Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Les rockeurs du monde arabe

Chaque année à cette période, une série de festivals et autres événements culturels a lieu au Maroc pour annoncer l'arrivée imminente de l'été. Ce sont des rassemblements annuels qui attirent un nombre sans cesse croissant d'artistes locaux mais aussi internationaux.

Cette année ne sera pas l'exception à la règle.

Rock God by Bring Back Buck

Rock God” de Bring Back Buck publiée sur Flickr

La scène musicale locale semble voir fleurir pléthore de genres musicaux différents, comme le rap, le rock, le fusion et même des groupes d'heavy metal qui occupent déjà la scène afin de trouver un public.

Moroccan Board est un portail d'informations à l'attention des Marocains-Américains qui couvre de nombreux domaines de la vie marocaine. Il décrit la toute nouvelle popularité du genre hip-hop dans le royaume et propose l'interview du rappeur marocain-américain RS-LOU [les deux liens sont en anglais]:

Le hip-hop marocain est un genre avec une popularité croissante chez les jeunes, ces dernières années au Maroc. Plusieurs artistes se distinguent tels que Casa Crew, H-Kayen, AlFaress, Fnaire, entre autres. Il existe aussi un groupe d'artistes qui travaillent hors du Maroc, comme RS-LOU.

Le blogueur du Huntington Post [en anglais], Mohsin Mohi-Ud Din, musicien et activiste, mène actuellement une recherche dans le cadre d'une bourse Fullbright à Tanger dans le nord du Maroc, dont la conclusion est que “les arabes rockent”. Il explique alors comment il s'est retrouvé dans un lieu assez imprévu [en anglais]:

J'ai assisté à un spectacle fou du groupe de métal marocain, WANTED au Cinéma Rif. C'était bondé. Les jeunes arabes s'amusaient et portaient des pulls à capuches et des t-shirts des groupes Korn et AC/DC.

Les jeunes fans de rock arabes ici ne sont pas très différents des jeunes rockeurs américains qui sont bruyants, ennuyés et désorientés. Malgré tout, il est vraiment cool de voir une fille qui porte le foulard traditionnel, le Hijab, qui fait le signe universel métal/rock avec leurs doigts !

Il faut rappeler que la scène heavy métal marocaine a été décimée en 2003, lorsqu'un tribunal de Casablanca a incarcéré 14 musiciens pour satanisme et manque de respect à l'islam. Cette décision a provoqué des réactions de protestation des groupes de défense des droits humains et a poussé les autorités à abandonner les charges. Apparemment, la scène métal ne se remet que maintenant au travers de  la nouvelle génération de jeunes américains qui se retrouvent dans le heavy métal [en anglais].

En début d'année, un documentaire qui portait le titre évocateur de “I Love Hip Hop in Morocco” (J'aime le hip-hop marocain) laisse entrevoir les jours et les années à venir, comme le montre le blog From Warp to Weft [les liens sont en anglais]:

Ce film qui présente les artistes hip-hop marocains tels que DJ Key, H-Kayne, Fnaïre, MC Bigg, Brownfingaz, Mot de Passe et FatiShow, plonge dans les “pensées et les rêves du véritable avenir du monde arabe, sa jeunesse.”

PS: Après l'édition de ce post, les agences de presse ont rapporté la bousculade qui a tué 11 personnes et en a blessé 30 durant la nuit du samedi 23 mai, durant un concert de musique à Rabat au Festival de Musique de Mawazine, après l'effondrement d'une barrière [les liens sont en anglais].

1 commentaire

  • Nous avons beaucoup de jeunes qui aiment la musique rock au Maroc et certains vont même jusqu’à créer leur propre groupe de rock ou de metal! Ce qui nous manque c’est quelques labels qui produisent cette musique et qui encadrent les musiciens pour aller de l’avant.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site