Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jordanie : Que pense le monde arabe du compte Twitter de la reine Rania ?

Après avoir fait ses débuts sur sa chaîne-vidéo sur YouTube, la reine Rania de Jordanie courtise maintenant la plateforme de messages Twitter, et permet au monde entier de lire les messages en 140 signes maximum de la personne qu'elle décrit comme une mère de famille et une épouse “qui a un job passionnant.” [en anglais, comme tous les liens].

One of Queen Rania's Tweets

Un Tweet de la reine Rania : “Le père et le fils ft les fous pdt le w-e. Maman inquiète, entourée par des super-héros de la vraie vie. C'est une malédiction!”

La reine ne se contente pas de donner des aperçus de sa vie privée de reine et de mère aux abonnés de son fil Twitter avec des messages tels que celui-ci et celui-la [voir la capture d'écran ci-dessus], elle a également accepté d'être interviewée sur Twitter pour la première fois, selon le blog du World Economic Forum :

A l'occasion du Forum Économique Mondial sur le Moyen-Orient qui se tiendra du 5 au 17 mai 2009 au bord de la Mer morte, en Jordanie, Sa Majesté a accepté de répondre à cinq questions des internautes sur son compte Twitter. Étant donné qu'elle ne pourra pas répondre à toutes les questions, nous avons soumis les questions proposées à un vote des internautes. Sa Majesté répondra au cinq premières questions choisies. Votez  ici pour choisir les questions qui seront posées à la Reine Rania.

Avec 41 217 “followers” (abonnés) à ce jour,  (elle n'est elle-même abonnée qu'à 31 fils Twitter), la “reine qui twitte”  provoque un déluge de réactions dans le monde arabe.

Observations of a Jordanian applaudit l'initiative et écrit :

J'ai BEAUCOUP à redire sur la façon dont notre pays est dirigé, mais une chose que j'aime est cette famille royale humble qui essaie de rester en contact avec le peuple, surtout du point de vue technologique. Déjà sur YouTube, la reine Rania a maintenant adopté la dernière mode Internet en date, Twitter […] C'est du sérieux, au cas où vous vous poseriez des questions, le Palais a confirmé qu'elle avait un compte Twitter.

The Arab Observer est de toute évidence en extase quand il écrit :

La Reine Rania n'est-elle pas la reine la plus cool de tous les temps ?

D'abord, elle s'impose  comme une reine élégante et très respectée parmi les chefs d'états du monde, puis elle lance sa chaine sur YouTube pour combattre les stéréotypes dont sont victimes les arabes en Occident et essaie de lancer un dialogue entre les deux camps, puis elle  APPARAIT dans le programme de télévision d'Oprah, répond brillamment à ses questions et parle de la Jordanie, et maintenant, elle  profite de la visite du pape en Jordanie pour ouvrir son compte sur Twitter, qui fait immédiatement la une des médias consacrés à Internet et qui donne plus de relief à cette visite et à la Jordanie en tant que pays.

Nous pouvons maintenant lire les messages de sagesse de notre reine en 140 signes. C'est un superbe outil de communication à la disposition des leaders du 21ème siècle. Bravo, Reine Rania, nous sommes fiers de vous, vraiment tellement, tellement fiers :)

ArabCrunch, également de Jordanie, lui fait écho :

Il semble que la reine soit personnellement impliquée dans la gestion du compte Twitter, car nous pouvons lire des messages personnels comme celui-ci, elle utilise aussi l'outil Twitpic pour publier une photo d'elle et de son fils.

Dans le pays voisin, la Syrie,  Syria News Wire saisit l'occasion pour comparer la reine et la Première dame de Syrie, Asma Al Assad :

La reine Rania est sur Twitter (@queenrania). Elle s'est envolée dans l'hélicoptère de son mari, elle a rencontré le pape, elle parle de changer le monde. Mais la Syrie n'est pas loin derrière.

La Première dame Asma Al-Assad n'est peut-être pas sur Twitter, mais elle est sur Facebook. Sa consoeur du sud s'amuse peut-être à faire de la voltige en hélicoptère et à appeler son mari un “super-héros de la vraie vie” (qu'elle lui dise d'éteindre la Playstation, alors),  mais Asma, elle, se consacre à des oeuvres de charité.
Elle vient juste de lancer le projet  Massar-E, qui aide les enfants défavorisés à se former aux nouvelles technologies.
Nous savons laquelle des deux peut être vue en train de se promener dans sa ville sans des centaines de gardes du corps.
Je sais que Rania vient d'ouvrir un compte Twitter, donc, ce n'est peut-être pas une bonne comparaison, mais si les chiffres signifient quelque chose, Asma a 9000 fans, Rania en a 4000.

Le docteur Asa'ad Abu Khalil, blogueur libanais vivant aux États-Unis qui tient le blog  Angry Arab News Service est exactement cela : angry (en colère).  Il fulmine :

“Merci de me suivre ! J'espère recevoir vos réflexions et idées sur l'utilisation des médias sociaux pour le changement”. Ah, tu veux des idées pour le changement social ? Je veux utiliser les médias sociaux (quoi que cela veuille dire) pour renverser le gouvernement jordanien et t'envoyer, toi et ta famille royale hachémite, en exil dans une ville européenne reculée. Tu pourra alors tchater avec les familles royales égyptienne et iraquienne. Et s'il te plaît, utilise Twitter en exil pour m'amuser. Et que le quelqu'un de ton staff qui rédige pour toi tes messages sur Twitter et les présentations de tes vidéos sur YouTube te transmette à quel point tu es ennuyeuse et creuse. Quelqu'un doit te dire qu'ils ne t'aiment, en Occident,  que parce qu'Israël a agréé ton mari et sa Playstation.

L'activiste et blogueur égyptien 3arabawy partage des sentiments similaires, et voici  quelques messages (cliquer sur la capture d'écran ci-dessous) qu'il a envoyé à la reine via Twitter :

Tweets by Egyptian blogger 3arabawy

Messages sur Twitter du blogueur égyptien 3arabawy

Et ce n'est pas fini. Une controverse couve en arrière-plan, à propos d'une page de fan club de la reine Rania, créée sur Facebook par un blogueur égyptien.

TripleM affirme qu'il a été limogé en tant qu'administrateur du fan-club sur  Facebook qu'il avait créé pour la reine Rania. Il écrit :

J'ai été stupéfait de découvrir que je n'étais plus l'administrateur de la page du fan club de la reine Rania sur Facebook. La page“Reine Rania” est le plus important des fans clubs sur Facebook consacrés à la très belle Rania Al Abdullah, reine de Jordanie. La page que j'ai créée il y a deux mois a attiré plus de 17 000 fans et c'est l'une des plus visitées des pages de fans sur Facebook…

…Bref, j'étais un peu choqué de découvrir que je ne pouvais plus modifier la page ou partager des information là, c'est pourquoi j'ai décidé de le dire sur Twitter. J'avais à peine envoyé le message que tout le monde parlait du succès que remporte cette page Facebook et qu'ils ne savaient pas que j'étais le cerveau derrière la création de cette page.

Jillian, sur le blog collectif américain-palestinien KABOBfest reprend l'information, et écrit :

La Reine Rania de Jordanie (ou la Reine YouTube, comme j'ai tendance à l'appeler) semble avoir pris  le monde des médias sociaux par surprise…et par la force. Peu après avoir rejoint Twitter, la reine de Jordanie a sauté sur Facebook, et a fait ôter à l'utilisateur qui avait créé une page pour ses fans ses privilèges d'administrateur.

Elle plaisante :

Je suppose que ce n'est qu'une question de temps avant que Kadafi trouve la page du fan-club que j'ai ouverte pour lui et prenne ma place…

Comme le note Kamal Al Asmar sur Kermit the Blog 2.0 :

Après 14 mois de YouTube, je me demandais si la reine Rania voulait tester le pouvoir des médias sociaux et des outils de réseautage sur le Web l'un après l'autre, quand j'ai vu son compte twitter il y a une semaine (qui a maintenant plus de 40 000 abonnés). Apparemment, je me trompais. La reine Rania travaille à son identité en ligne en utilisant plus d'un média social à la fois.

Kamal Al Asmar ajoute :

Quand j'ai vérifié la page de Sa Majesté sur Facebook, je me suis dit que quelque chose m'échappait, en coulisse. Une page avec plus de  21 000 fans qui augmentaient à toute vitesse. En plus de publier ses messages sur Twitter sur sa page Facebook, la reine Rania lance des discussions là, comme par exemple, dans un de ses messages : Comment pouvons-nous bâtir et promouvoir un dialogue inter-culturel ?”. Elle a aussi téléchargé, et télécharge toujours, des collections de photos sur cette page.

L'interactivité sur la page Facebook est impressionnante, et je regrette d'avoir raté ça pendant deux jours, quand j'étais absent. Mais la question que moi, et les gens autour de moi, se posent est : qui gère ces comptes ? Est-ce que la reine Rania le fait en personne ou est-ce qu'une équipe s'en occupe, je serais vraiment curieux de le savoir et j'espère avoir la réponse un jour.

Sur un sujet différent : aujourd'hui, j'ai réalisé que la page du fan-club de la reine Rania sur Facebook était à l'un de mes amis en ligne, Mohammad Mansour, dont le pseudo est TripleM , et un jour, il a découvert qu'il n'est plus l'administrateur de cette page. En gros, la reine Rania a volé sa page, comme si c'était sa propriété.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site