Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique : Les blogs, un nouvel espace d'expression pour les artistes africains

Parallèlement à la prise de conscience croissante par les Africains du pouvoir des blogs dans la perspective d'une communication mondiale, le nombre de blogueurs a augmenté à l'image du nombre de thèmes traités.

Au milieu de cette floraison de blogs [en Afrique anglophone], on trouve un nombre important d'artistes africains qui se caractérise par une envolée du nombre de blogs dédiés à la poésie, ainsi qu'à la photographie et autres arts visuels.

Voici un tour d'horizon de quelques uns d'entre eux.

Poéfrika [en anglais] est un blog sur la littérature et la poésie qui trouve leur inspiration en Afrique. Ce blog présente les poèmes de divers auteurs africains, ainsi que des interviews avec des poètes et des écrivains. On y trouve aussi des informations sur des poètes et des écrivains reconnus mondialement.

Le blog propose une grande quantité de ressources pour poètes en herbe, puisqu'il dresse une liste de liens vers divers magazines d'édition de poésie, des auteurs qui ont été publiés sur le blog et d'autres liens intéressants pour les écrivains y compris des portraits-photos.

Rethabile Masilo, dirige le blog Poéfrika. C'est un citoyen du Lesotho, résidant en France, qui dirige aussi Canopic Jar et Basotho, des vitrines des arts visuels et écrits [les liens sont en anglais].

Fikira Zangu (swahili pour “mes pensées”) est un blog kényan dirigé par Bonyo Buogha Anthony, résidant à Nairobi, capitale du Kenya. Le slogan de son blog est le suivant :

“Intense thoughts like active beings, come and go Haunt us then flee, leaving ajar the door.”

“Des pensées intenses comme autant d'êtres actifs, vont et viennent, nous hantent puis fuient, laissant la porte entrouverte.”

Voici ce qu'il dit de lui-même:

….I my words forgot, and thoughts my wrote; I'm weeping laughter, Humming thoughts and writing beats, Walking thoughts and thinking walks….

….Mes mots, j'oublie, et mes pensées, écris; Je pleure des éclats de rire, je fredonne des pensées et j'écris des rythmes. Je marche mes pensées et je pense mes marches….

Je dirais qu'il s'agit bien d'une œuvre poétique.

Sa poésie est courte et précise, et dépasse rarement 10 lignes. Ses thèmes vont de l'amour à la poésie mais couvrent aussi des défis d ‘un poète.
Voici un extrait d'un de ses poèmes – Seras-tu encore mienne

Will you still be mine in the morning
After the evening passion fades
After all the pleasures of last night
have all been swept away

Will you still be mine
After the bitter arguments and fighting
After harsh words have been exchanged
will you open your arms and let me back in

Seras-tu encore mienne au matin
Une fois  la passion de la soirée éteinte
Une fois  les plaisirs de la nuit
tous effacés
Seras-tu encore mienne au matin
Après nos disputes amères et nos batailles
Après les mots blessants échangés
M'ouvriras-tu les bras pour que je m'y réfugie

Marten’s Blog est un blog composé uniquement de photos dirigé par Marten Schoonman, vivant à Nairobi au Kenya, mais qui voyage beaucoup en Afrique de l'est et au-delà.
Le blog est un journal intime en ligne, encapsulé dans des images de paysages à couper le souffle et des photos de personnes et d'objets variés, d'une prise de vue parfaite.
Il propose aussi des photos et des sites de photos qui l'ont lui-même fasciné.

Africa Rock - Photo courtesy of Marten Schoonman

Africa Rock” – Photo publiée avec l'aimable autorisation de Marten Schoonman

Merlin est un étudiant d'université né en 1987. Il se décrit sur son blog, iceboxmerlin [les liens sont en anglais].

got a swag to walk the talk, talk the walk sometimes, but always a down to earth and sensational individual to be around!’

j'ai décidé d'être fidèle à mes paroles, j'ai toujours les pieds sur terre et les gens apprécient ma compagnie

D'après les images de l'en-tête, on peut voir qu'il est un inconditionnel des animations. Il a intitulé son blog “la Pensée illusoire”…. Il avertit ses lecteurs ainsi [en anglais]:

“Here are my thoughts on the world, life and the unraveling of the universe. The symptom of an involved mind with the features of life, is the intelligence and later a harnessed genius. It is the achieved Phantom thought of thick air!

“Voici mes pensées sur le monde, la vie et le développement de l'univers. L'expression d'un esprit engagé et plein de vie est l'intelligence et plus tard un génie maîtrisé. C'est l'accomplissement de la pensée illusoire épaisse et brumeuse !”

Dans son blog, il propose beaucoup de poésies et de travaux en prose, dans lesquels il explore des problématiques et des thèmes variés.

Voici un extrait de son poème, ‘L'air est épais (The air is thick!)… [en anglais]

Where the air is thick!
I have gone to a place,
like what a journey would be…
and had sweet thick mango juice,
A Kayamba playing in the back ground,
like that group of men call themselves Kayamba Africa
there was a man though,
a Rasta Man chewing at Muguka
green gobbler and something he's mumbling
between stuffing his mouth.
and puffing a cigarette,
the air here is unmistakably thick
so he says with a thick baritone voice,
“young man!”,
“write us some of that scribble you call poetry…”
“am in a mood for anything”
and a thick air came about me,
to put some sense into him!

Là ou l'air est épais!
Je me suis rendu dans un lieu,
digne de ce que serait un voyage…
et j'ai bu un jus de mangue épais,
Un Kayamba jouait dans le fond,
ainsi un groupe d'hommes s'est baptisé Kayamba Africa
il y avait un homme pourtant,
un homme Rasta qui machait des feuilles de muguka
un monstre vert et il marmonne quelque chose
entre sa bouche pleine
et la cigarette sur laquelle il tire,
ici l'air est clairement épais
et donc il dit de sa voix épaisse de baryton,
“jeune homme!”,
“griffonne-nous quelque chose de ce charabia que tu appelles la poésie…”
“je suis partant pour tout”
et un voile d'air épais m'a enveloppé,
pour lui insuffler du sens !

Boyd Oyier est un étudiant en 4è année d'université au Kénya. C'est un artiste autodidacte qui aime faire des expériences et qui travaille aujourd'hui avec du noir de charbon et des pastels.

A potrait of Malcom X as drawn by Boyd Oyier

Portrait de Malcom X réalisé par Boyd Oyier

Ses portraits de personnalités internationales sont faits avec superbe et dégage des émotions que l'on pourrait presque toucher.

Son blog n'a pas encore un mois et il l'a lancé après avoir participé à un atelier sur les blogs et les réseaux sociaux à Nairobi.

Actuellement, il crée son premier recueil officiel intitulé “Politique en noir et blanc”

Il dit ici ce qu'il pense de la finalité de l'art:

“The main function of art should be to connect to people. Each of us appreciates art in one form or another, but we are turned off by the ‘elite’ who decided to complicate art by using labels such as ‘surreal’, ‘new age’ and ‘contemporary’. The best art is the art that you love!”

“La fonction principale de l'art devrait être de connecter les gens. Nous apprécions tous l'art, sous une forme et une autre, mais nous sommes découragés par l'”élite” qui a décidé de compliquer les choses en utilisant des étiquettes tels que “surréel”, “new age” et “contemporain”. La plus belle forme d'art est celle que l'on aime !”

Nous attendons avec impatience de voir sa collection en ligne.

Tafsiri Hii est une poétesse et blogueuse kényane qui dirige  afropoem, un blog spécialisé dans la poésie des femmes noires.

Voici la description qu'elle fait d'elle-même:

”Black; from the curl of my hair to the toe on my foot…. African; it's in the blood flowing in my veins, the music in my voice, the dance in my walk…. Lover of words; written, drawn, sketched, scratched… Appreciative of the power of said words; be they written, spoken, hidden or displayed”.

“Noire, de l'ondulation de mes cheveux jusqu'à l'orteil de mon pied… Africaine, dans le sang qui coule dans mes veines, la musique dans ma voix, le rythme dans ma démarche…Amoureuse des mots : écrits, dessinés, esquissés, griffés…Férue du pouvoir des mots dits : qu'ils soient écrits, dit, cachés ou dévoilés”.

Son blog, ouvert il y a à peine un an, traite de problèmes tels que le trafic de femmes africaines [en anglais] pour la prostitution mais aussi d'amour, de culture et célébrent les hommes africains entre autres.

Ces blogs démontrent que l'Afrique a plus à dire que de parler uniquement de politique, contrairement à ce que montrent de nombreux blogueurs africains. Nous pouvons compter sur d'autres blogs de ce genre.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site