Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Asie du sud : Vague de chaleur et coupures d'électricité

A cette époque de l'année, on ne s'étonne pas de l'arrivée d'une vague de chaleur dans les pays du sud de l'Asie. Cependant, le temps sec de ces derniers jours a privé la région de pluie, avec pour conséquence directe, la hausse des températures. De plus, des délestages électriques (des coupures d'électricités tournantes) dus à la crise énergétique dans de nombreux pays, ont compliqué les vies de millions de personnes, jusqu'à rendre la situation insupportable.

Vendredi dernier (le 24 avril 2009), on a enregistré le jour le plus chaud de l'été [en anglais] (38.5° Celsius) à Dhaka, la capitale du Bangladesh. L'est de l'Inde suffoque à mesure que le mercure monte au dessus des 45 degrés Celsius [en anglais]. On compte déjà plusieurs décès. Les autorités du zoo de Patna ont pris des mesures spécifiques [en anglais] afin de protéger les animaux de la chaleur. Un  feu de forêt a été enregistré au Népal ainsi que la sécheresse dans des zones qui reçoivent généralement de fortes précipitations [en anglais].

Les blogueurs réagissent largement à cette situation. Sukanya M donne son opinion sur la chaleur et les coupures d'électricité à répétition dans ce billet,  “United We Sweat” ( Ensemble, nous transpirons) [en anglais]:

Pfffff. C'est insupportable!

Des températures de 40, 41, 41.8° et avec un peu de chance (comme aujourd'hui), on retombera à 39°. En plus, il faut compter avec l'humidité, 84% selon Yahoo aujourd'hui (mais on croirait qu'on est à 100%) et bien sûr les coupures d'électricité partout. Par une drôle de coïncidence, de Dum-Dum à Calcutta jusqu'à Behala, le courant a été coupé entre 6 et 10 heures, dimanche […]

Voici quelques messages publiés sur la plateforme de micro-blogging Twitter, qui en disent long sur l'état d'esprit de Monsieur Tout-le-Monde :

calamur: On fond dans cette chaleur. #mumbai, il fait vraiment chaud.

vitrag: chaleur de l'après-midi, embarque dans un train à Mumbai… Purée, on se croirait dans un four.

Amit Varma qui blogue sur The India Uncut se moque et dit [en anglais]:

Il fait si chaud à Bombay… que lorsque je réchauffe mes aliments au micro-ondes, ils sont plus froids que l'air ambiant.

Au Bangladesh, la population souffre durement de cette canicule et des délestages fréquents [en anglais]. La plupart des gens n'ont pas d'air conditionné à la maison et utilisent donc des ventilateurs électriques, qui ne servent à rien lors des coupures de courant. Ceux qui ont les moyens d'avoir un onduleur ne parviennent même pas à avoir suffisamment d'électricité pour recharger les appareils. Pire encore, il n'y a pas assez d'électricité pour faire fonctionner les pompes à eau, la pénurie d'eau courante s'est donc amplifiée et les gens manifestent pour faire savoir leur ras-le-bol du manque d'eau [en anglais].

Sur la plateforme Twitter, on peut lire [en anglais]:

dkhall44: Délestages trop fréquents à Dhaka. Le courant est coupé pendant une heure chaque deux heures. Et il fait *38* degrés.

shahreaz: Travailler durant la soirée est plus réaliste. 6 heures de coupure de courant durant les horaires de travail, c'est fou!

Les autorités d'approvisionnement en énergie ont mis en ligne les programmes des coupures de courant [en anglais]. Bernie Allen qui blogue à  Life & work in Dhaka city explique les coupures de courant à Dhaka [en anglais]:

Nous avons besoin en moyenne est de 2000 mégawatts, mais un jour cette semaine, on nous  a fourni uniquement 1200n watts, il a donc fallu géré la différence.

Au Népal, les choses s'améliorent du côté de la pénurie d'énergie. Les délestages, qui duraient en moyenne 14 à 16 heures [en anglais] par jour, sont plus courts. Sur Twitter, on peut lire [en anglais]:

zickme: le pays traverse une pénurie d'électricité et pour surmonter cela, la “Nepal Electricity Authority” (fournisseur national en électricité) a imposé un délestage de 12 heures chaque jour.

Geshan's blog a mis en ligne [en anglais] le planning de délestage d'électricité à Kathmandou, révélant par là-même, la détresse de la population.

Les habitants de la ville de Karachi au Pakistan sont confrontés eux à des coupures d'électricité imprévues allant de 8 à 10 heures [en anglais] chaque jour. Pakistan Daily Photo a mis en ligne des photos qui montrent comment la population s'organise avec cette canicule insupportable qui ne cesse d'empirer, jour après jour.

L'Asie du sud a connu des canicules plus sérieuses que celle-ci, pourtant, la pénurie d'électricité rend les choses plus compliquées pour ceux qui doivent faire face. En attendant un répit amené par les pluies, les gens continuent à souffrir.

A Dhaka, suffoquant dans cette vague de chaleur, le blogueur Kowshikis déclare avec sarcasme [en bengali]:

সরকারের এখন বিদ্যুৎ এর বদলে বৃষ্টি উৎপাদনের চেষ্টা করা উচিত

Le gouvernement devrait essayer de produire de la pluie plutôt que de l'électricité.

Même si cela semble peu sage, dans cette situation extrême, la population de l'Asie du sud ne peut s'empêcher d'y penser.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site