Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Santé : La menace de la grippe porcine s'étend dans le monde

Des cas, confirmés ou suspects, de la grippe porcine détectée ces derniers jours au Mexique, ont été trouvés à présent dans pas moins de sept autres pays à travers le monde. Face aux cas signalés, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que cette épidémie constitue «une urgence de santé publique de portée internationale».

Egalement connue sous le nom de grippe porcine à A/H1N1, il s'agit [anglais] d'une maladie respiratoire des porcs qui peut se transmettre entre humains, surtout par la toux et les éternuements. Au Mexique, plus de 100 décès sont peut-être dus à la grippe porcine, et plus de 1.600 personnes ont été atteintes, dans des cas suspectés ou confirmés de contamination par le virus. Des cas confirmés de grippe porcine ont été maintenant aussi détectés aux U.S.A. et au Canada, tandis que la Nouvelle Zélande, l'Espagne, la France, Israël et le Brésil ont des cas suspects. Liz Borkowski, qui blogue sur The Pump Handle, analyse [anglais, comme les liens suivants] les raisons de s'inquiéter devant la propagation de la grippe porcine  :

La grippe porcine est assez commune, mais d'ordinaire elle ne se transmet que des porcs aux humains. Cette nouvelle souche s'avère capable de transmission inter-humaine, et en outre elle affecte des adultes jeunes, par ailleurs en bonne santé. Cela signifie que le virus a le grave potentiel de provoquer une pandémie, c'est donc à juste titre que le Mexique a fermé les écoles jusqu'au 6 mai et a interdit les grands rassemblements publics, y compris les services religieux.

Les responsables de la santé américains ont déclaré l'urgence sanitaire le 26 avril, après avoir confirmé 20 cas de grippe porcine dans les états de Californie, Kansas, New York, Ohio et Texas. La plupart de ces cas étaient toutefois bénins, et aucun décès n'a été rapporté. Le Canada a également confirmé six cas bénins de grippe porcine dans les provinces de Nouvelle Ecosse et de Colombie Britannique.

La nouvelle de la grippe porcine s'est rapidement propagée sur Internet, les gens cherchant des réponses et partageant leurs réflexions sur cette maladie. Swine Flu et #swineflu sont les sujets de recherche dominants du moment sur Twitter, et diverses cartes Google ont été créées pour suivre l'épidémie. Les blogueurs aux quatre coins du globe parlent eux aussi de la grippe porcine.

Daniel Hernandez, qui blogue sur Intersections, décrit cette scène à Mexico :

Samedi, pendant que les huiles de l'OMS convoquaient à Genève une réunion d'urgence, à Mexico, des soldats distribuaient des masques de protection aux feux rouges, dans les stations de métro et sur les places. Un militaire en treillis m'a tendu un masque à l'entrée du métro Bellas Artes, mais il est tombé en morceaux avant même que je monte dans un rame. A bord, les passagers se jetaient des coups d'oeils soupçonneux et faisaient tout leur possible pour éviter le contact avec les inconnus.

Matthew Yglesias, qui blogue pour le Fonds d'Intervention du Centre pour le progrès américain, exprime son inquiétude sur la façon dont les gens dépourvus d'assurance santé aux Etats-Unis affronteront cette maladie :

Je n'ai pas d'opinion sur la question, à part la constatation que ce serait bien de vivre dans un pays où, si vous tombez gravement malade à cause d'une infection virale, votre accès à des soins médicaux efficaces ne soit pas déterminé par votre richesse, vos revenus ou votre statut d'emploi.

Jim McVeagh, bloguant de Nouvelle Zélande sur MacDoctor, estime qu'il faut en faire davantage dans son pays et dans le monde pour contenir le virus. En Nouvelle Zélande, 13 étudiants qui se sont récemment rendus au Mexique sont suspectés d'avoir la maladie. McVeagh écrit :

Au vu de la réaction massivement exagérée qui s'est produite avec la grippe aviaire, on aurait pu espérer une réponse à celle-ci un rien plus énergique qu'une simple surveillance. J'incline à penser que la mise en quarantaine des cas et la restriction des voyages vers le Mexique aurait été une réponse minimale jusqu'à plus ample informé. Puisqu'à présent le CDC (Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies) se réveille probablement une semaine trop tard, et que l'OMS persiste à rester l'arme au pied, la riposte nonchalante de la Nouvelle Zélande semble presque vive en comparaison.

Alors que ceci pourrait certes être un non-événement de plus, ce serait bien si les autorités de santé le désignaient comme tel rétrospectivement et non a priori du fait d'informations incomplètes.

De nombreux pays instaurent des mesures de précaution pour empêcher la propagation de la grippe porcine. Par exemple, des aéroports scannent les voyageurs en provenance du Mexique à la recherche de symptômes grippaux, et la Chine et la Russie projettent de placer en quarantaine tous ceux présentant ces symptômes. Vijay Sadasivam, qui blogue sur scan man, indique qu'il n'y a aucune initiative préventive de prise en Inde, tandis que boinky, du blog Finestkind Clinic and fish market, décrit une mesure prise aux Philippines :

Les Philippines vont interrompre les importations de viande de porc depuis les USA et le Mexique, pour arrêter la propagation… C'est comique, car la grippe se transmet entre humains, et nos cochons sont infectés par le virus Ebola-Reston…

mais évidemment c'est la fête, et pour le moment il n'est pas question d'une quarantaine humaine comme  avec le SARS…

De nombreux blogueurs soulignent que, s'il faut prendre cette menace au sérieux et se tenir prêts,il n'y a pas jusqu'à présent de quoi paniquer. Ainsi, un billet sur UtahPreppers fournit

Quelques rapides remarques anti-panique :

- La grippe porcine ne peut pas se transmettre par l'alimentation. Manger du porc ne vous fait courir AUCUN risque.
– Ceci n'est pas la première fois que la ‘grippe porcine’ se transmet aux humains. Cela s'est déjà produit à plusieurs reprises auparavant sans devenir une pandémie.
– Cette variante de grippe porcine, comme pour toutes les grippes, est une maladie virale et se propage essentiellement de personne à personne, par la toux et l'éternuement.
– Ce n'est qu'une grippe ! L'important, c'est de NE PAS L'ATTRAPER.

L'OMS ne recommande actuellement aucune restriction de voyage ou de commerce, et affirme avoir besoin de plus d'information sur le virus avant de décider s'il y a lieu de relever le niveau d'alerte global de pandémie, qui est actuellement [à l'heure où cette traduction est mise en ligne] au niveau trois sur une échelle de six.

Photo de Protection contre la grippe porcine par Sarihuella sur Flickr.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site