: Je crains les manifestations demain ici à Bangkok. Chemises rouges! Chemises jaunes! Qui va gagner le prix du plus grand imbécile?

gregkjorgensen: C'est drôle de voir comment les Chemises rouges ET jaunes crient pour la démocratie, mais n'acceptent pas le résultat d'une élection si elle ne les satisfait pas.

PT789: La dernière fois, c'était les Chemises jaunes qui ont pris d'assaut la ville, maintenant, les Chemises rouge…Quand cesseront-ils de jouer à ce ping-pong politique ?

Il existe une autre option pour les Thailandais : porter du rose. Les Chemises roses réclament la formation d'un parti politique fondé sur l'amour. Le chanteur Jintara, dans ce clip-vidéo de la chanson ‘Mop see chom-poo’, prêche la doctrine des Chemises roses.

Shameless Mack conseille aux touristes de porter uniquement des chemises à fleurs en Thaïlande.

En effet, la situation devient de plus en plus incontrolable. Les Chemises rouges sont capables de mobiliser leur forces et de les déplacer de lieu en lieu. Tandis que les Chemises jaunes – celles qui ont occupé l'aéroport en novembre et décembre dernier – n'ont pas encore refait leur apparition, l'émergence des Chemises bleues ne promet rien de bon. C'est d'autant plus inquiétant que lors que leur toute première apparition, les Chemises bleues ont provoqué des violences.

Encore une chose : ne sortez pas dans la rue avec des t-shirts unis. Jaune et rouge indique une opinion politique, et maintenant, le bleu sombre est la couleur d'un autre groupe. Qui sait quelles couleurs vont devenir trop “chaudes” à porter, à l'avenir ?

Que faire ? Mettez uniquement des chemises à fleurs dans votre valise.

Photo en vignette du compte Flickr de Y-Not

2 commentaires

  • pascale williame

    Je vis en Thailande depuis 6 ans, J etais a Bangkok avec PAD puis je suis allee aussi quand ils ont bloque l aeroport. j etais la pour expliquer au touristes qu ils pouvaient prendre l avion dans un autre aeroport. Qu ils seraient conduit a bon port
    et que toute les demarches seraient faites pour eux. Mais tout ce que l on a vu dans les medias (parlons en des medias je les ai vus arriver trouver qq qui parle anglais puis repartir dans leur hotel de lux………….) pas tous je ne veut pas medire sur les 5 journalistes qui se sont vraiment interesses et qui sont restes plusieurs jours.Vous pouvez venir en Thailande sans chemises a fleurs toutes les couleurs sont belles sous le soleil .

  • eric

    pourquoi les rouges defendent l ancien premier ministre corrompu et milliardaire??

    expliquez nous?

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site