Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : “Barrage vert” pour filtrer les ordinateurs personnels

Selon le Wall Street Journal du 8 juin 2009, le gouvernement a exigé des fabricants mondiaux d'ordinateurs personnels qu'ils équipent leurs PC exportés en Chine d'un logiciel de filtrage, à compter du 1er juillet.

Ce nouveau logiciel, connu sous le nom de ‘Green Dam-Youth Escort’ (‘Barrage vert – Escorte pour la jeunesse’), relierait les PC à une base de données tenue à jour de sites interdits et bloquerait l'accès à leurs adresses. Un tel dispositif pourrait donner aux censeurs du pouvoir un contrôle sans précédent sur l'accès des Chinois à Internet.

Les autorités affirment que cette opération a pour but de protéger les jeunes des contenus “nocifs”. Cependant, des responsables étrangers de ce secteur d'activité qui ont étudié Green Dam indiquent que des données personnelles pourraient être transmises par ce logiciel et qu'il sera difficile aux utilisateurs de savoir ce qui au juste sera bloqué . Qui plus est, ce logiciel pourrait provoquer des dysfonctionnements des ordinateurs personnels en Chine, et les rendre plus vulnérables au piratage.

Jusqu'à présent, les pratiques de censure de l'internet interviennent principalement au niveau des FAI, des centres de données et des fournisseurs de contenu, les internautes pouvant accéder aux sites bloqués par des serveurs proxy. Le logiciel ‘Green Dam’ est un nouveau mode de surveillance.

Les informations complètes sont sur WSJ [en chinois].

Rebecca MacKinnon donne un lien (par twitter) vers le site officiel de ‘Green Dam-Youth Escort’ [en chinois], où l'on peut télécharger le logiciel.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site