Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Les internautes apportent leur soutien à la serveuse qui a tué un fonctionnaire

Deng Yujiao, une serveuse vivant dans la province de Hubei, a poignardé à mort un fonctionnaire et en a blessé un second alors qu'elle résistait à leurs avances sexuelles. Les commentaires circulant sur la toile ne font preuve d'aucune sympathie envers le défunt et soutiennent dans l'ensemble la jeune femme de 21 ans, saluant en elle une nouvelle Yang Jia [en anglais] pour avoir réagi devant  une injustice.

Le défunt, Deng Guida, était le chef du bureau de promotion et d'investissement du canton. Il était venu profiter d'un massage, en compagnie de ses collègues, dans un lieu de distraction appelé Dream City et avait rencontré la serveuse là-bas. Ils ont demandé à bénéficier d'un ” service spécial “, signifiant service sexuel en Chine, mais qui leur a été refusé.

Il a été dit que Deng Guida a sorti de sa poche une liasse de billets avec laquelle il a frappé la serveuse à la tête. Humiliée par ce geste, Deng a tenté de quitter la pièce mais la victime l'a alors poussée à deux reprises sur un canapé. La serveuse a trouvé un couteau et a mortellement frappé la victime à la gorge, blessant également l'un de ses collègues.

Un peu plus tard, la serveuse a appelé la police et s'est constituée prisonnière.

Une fois révélées, ces informations ont immédiatement déclenché un débat sur la place publique. Tout d'abord, il s'agissait de savoir si l'acte de la jeune femme devait être considéré comme de la légitime défense. Bien que des experts juridiques soient tombés d'accord sur le fait qu'elle risquait d'être inculpée, quelques-uns ont débattu de la question dans le Xin-Dao Daily, un journal Hongkongais [en chinois].

邓贵大要求邓玉娇提供“特殊服务”,邓玉娇不从,使用暴力手段,两次将邓玉娇按倒在沙发上,已构成强奸行为,且该不法侵害正在进行,并即将邓玉娇的人身造成严重损害。邓玉娇的防卫行为,是在情况紧急,精神高度紧张的情况下采取的自卫行为…不负刑事责任。

Le fonctionnaire avait demandé à Deng un ” service spécial “, mais qui lui a été refusé ! Il l'a poussé deux fois violemment sur le canapé, un geste qui pourrait bien être interprété comme une tentative de viol. Une atteinte aux droits de Deng était en cours et aurait très bien pu se solder par de graves blessures. Son agression au couteau était donc un acte de légitime défense et vu l'urgence de la situation… elle ne devrait pas être inculpée pour crime !

De nombreux internautes ont parlé de Deng en termes élogieux. Yi Li  commente l'histoire [en chinois] sur le réseau communautaire chinois Tianya :

邓玉娇,你是好样的。敬佩你,支持你,向你学习。望保重。

Deng Yujiao, vous êtes sage. Je vous admire et vous soutiens, et je m'inspirerai de vous. Salutations.

En outre, son histoire a été écrite sous la forme d'une courte chronique en chinois traditionnel, que les historiens des temps anciens avaient l'habitude d'utiliser pour se souvenir d'un exemple d'héroïsme. Pour qui connait le chinois, voici le texte en question :

邓玉娇者,荆州巴东人也,美而烈,以修脚为业。
一夕,浣纱于室,野三关镇吏黄德智、邓贵大、邓某相携寻欢不遇,见玉娇,遂破门而入,欲强狎焉。玉娇严词斥之,邓贵大怒,鞭面以币,曰:吾辈多金,岂惧汝不从哉。玉娇不顾,贵大愈怒,乃按其于卧塌,强起,复按之,三者相视而笑。玉娇羞愤,遂操细刃刺之,三创而毙,德智复犯,玉娇又刺之,重创,邓者大惧,不敢前。玉娇乃投刃自首于官。

jy_xyp dit :

娶女如此,此生足已!!!!

Je serais heureux de pouvoir épouser une fille comme celle-ci.

La virginité est très importante en Chine et nombreux sont les récits qui racontent de quelle manière des femmes ont défendu leur honneur. L'admiration portée à une fille parce qu'elle a défendu sa virginité est associée dans cette affaire à la haine à l'égard de fonctionnaires corrompus.

Sur le site opinion.people.com, le blogueur Sun Xiaobo s'interroge [en chinois] :

一是这些官员哪里有那么钱?因为在争执中,被刺死的邓贵大曾从怀中拿出一沓钱抽打邓某的头部,一个靠工资过日子的公务员哪来的那么多钱,而且一点也不怜惜。到底是公款,还是腐败得来的。官员为何热衷于去娱乐场所?为何热衷于特殊服务?

Comment se fait-il que ces fonctionnaires aient tant d'argent ? Pendant l'altercation, la victime a frappé la fille à la tête avec une liasse de billets. Comment un fonctionnaire pourrait-il, avec son salaire, avoir tant à sa disposition sans susciter réflexions et doutes ? S'agissait-il d'argent public ou bien peut-être d'argent détourné ?
Comment pouvaient-ils s'offrir des lieux de distractions si souvent et être tant obsédés par le “service spécial” ?

Les blogueurs, les internautes et les intellectuels se mobilisent pour apporter leur soutien à Deng Yujiao. Une lettre publique [en chinois], appelant les gens à envoyer leurs paroles de réconfort à Deng, qui est actuellement en prison, a été mise en ligne sur Tianya et qualifie Deng d'héroïne. Beaucoup sont cependant inquiets à l'idée que la police puisse manipuler les preuves afin de faire pencher la balance judiciaire en défaveur de Deng.

Selon un rapport préliminaire, il a été établi que Deng était mentalement fragile. La police prétend également que l'arme utilisée par Deng était en fait un couteau à fruit et non le coupe-ongles dont Deng se sert pour son travail de manucure auprès des clients. Le blogueur Zhou Zhongming a écrit un article [en chinois] sur ce point :

首先,他们故意不提招商办官员用钱打修脚女的细节.

其次,他们将自卫工具修脚刀换为水果刀.这看似细微的差别,所能形成的造案效果却不可低估:用修脚刀自卫,说明是在工作被挑戏激愤慌张中自卫,用水果刀则不同,洗脚物包间通常不会有,这就为构陷修脚女”折出拿刀再返回刺杀”埋下伏笔.这样就使显而易见正当防卫往故意杀人上靠.

Premièrement, la police ne mentionne absolument pas la liasse de billets ! Deuxièmement, ils prétendent que l'arme était un couteau à fruit, et non un coupe-ongles ! Cela fait une grosse différence car s'il s'agit d'un coupe-ongles, cela montre que la fille se défendait sous le coup de la panique avec un instrument qui était à portée de main. Cependant, s'il s'agit d'un couteau à fruit, cela laisse supposer que la fille a pris le couteau quelque part ailleurs et a tué le fonctionnaire délibérément plutôt qu'en état de simple légitime défense.

再次,他们声称在修脚女的包里查出治疗抑郁症的药.这一招最狠毒:可以维护官员的形象;又可以将修脚女投入精神病院折磨,谁都知道进政治精神病院是比死刑恐怖千百倍的事.

Plus loin, ils prétendent que des médicaments pour soigner des troubles mentaux ont été trouvés dans le sac de la fille. Quel combine malveillante destinée à protéger la réputation des fonctionnaires ! Ils peuvent même la faire interner dans un asile. Tout le monde sait que c'est bien pire d'être placé dans une maison de fous publique que d'être condamné à mort.

Le blogueur propose un scénario possible pour les conclusions de la police : en proie à des troubles mentaux et à une paranoïa de persécution, la fille a poignardé les deux fonctionnaires avec un couteau préparé à cet effet.

De telles spéculations peuvent-elles s'avérer exactes ? Les internautes attendent une réponse définitive qui viendra de la police.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site