Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique: la pénurie d'eau touche presque 2 millions de résidents

Presque deux millions d'habitants ont été touchés par la récente réduction de services d'eau dans la Vallée de Mexico. D'après le journal mexicain El Universal [espagnol], le Système Cutzamala, qui gère 20% de l'eau potable pour la vallée, ne fonctionne pas à pleine capacité et ne peut pas approvisionner sa propre région: 10 quartiers dans le District fédéral et 13 municipalités dans l'État de Mexico.

Pour éviter la sécheresse et des problèmes plus graves, c'est pendant la Semaine Sainte qu'ont été prises les premières mesures de restrictions, qui ont touché plus de 700.000 personnes. Ceux qui ont souffert des coupures ont utilisé l'eau à usage domestique des camion-citernes qui passent régulièrement dans chaque quartier, selon le blog Vivir México [es] . En mai, la réduction de la distribution d'eau a atteint 25% des fournitures pendant les week-ends [es], et il en restera ainsi jusqu'à nouvel ordre.

Cependant, à cause de la circonstance aggravante de la rupture d'une canalisation d'eau dans l'État de Mexico [es] la distribution d'eau a été réduite de 50% dans plusieurs quartiers pendant 48 heures fin mai.

Photo by Flickr user Wonderlane. Used following Creative Commons licence from http://www.flickr.com/photos/wonderlane/3388022312/ Photo par Wonderlane sur Flicker, sous licence Creative Commons de http://www.flickr.com/photos/wonderlane/3388922312/

Jessica Uribe, du blog Vivir México [espagnol], écrit sur l'efficacité incertaine des mesures des autorités en ce qui concerne le problème d'eau.

A pesar de todas estas afectaciones y de que es obvio que se necesita el gobierno federal no ha podido dar una respuesta al gobierno capitalino sobre la inversión que necesita el Sistema Cutzamala para ser rehabilitado y modernizado en su totalidad, esperemos que sea pronto cuando decidan el futuro del más importante sistema de abastecimiento de agua de la Ciudad de México, pues cada vez son más los problemas que tiene y más tiempo el que se tardan en solucionarlos.

Malgré toutes les conséquences et le fait qu'il est évident que le gouvernement fédéral n'a pas été capable de répondre à la municipalité à propos de l'investissement dont le Système Cutzamala a besoin pour être complètement réparé, espérons qu'ils décident vite de l'avenir du système d'adduction d'eau le plus important de la ville de Mexico. En effet, il y a toujours plus de problèmes et il faut plus de temps pour les résoudre.

La blogueuse Lesly Tellez de The Mija Chronicles partage ses expériences [anglais] de la première journée sans eau en avril :

Puis aujourd'hui, on s'est réveillés en découvrant qu'il n'y avait pas d'eau. C'est un problème dans tout notre quartier. Pas découragée dans ma quête pour devenir la femme la plus propre du Mexique, j'ai fini par prendre une douche de style médiéval, j'ai fait chauffer l'eau sur la cuisinière et puis je l'ai portée à la douche dans mon saladier le plus grand. Ça a plutôt bien marché, en fait. Je doute que ça soit aussi amusant demain.

Malgré la situation difficile des quartiers privés d'eau, certains citoyens doutent que ce soit la meilleure solution. Le blogueur Daniel Hernández énumère dans son blog Intersections [anglais] certaines inégalités dans la pénurie d'eau :

Ça fait 12 jours d'eau sporadique et de pression faible au robinet pour dieu sait combien de millions de résidents. Et pas d'eau – rien – pour peut-être des millions de plus. Ça signifie des toilettes hors d'usage, pas de douches, des plantes assoiffées. Certains voisinages et des quartiers particuliers n'ont pas été beaucoup touchés (on peut deviner lesquels), et d'autres ont subi des graves problèmes (devinez de nouveau).

(…) Est-ce l'heure de faire des sérieuses offrandes au [dieu pré-hispanique] Tlaloc?

Jesús Chaírez parle sur son blog personnel de la contradiction entre la pénurie d'eau et les méthodes de nettoyage urbains de la municipalité [anglais] :

Puis, comme chaque matin, j'ai regardé par la fenêtre – cette fois stupéfié : après toutes les discussions à propos de la pénurie d'eau en Mexico je regarde par ma fenêtre et je vois une équipe municipale en train de nettoyer le trottoir du parc de l'autre côté de la rue, Alameda Santa Maria la Ribera, et pas en se servant d'un balai mais d'EAU! La municipalité de Mexico se sert de l'eau précieuse pour nettoyer au jet les trottoirs. C'est absurde, mais c'est le Mexique.

Dans le blog The Mex Filesles auteurs disent [anglais] que la réduction massive de l'approvisionnement en eau à Mexico devrait être considérée comme un avertissement pour les villes qui grandissent rapidement sans avoir prêté attention aux services les plus élémentaires :

Bien sûr, “¡Como México no hay dos!” (“Il n'y en a pas deux comme le Mexique !) lorsqu'il s'agit des défis géographiques et géologiques, et de la pression sur l'approvisionnement en eau dans une ville qui a grandi exponentiellement pendant la dernière moitié du siècle, et s'ajoutant à ce qu'on a considéré comme de bonnes pratique d'ingénierie pendant les derniers 500 ans (drainer le lac Texcoco) ont rendu le système d'eau de Mexico plus vulnérable à des problèmes graves que d'autres villes.

Cette situation devrait être un coup de semonce pour commencer à faire attention aux principes de base, mais je crois qu'on se réveillera un matin à Chicago, ou à New York ou à Londres dans un état de stupéfaction en découvrant que nos systèmes ont cessé de fonctionner et on n'aura aucune idée de ce qui est passé. De la même façon que ce qui passe à Mexico. Du seul fait de ne pas faire attention aux principes de base de la vie.

Des employés de la Comisión Nacional del Agua (Conagua, Commission Nationale de l'Eau) ont déclaré au journal El Universal [espagnol] que la stabilité du Système Cutzamala devrait être partiellement regagnée avec des réparations de barrages qui ont commencé en avril.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site