Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Serbie : Reflexions sur le doute et la foi

Les croyants orthodoxes chrétiens ont célébré  Pâques le dimanche 19 avril. A cette occasion, quelques blogueurs serbes ont évoqué leurs pensées sur différentes légendes et le dogme relatifs à Jésus-Christ.

Vojislav Stojković a écrit ceci [en serbe] au sujet du doute et des résurrections dans la bible :

La philosophie et la science indiquent qu'il devrait y avoir doute au sujet de tout (dubitandum de omnibus).Douter de la résurrection de Jésus est un grand péché pour l'église. En raison de tels doutes, beaucoup de personnes sont mortes sous la torture et ont été brulées sur un bucher durant l'Inquisition.  Mais au début, les disciples de Jésus, particulièrement un d'entre eux, Thomas, avait également eu des doutes au sujet de la résurrection. Par conséquent, le doute ne devrait pas être un péché. Si j'ai des doutes, je pense. Si je pense, j'existe (cogito, ergo sum). Chaque Pâques, je me demande ce qui est meilleur – croire ou douter – et si un homme peut meme choisir  ?

Ces jours-ci, les chrétiens célèbrent leur plus grande fête – la résurrection de Jésus-Christ. Pour eux, c'est une évidence irréfutable que Jésus de Nazareth est vraiment le fils de Dieu et qu'il a été envoyé par Dieu pour sauver l'humanité. Bien que dans les révélations de St Jean le théologien, il soit écrit que Jésus était le premier né du monde des morts (révélation 1 : 5), la résurrection de Jésus n'est ni la seule, ni la première résurrection dans la bible. C'est la plus célèbre – mais c'est seulement la septième.

La première résurrection a été effectuée par le prophète Élie de l'Ancien testament. […] La deuxième résurrection est attribuée au prophète Elisée. […] Le troisième des résurrections de vieux testament est également liée au prophète Elisée – du moins, à sa dépouille. […] Avant sa propre résurrection, Jésus avait ressuscité trois personnes. […] D'abord, il a relevé des morts un jeune homme, qui était le fils d'une veuve de Naina. […] La deuxième résurrection par Jésus, et cinquième dans la bible, est la résurrection de la fille de Jair (Luc 8:49 – 55). […] La troisième – le miracle le plus célèbre de Jésus et le sixième cas biblique, est la résurrection de Lazare de Vitania. […] La septième et le plus significative est la résurrection de Jésus

Selon l'enseignement chrétien, cette dernière résurrection est différente des autres parce que le Christ s'est ressuscité lui-meme dans la vie éternelle. Il a surmonté la mort. Pour cette raison, St Jean le théologien a écrit que le Christ était le premier-né des morts. […]

A la fin de son billet, Vojislav Stojković reprend ce qu'il a écrit au début :

[…] Douter ne devrait donc pas être un péché parce que avoir un doute signifie que “je pense” et ” je pense” signifie que j'existe (cogito, ergo sum). Ceux qui n'ont pas de doutes, ils croient. Ils s'accrochent dur  à leur foi aujourd'hui,  plus de vingt siècles après les événements décrits dans la bible ou le coran. […]

[…] Chaque Pâques, je me demande ce qui est meilleur – croire ou douter – et si un homme ne peut choisir du tout ? […]

Voici le premier des plus de 150 commentaires laissés sous ce billet, par Libkonz :

Je pense que cela ne devrait pas priver l'Homme du droit de penser. Une chose est quand il reconnait Dieu par son propre cœur et une autre chose est quand quelqu'un lui impose ce qu'il doit penser de lui.

Réponse de Vojislav Stojković :

Non, ce n'est pas une question de forcer à croire. Je ne pense pas à cela. Un autre chose , plus subtile, est en jeu ici. Pourquoi est-ce que l'homme moderne très instruit au 21ème siècle, malgré tous les miracles technique et scientifiques, croit toujours à ce qui a été écrit il y a plus de 20  siècles ? C'est la question qui me tracasse.

Aleksandar Vasović a écrit ceci (en serbe) au sujet de la vision  de Jésus-Christ dans l'islam :

Jésus, dans l'Islam – Issa, est le député de Dieu, qui a été envoyé pour guider les enfants d'Israël dans le nouveau testament (Indzil). Selon le coran, Maria (Maryam, Merjema) enfante Issa après l’ immaculée conception. C'était un événement merveilleux, dirigé par Allah. […]

L'Islam enseigne que Issa reviendra sur la terre pour établir la justice et pour la défaite de l'antéchrist le faux prophète le Jour du jugement dernier. Comme tous les prophètes de l'Islam, Issa est un musulman parce qu'il a prêché le droit chemin et d'avoir la foi en un seul Dieu. […]

L'Islam rejette l'enseignement chrétien selon lequel Issa était l'incarnation ou le  fils de Dieu, il indique qu'il était un homme commun qui a été envoyé pour prêcher les mots de Dieu, comme tous les autres prophètes.

Dans l'Islam, Issa a deux titres : le Messie et l'annonciateur. L'Islam enseigne que Issa était le prédécesseur de Mohammed et qu'il a prédit l'arrivée du prophète [Mohammed].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site