Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti – USA : A la mémoire du Père Jean-Juste

Les hommages des blogueurs affluent pour le Père Gérard Jean-Juste [anglais], un prêtre catholique haïtien connu par ses admirateurs comme un champion des pauvres et un ardent supporter du parti politique Fanmi Lavalas [anglais], dirigé par le président déchu Jean Bertrand Aristide.

jj
Le Père Gerard Jean-Juste“, photo de danny.hammontree, utilisée sous licence Creative CommonsVoyez les photos de danny.hammontree sur flickr.

Jean-Juste s'est fait connaître dans le monde entier en 2005, lorsqu'il a été arrêté pour le meurtre du journaliste haïtien Jacques Roche, une mesure que ses partisans ont estimé avoir des motivations politiques – le blogueur haïtien Wadner Pierre [anglais] l'a qualifiée d’ “acte flagrant de répression politique.” Peu après son arrestation, Amnesty International a désigné le père Jean-Juste comme “prisonnier d'opinion” ; après environ six mois d'incarcération, les charges contre lui ont été abandonnées et il a été relâché. Il a aussi obtenu une remise en liberté provisoire du gouvernement intérimaire haïtien, ce qui lui a permis de se rendre aux Etats-Unis pour recevoir un traitement médical pour la leucémie qu'on a récemment diagnostiquée chez lui [en anglais, comme tous les liens suivants].

jj-protest
 Libérez le Père Gerard Jean-Juste1“, photo de danny.hammontree, utilisée sous licence Creative CommonsVoyez les photos de danny.hammontree sur flickr.

Le cancer n'était pas le seul ennemi que combattait le Père Jean-Juste – même après l'abandon des accusations de meurtre lancées contre lui, il a continué à parer à des charges de possession d'armes à feu et de complot, même si aucune preuve n'a jamais été produite pour étayer ces allégationsHaiti, Land of Freedom a marqué d'une pierre blanche le jour (le 18 juin 2008) où le prêtre a été disculpé de toutes les accusations :

Le Père Jean Juste s'est entretenu au téléphone avec HaitiAnalysis depuis sa paroisse à Haïti – l'église Sainte Claire – où une célébration exubérante était bien entamée. “Je remercie le Seigneur Jésus” a-t-il dit. “Je savais qu'Il ne m'abandonnerait pas. Je pardonne à tous ceux qui ont participé à mes deux arrestations illégales, qui auraient pu me coûter la vie. J'aurais pu mourir en prison. A présent je peux continuer à servir les pauvres.”

La hiérarchie de l'Eglise catholique de Haïti a suspendu Jean Juste pour activités politiques au lieu de prendre sa défense quand il était emprisonné. Interrogé sur cette suspension, qui a indigné ses nombreux partisans, Jean Juste a exprimé sa confiance qu'elle serait levée.

“Je ne suis pas coupable et ils vont retirer leur décision pour me permettre de faire mon travail à l'église comme Jésus l'a fait jusqu'au dernier moment avant d'être trahi et arrêté”.

Les prêtres de paroisse comme Jean Juste et Jean Betrand Aristide ont fait partie du mouvement de la ti legliz (petite église), qui s'est distingué en s'opposant à la dictature de Jean Claude Duvalier.

jj-miami
“Jean-Juste à Miami”, photo de Robert Miller, utilisée sous licence Creative CommonsVoyez les photos de  Robert Miller sur flickr.

Le 27 mai 2009, le Père Gérard Jean-Juste a été également libéré de toutes les chaînes terrestres ,en mourant à l'âge de 62 ans. Les blogueurs continuent à lui rendre hommage : Dying in Haiti reproduit sa nécrologie parue dans le New York Times, et ils se sont souvenus de ses nombreuses bonnes actions…

Pendant des dizaines d'années, il a inlassablement travaillé pour le peuple de Haïti.

Il a prié à la Messe pour l'aide de Saint Jude.

Ma femme et moi le connaissions comme un homme de parole. Il allait toujours jusqu'au bout, dans les grandes comme les petites choses.

Le Père était aussi courageux. Il ne se rétractait jamais.

Reposez en paix, Père. Et si vous rencontrez par hasard Saint Jude, dites-lui de ne pas oublier Haïti.

The Haitian Blogger reproduit un article du Professeur Bell Angelot:

Le Père Jean Juste était toujours associé à ce qui est juste et moralement vrai.

Un esprit puissant a quitté cette terre, et notre deuil obscurcit la ville entière. Un griot est parti pour l'éternité et la tribu entière est en pleurs. Mais bien que le prophète nous ait quittés, sa lumière demeure. La communauté haïtienne de Miami vient de sonner le glas pour annoncer dans la douleur et dans un flot de larmes le départ de cette planète du Révérend Père Gérard Jean-Juste. Le Père Jean-Juste était l'un des pionniers de la Théologie de la libération aux côtés de Jean Bertrand Aristide de Haiti, Leonardo Boff du Nicaragua et Oscar Romero du Salvador.

Le Père Jean Juste était le porte-drapeau des droits pour les immigrants haïtiens, pour les sans-papiers, pour ceux qui bravaient les mers infestées de requins et à qui est toujours refusé le statut de protection temporaire (TPS). Le Père Jean Juste était un homme de justice, son nom même appelait à la justice.

Pour conclure, Repeating Islands se souvient de Jean-Juste comme de l'homme qui “menait une bataille implacable contre le traitement discriminatoire des Haïtiens devant les tribunaux, dans les médias, dans les rues, et cela, à l'occasion, depuis la prison”, relevant que “les réactions à la mort de Jean-Juste soulignent son engagement pour le peuple haïtien.”

3 commentaires

  • sandra paulemon

    pere gerard jean juste je ne t’oublierai jamais.

  • Père Jean juste la lutte ne se terminera jamias, car tu es beau et bien vivant dans mon coeur et mon esprit

  • ange

    nous apprécions les efforts que vous menez au sein de votre communautée pour sortir votre peuple de la discrimination et nous vous en félicitons.mais de la ou je vous parle cest pareil et nous sommes si seul a menez le combat nous vous remercions de bien continuer et de rien laissez aux détracteurs et a oppresseur merci nous aimerions que vous nous repondiez pourr partager votre experience

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site