- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Indonésie : Pouvoir du Peuple 2.0

Catégories: Indonésie, Cyber-activisme, Droits humains, Gouvernance, Liberté d'expression, Santé

Deux jours après sa sortie de prison [1] [en indonésien], le mercredi 3 juin 2009, la première audience au tribunal du procès contre Mme Prita Mulyasari a eu lieu. Cette femme au foyer indonésienne a été arrêtée et jetée en prison depuis la mi-mai, accusée de “diffamation” par un hôpital international pour avoir publié une lettre de plainte en ligne depuis Tangerang, une des banlieues de Jakarta.

Son arrestation avait déclenché une vive réaction de  la blogosphère indonésienne. Beaucoup de blogueurs estiment que son emprisonnement illustre le manque de liberté d'expression dans le pays.

Alors que des élections sont prévues pour le mois prochain, l'affaire de Mme Prita Mulyasari est soudain devenue très importante et urgente pour trois des candidats à la présidence.

Poster by Paman Tyo, posted on [2] 

“Le consommateur parle, il va en prison” (poster  de Antyo Rentjoko, publié par Enda, sous licence CC )

L'affaire est maintenant suivie de près par de nombreux Indonésiens. Des groupes [3], qui totalisent 316 448 supporters, se sont formés sur Facebook pour apporter leur soutien à Mme Prita Mulyasari et commenter l’affaire [4],  tandis que, de leur côté,  les utilisateurs de Twitter relayent des informations et des mises à jour sur les dernières conférences de presse et débats au tribunal.

Parlant au nom du Ministère de la communication et de l'information indonésien (Depkominfo), un fonctionnaire a déclaré [5] [en indonésien], comme le rapporte le journal Kompas : “Le Ministère est préoccupé par l'arrestation de Mme Prita”, ajoutant que l'hôpital devrait améliorer la qualité de ses services au lieu de poursuivre des patients pour diffamation. Le Depkominfo encourage aussi les citoyens à ne pas avoir peur d'exprimer [6] leurs opinions ouvertement.

A la veille de son jugement, les responsables du Omni International Hospital ont organisé une conférence de presse. Le blogueur Enda Nasution [7] [en anglais] était présent  lors de la première audience du procès opposant Mme Prita Mulyasari et Omni Hospital et il a publié un compte-rendu.

endas-comment1Compte-rendu d'Enda sur la conférence de presse, sur Facebook

S'adressant au Jakarta Globe [en anglais], Mme Prita a révélé [8] qu'elle a été traumatisée par les 3 semaines passées en prison. Elle s'est promis de ne plus s'exprimer en ligne après avoir vécu cette dure expérience.