Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Égypte : Un magnat de l'immobilier condamné à mort pour l'assassinat de Suzanne Tamim

Les Égyptiens ont récemment entendu le verdict le plus étonnant de l'histoire de leur système judiciaire : le milliardaire Hesham Talaat Moustafa [en anglais] et le tueur à gages qu'il a engagé, Mohsen El Sokary, ont été tous deux condamnés [en anglais] à la peine de mort pour leur implication dans l'assassinat de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim.  Ce meurtre horrible a eu lieu à Dubai dans les Émirats Arabes Unis et la sentence tombée ce jeudi a provoqué surprise et perplexité dans la blogosphère qui tente de comprendre ce verdict.

La très prolifique blogueuse égyptienne Zeinobia [en anglais] a dévoilé l'information:

Le 21 mai, le juge Muhammadi Qunsuwa a annoncé que le procès serait renvoyé au Grand Mufti Ali Gomaa, le plus haut dignitaire religieux du pays, qui statuera sur la peine de mort de Moustafa le 25 juin prochain.

Ce verdict, qui a choqué tout le monde, a laissé l'accusé interdit. Le journaliste Ahmed El Desouky a fait partie des premiers à rendre compte des réactions dans le tribunal à la communauté égyptienne sur Internet[en arabe]:

انتابت المتهمين حالة من الهياج بعد النطق بالحكم وعبروا عن غضبهم الشديد وصدمتهم ووصفوا الحكم بانه قاس جدا بينما تفاوتت ردود الفعل خارج المحكمة لكن السائد ان الحكم قصاص عادل من شاب استغل سلطته ونفوذه وامواله فى العبث ظنا منه انه فوق القانون
Il y a eu un tumulte dans le tribunal après le verdict et la défense a exprimé sa rage et sa surprise envers cette décision jugée complètement disproportionnée. Les réactions étaient variées hors du tribunal mais la plupart des gens ont considéré cette sentence comme étant juste pour un homme qui a abusé de son autorité, de son influence et de son argent en pensant qu'il était au-dessus des lois.

Les réactions suite au verdict étaient des plus diverses et allaient de l'approbation à la compassion et à la tristesse. Dans son billet, Desert Cat a exprimé son étonnement de voir Moustafa et El Sokary écopper de la même sentence [en arabe]:

للأسف الحكم جه النهاردة عكس توقعات الجميع وهو إحالة اوراق المتهمين لفضيلة مفتى الجمهورية .. وبعد النطق بالحكم سادت حالة من الهرج والمرج داخل قاعة المحكمة بسبب صراخ الجميع غير مصدقين من عائلات محسن وهشام والعاملين فى مجموعة طلعت مصطفى بينما هشام ومحسن انتابتهم حالة صمت تااااااامة انا نفسى مش كنت مصدقة لأن جريمة هشام هى التحريض على القتل بينما محسن اللى نفذ ازاى يكون الحكم متساوى
Malheureusement, le verdict est tombé aujourd'hui, contrairement à ce que tout le monde attendait, et l'affaire a été renvoyé devant le Grand Mufti. A la lecture du verdict, c'était le chaos dans le tribunal et les familles de Mohsen Moustafa et de Hesham El Sokary hurlaient, comme les employés du Groupe Talaat Moustafa, qui n'en croyaient pas leurs oreilles. Durant ce temps-là, les deux accusés étaient complètement muets. Moi, je ne pouvais pas y croire car le crime de Hesham Moustafa avait été de planifier le meurtre alors que Mohsen El Sokary l'avait commis. Comment peuvent-ils écoper de la même peine?

Ahmed Shokeir a répondu à la question de la blogueuse dans la partie commentaire de son billet [en arabe]:

في معظم القوانين يعاقب المحرض على الجريمة بنفس عقوبة الجاني وفي بعض القوانين تغلظ العقوبة وتكون أشد من العقوبة التي تقع على الجاني ،
Dans la plupart des législations, la peine pour ceux qui préméditent un crime est la même que pour ceux qui passent à l'acte. Dans d'autres, elle est encore plus sévère que celle dont écope le criminel.

Le groupe de soutien au magnat de l'immobilier égyptien sur le réseau social Facebook a aussi réagi au verdict sur “Free Hesham Talaat Moustafa’ group [en anglais].

Ashraf Elmanwaty a déclaré [en anglais]:

J'ai encore l'espoir que HTM soit libéré… Ce jugement est disproportionné.

Alors que Miral El Ramlawy écrivait [en anglais]:

90% des Égyptiens NE croient PAS qu'il soit coupable donc la cour doit aux Égyptiens des explications sur son verdict!! Des appels téléphoniques qui ne présentent aucun message clair NE constituent PAS DES PREUVES…nous attendons des explications!

La surprise a laissé place à l'analyse. Voici les explications de Zeinobia [en anglais]:

• Lorsque le juge a déclaré que le dossier du coupable serait envoyé chez le Grand Mufti pour avis, comme dans la plupart des cas, cela signifie que celui-ci risque la peine de mort. La peine de mort doit être visée par le Grand Mufti qui doit donner son accord à titre religieux, la charia doit pouvoir valider la décision de justice. Ce n'est pas tous les jours que l'on décide de la mort de quelqu'un.
• Dans la majorité, si ce n'est la totalité des cas, le Grand Mufti approuve et soutient la décision du juge.

Elle poursuit :

• Deuxièmement, dans le cas de Moustafa et d'El Sokary, le juge  annoncera la sentence définitive le 25  juin prochain, c'est-à-dire dans 1 mois et 5 jours. Je trouve que c'est une longue période dans le couloir de la mort.
• Troisièmement, lorsque le juge rendra la sentence définitive, les avocats de la défense auront le droit de faire [appel].

Il y aura peut-être une deuxième phase et c'est ce que l'on découvrira le 25 juin..

Dans le même temps, on voit poindre des questions et des doutes concernant les affaires immobilières de Hisham Moustafa. The Mideast Institute Editor's blog déclare [en anglais]:

Le Groupe Talaat Mustafa (TMG), un énorme conglomérat immobilier grâce auquel Mustafa a gagné des milliards, demande à ses actionnaires de ne pas s'inquiéter, simplement parce que le fondateur de la société, dont elle porte le nom, risque la peine de mort. Un officiel de TMG rassure les investisseurs [en anglais]:
Sawaftah a déclaré que la structure de l'entreprise TMG assure que “l'absence d'une seule personne” ne bouleversera pas l'équilibre de l'activité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site