Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Le droit de ne pas avoir peur

Dans son billet intitulé “Sourire amer” [en chinois], le blogueur Lan Xiaohuan analyse comment une nation imprégnée par la peur a muselé son peuple. Regrettant le prix de plus en plus élevé à payer aujourd'hui par un citoyen pour faire valoir ses droits, il se moque également de la peur diffuse qui étouffe le courage et l'amour des gens, et conclut que les Chinois ne se sont jamais vraiment levés sans crainte.

Il commence par une anecdote de son enfance :

我小的时候非常胆小。记得五六岁那会儿,有一次姐姐放学回来给我讲了个她听到的鬼故事,非常恐怖。我吓得整晚上都睡不着,一直抱着父亲。他要睡过去,我就叫醒他,让他抱着我。第二天,被折腾了一夜的父亲怒斥我姐:“你看看,你都把他吓成什么样了?!以后再敢这样我就揍你!”

J'étais très craintif quand j'avais environ 5 ans. Un jour, de retour de l'école, ma sœur m'a raconté une histoire de fantômes si effrayante que je n'ai pas fermé l'œil de la nuit, ni mon père d'ailleurs, car je le secouais dès qu'il s'endormait. Le lendemain, mon père gronda ma sœur : ” Regarde comme tu lui a fait peur ! Si tu oses recommencer, je te battrai ! “

今天收到一封孩子的来信,信中写道:“我最近有件很担心的事情,请您帮帮忙。之前,我在百度BLOG上面发表有关学潮的文章被删除了,之后账号也被锁定。还有在学校校园网屡屡使用翻墙软件看国内禁止浏览的信息。那么,我会不会已经被当成黑名单记录在案了?这些事情会不会影响我出国?我早就计划出国啦…. 希望您能帮我解答下,谢谢啦。”

Aujourd'hui, j'ai reçu une lettre d'un gamin qui écrit ceci : ” Je me suis fait tellement de soucis ces derniers temps. Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît ? J'ai publié récemment, sur mon blog Baidu.com, un article sur les événements de la place Tiananmen. Celui-ci a été effacé par les administrateurs de la plateforme d'hébergement du blog et mon compte a également été bloqué. Par ailleurs, j'ai souvent réussi à contourner GWF (n.d. t. : la grande muraille virtuelle, la censure d'Internet) afin de lire des pages web censurées en Chine. Vais-je du coup me retrouver sur une quelconque liste noire ? Est-ce que cela va ruiner mes projets d'études à l'étranger ? Je vous en prie, conseillez-moi, merci beaucoup !

看完之后我大笑,然后回信用几乎是谐谑的口气安慰了他。但紧接着便有些心酸,想起了我父亲责骂我姐的话:“你看看,你都把他吓成什么样了?!”

J'ai éclaté de rire après avoir lu cela et l'ai réconforté sur un ton plutôt léger. Mais je me suis ensuite senti quelque peu triste pour lui, me rappelant mon père grondant ma sœur, ” Regarde comme tu lui as fait peur ! “

制造恐惧并不一定需要暴力,只要处处加大行为的成本就够了,甚至都不用真的加大成本,只要展示一下行为的成本有随时被加大的可能便够了。….看看那些这些日子被请去喝茶的人们的故事,看看那些公民调查者们最近在四川的遭遇,看看这些人心里的担忧,便知道了。

Faire peur ne repose pas nécessairement sur la violence. Il suffit d'augmenter le coût du recours à la justice. Et encore, ce n'est même pas la peine. Tant qu'il semble clair que ce coût peut être alourdi n'importe quand, cela suffit à nous dissuader d'agir. Regardez les histoires de gens ” invités ” à discuter avec des agents de la sécurité publique ; regardez comment les journalistes amateurs ont été traités dans le Sichuan (lors du tremblement de terre du 12 mai dernier). Regardez donc leur angoisse et leur peur, vous comprendrez tout.

成本弄得那么重,瘦弱的肩膀实在是担不动啊。

Le prix est trop lourd à porter pour nos maigres épaules.

如果只是匿名上网牢骚几句都被噤声,即便远渡重洋都还要为自己的“错误言论”惴惴不安,只是说几句话都要心头挣扎半天,又如何能抱怨面对恶徒的拳头和匕首时,人们不见义勇为呢?更别说我们还曾经真的把最容易站立的青春用坦克履带压成了扁平。

Si les plus légères de nos plaintes doivent être tues, si nous devons faire attention à nos paroles même lorsque nous résidons à l'étranger, si nous devons faire face à une lutte intérieure intense avant tout discours, comment pouvons-nous franchement faire face aux poings et pistolets du malfrat ? Comment pouvez-vous vous plaindre du fait que les gens ne se dressent plus contre le mal ?

49 年的时候,有人说:“中国人民从此站起来了。”可从那以后,每隔一段时间,我们都要重新站起来一回。香港回归,站;卫星上天,站;奥运开幕,又站。外国人有时候不解:“你们不是早就站起来了么?怎么还反复站了又站,有完没完啊?”看到这样的误解我就很愤怒:“妈的,平时都爬着,怎么还不让人动不动站起来伸伸懒腰啦?我们对自己人忍气吞声,自然就要对你们外国人扬眉吐气,否则不他妈憋死啦!”

En 1949, Mao affirmait : ” Le peuple chinois s'est levé ! ” Mais depuis, nous n'avons cessé de nous lever. Quand Hong Kong a été rendu à la Chine, nous avons proclamé que nous nous levions. Quand notre satellite a été lancé, nous nous sommes levés. Quand les Jeux Olympiques ont été ouverts, nous nous sommes levés à nouveau. Quelques étrangers ont demandé : ” Ne vous-êtes-vous pas déjà levés ? Pourquoi continuez-vous de dire aujourd'hui que vous vous levez ? ” Leur question m'a mis en colère : ” Mais bon sang, nous ne nous sommes jamais vraiment levés auparavant. Nous n'avons toujours fait que ramper sur le sol, alors pourquoi ne pourrions-nous pas nous lever, juste de temps en temps, pour faire une pause ? Chez nous, nous subissons les humiliations faites à nos concitoyens, et c'est pour ça que nous nous devons de garder la tête haute face à des étrangers comme vous. Sinon, nous allons être étouffés par notre fureur en ébullition ! “

是啊,我们自己都要爬着活,又如何敢腆颜教育下一代“勇气”和“爱”呢?我们能做的,不过是在他们小时候讲讲勇气和爱的童话,然后在他们长大了真正要展示勇气和爱的时候,大喝一声:“快!趴下!”

Donc, si nous, adultes, devons nous courber vers le sol avec honte, comment apprendrons-nous à nos enfants ce que sont le ” courage ” et ” l'amour ” ? On peut leur raconter des contes de fées parlant de courage et d'amour lorsqu'ils sont enfants et, au moment où ils vont les mettre en pratique, leur crier : ” Non, gardez un profil bas ! “

也许下次回国的时候,我该去拜会一下那具广场上从未谋面的尸体,调侃着说:“你看看,你都把他吓成什么样了?”

Peut-être que la prochaine fois que je rentrerai en Chine, je devrais me rendre sur la place Tiananmen pour discuter avec les morts qui y reposent : ” Regardez comme ils vous ont fait peur ! “

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site