Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Niger : Forte opposition à la prolongation du mandat du président Tandja

Les tensions s'accumulent au Niger depuis que le Président Mamadou Tandja a proposé un référendum qui, s'il est approuvé, permettra au chef de l'état âgé de 71 ans de modifier la constitution et de prolonger son mandat, qui dure depuis 10 ans.

M Tandja, president of niger

Mamadou Tandja, Président du Niger depuis 1999, veut amender la constitution pour rester au pouvoir.

La semaine dernière, le président Tandja a dissout l'Assemblée nationale [en anglais] après une décision de la cour constitutionnelle du Niger, statuant que  ce référendum constituerait une violation de son serment de président, et serait donc illégal. Lundi 1er mai, une manifestation à Niamey, la capitale, s'est achevée en affrontements quand la police a tiré des grenades lacrymogènes [en anglais] sur les manifestants, tandis qu'à Dosso, à 140 km à l'ouest, les manifestants ont mis le feu à des voitures. Un éventail de partis d'opposition, de syndicats et d'ONG ont annoncé de grandes manifestations et des grèves le 7 juin prochain.

Il est difficile de trouver des sites ou blogs, ou des forums de discussions, sur ce sujet au Niger. Cependant, les blogueurs de pays voisins tels que le Burkina Faso et le Tchad suivent de très près l'évolution de la situation.

tchad futur écrit [tous les blogs cités sont en français] :

Ces derniers temps, dans la plupart des pays d'Afrique, les modifications constitutionnelles sont à la mode, se  réalisent malgré l'opposition des sensibilités socio-politiques et au gré des dirigeants.

Le Niger, pays qui a donné l'exemple d'une bonne léçon de la démocratie avec  la réalisation de sa première alternance politique et démocratique, est  happé par ces révisons constitutionnelles au nez et à la barbe de l'opinion internationale.

Jusqu'ici, le président de la Libye, Moummar Kadhafi est le seul chef d'état à soutenir publiquement ce référendum. Les Etats-Unis et le Canada se sont exprimés contre.  tchad futur prédit que la France gardera le silence, étant donné les accords signés par la compagnie française AREVA avec le Niger en janvier dernier.

En Afrique, les révisions constitutionnelles ne font pas avec la volonté du peuple mais au gré des puissances étrangères, dont les intérêts doivent être garantis au détriment des valeurs démocratiques ou des droits de l'homme baffoués.

Sur le site d'informations burkinabé  LeFaso.net, Alain Saint Robespierre commente le “coup d'état constitutionnel” au Niger :

Dans cet imbroglio politique, une chose est néanmoins sûre : l’homme fort de Niamey ne reculera devient rien ni personne pour faire aboutir le projet de prolongation de son mandat à la tête du pays. Et là, pas du tout. Pour tous ceux qui croyaient le chef de l’Etat nigérien capable de faire machine arrière dans sa volonté de prolonger, au mépris de la loi, son bail présidentiel, l’heure est à la désillusion.

En commentaire, un lecteur nommé koudka écrit :

Pauvre de nous africains ! il faut que ça change. le peuple nigérien ne mérite pas cela. quand je pense que il y en des chefs d’état qui estiment que leur pays ne sera rien sans eux alors que depuis longtemps qu’ils sont chefs rien n’a été fait.  j’ai envis de changer de planête tout simplement…

Laye, parlant de l'assassinat du précédent président Ibrahim Bare Mainassa, pense que Tandja joue avec le feu et ignore l'histoire :

Comme quelqu’un qui m’a devancé l’a déjà dit, il y en a qui ont oublié ce que c’est que le Wankage. Et c’est clair qu’il y aura coup d’Etat au Niger, et très clair que Tandja sera tué. De tte façon il ne mérite pas mieux.

Il applaudit ceux qui s'opposent à Tandja :

Bravo à l’Assemblée Nationale Nigérienne, à Mahamane Ousmane, à la Cour Constitutionnelle, au Président Guermakoye, à …, aux Nigériens !

Commentaire de Traps :

Mr Tandja , ce qu’on a pas pu faire en dix ans on le fera jamais en deux ou trois ans . Il etait temps pour toi de t’en aller. Tu as insulte la democratie africaine. Mr Tandja tu aurais du donner le bon exemple a tes freres acrochards de pouvoir. Tandja . Vas t’en . Aller, ouste .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site