Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Projet Arrorro : Les berceuses du monde entier

Berceuse par Wide© Raf.f

L'artiste Gabriela Golder d'Argentine a entrepris de découvrir, d'enregistrer et de collectionner les berceuses du monde entier, et d'essayer de trouver des relations entre elles pour le Projet Arrorro. Le responsable de notre site Rising VoicesDavid Sasaki, a écrit un billet sur le projet sur le blog  80+1 , et réalisé une interview vidéo de Gabriela .Il a obtenu la collaboration de la communauté de Global Voices pour cette recherche, au point que plusieurs de nos membres se sont  enregistré en train de chanter les berceuses de leurs souvenirs d'enfance.

David Sasaki a écrit:

Je me suis assis avec Gabriela Golder à El Hipopotamo, dans le quartier de San Telmo à Buenos Aires pour chercher à connaitre ce qu'il y avait dans les 200 vidéos qui avaient été enregistrées, et comment le projet allait évoluer dans les prochains deux mois, qui se concluront par deux expositions, dont une à Buenos Aires et l'autre à Linz (Autriche). Notre conversation s'est déroulée en espagnol, mais j'ai ajouté quelques sous-titres en anglais sur la vidéo.

Inspiré par le projet sur les berceuses, il s'est enregistré lui-même chantant Swing Low, Sweet Chariot, une chanson que ses parents lui chantaient pour le faire dormir.

Même notre directrice générale de Trinité-et-Tobago, Georgia Popplewell s'y est aussi jointe avec la berceuse  Blanket Bay :

Lova Rakotomalala chante une berceuse de Madagascar, qui parle d'un canard :

Grace à Onnik Krikorian et à Veronica Khokhlova qui l'ont proposé, nous vous présentons le Russian Animation Project (Projet d'animation russe) qui illustre les berceuses du monde entier avec des images expliquant les paroles des chansons.

Voici une berceuse d'Azerbaïdjan traitant d'un enfant qui rêve de sa vie, et une autre d'Ukraine dans lequel l'hiver berce les enfants pour les endormir. On peut trouver d'autres mélodies de différents autres pays ici :

Cette autre berceuse, qui est brésilienne, cherche à effrayer les enfants pour les endormir. Elle a été suggérée par Paula Góes . Dans Le Bœuf au visage noir, le Bœuf emporte les enfants qui ont peur de son visage noir. Dans la vidéo suivante, une fillette la chante :

Shimabara Lullaby est une autre berceuse japonaise aux paroles effrayantes et à la mélodie enchanteresse ; voici sa traduction littérale approximative par Hanako Tokita :

“Je suis trop pauvre et peu attrayant, je ne serai donc pas vendu … Vas dormir, autrement un trafiquant viendra te prendre …Je me demande où sont toutes les fillettes maintenant,et  où elles ont été vendues à …Ororonbai, Ororoanbai…”

Avant tout, merci à tous les membres de Global Voices qui ont participé en envoyant des suggestions et des mélodies qui ont bercé leur enfance, même si nous n'avons pas pu les inclure tous dans cette vidéo.

En attendant la deuxième partie !

1 commentaire

  • Dominique Meunier

    Bonjour,
    Je recherche des berceuses de Guyane. Je suis française. je n’ai pu trouver qu’une seule chanson : c’est “Adie foula” (le texte ressemble à celui de “Adieu madras, adieu foulards” chanté par Henri Salvador). Comment pourrai-je en trouver d’autres ?
    Pouvez-vous m’aider?
    Cordialement
    Dominique Meunier

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site