Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Danemark : Le “Wikigate” de #TV2

danish-wikipedia-logo
Le mois dernier, deux présentateurs de télévision danois qui voulaient démontrer le manque de fiabilité de  l'encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia ont dû, au lieu de cela, défendre leur propre crédibilité quand on a découvert que les erreurs qu'ils montraient à la télévision avaient été créées par quelqu'un qui travaillait pour leur émission.

Les passionnés de Wikipédia sont rentrés en conflit [en danois] avec TV2, et le débat public qui a suivi s'est centré sur des questions d'intégrité journalistique. Sur Twitter, on a appelé ça le “Wikigate de TV2″.

Stefan Bøgh-Andersen, qui administre le moteur de recherche danois de flux RSS Overskrift.dk, a consigné sur son blog une chronologie minutieuse [en danois] des réactions des médias, des blogs et de Twitter à ce scandale. Ce billet est basé sur ses liens.

Anders Breinholt and Cecilie Frøkjær       

Anders Breinholt et Cecilie Frøkjær

Vous pouvez voir une vidéo de l'émission du 13 mai sur le site internet de TV2. Cecilie Frøkjær et Anders Breinholt, les présentateurs de l'émission Go’ Morgen Danmark, montrent qu'il y a des erreurs soi-disant risibles dans leurs entrées sur la Wikipédia danoise, et incitent les téléspectateurs à ne pas se fier à ce qu'on lit sur internet.

Étant donné que “l'historique” de toutes les pages de Wikipédia consigne les modifications ainsi que l'identité de leurs auteurs, un utilisateur de Wikipédia a rapidement découvert que l'adresse IP de la personne qui avait fait une erreur dans la date de naissance de Frøkjær le 12 mai était la même que celle de la maison de production de l'émission matinale.

D'ailleurs, l'historique de la page montre que l'erreur a été corrigée seulement quatre minutes plus tard par un autre utilisateur de Wikipédia.

La blogosphère danoise rend la pareille

Sur Bootstrapping.net Thomas Madsen-Mygdal écrit [en anglais] :

Hier la principale émission matinale d'information a raconté comment n'importe qui pouvait éditer Wikipédia. Ils se moquent d'un monde où tout le monde peut participer et, en disant que c'est dangereux, sèment la peur.
Pour appuyer leur démonstration, ils ont comiquement essayé de prouver qu'ils avaient corrigé les entrées wikipédia des présentateurs avec des affirmations bidon. Tels des petits garnements de maternelle s'amusant sur la télévision nationale, à f* la merde dans notre création collective Wikipédia. “Arrogance” est un mot trop faible pour ça.

Sur Blog.Flugge.Net [en danois] Matthias Flügge Hansen agrandit la capture d'écran montrée à la télévision pour prouver qu'il ne s'agissait pas de la véritable page internet, mais probablement d'une image retouchée avec Photoshop.
Claus Dahl de Notes from Classy's Kitchen affirme que les médias inventent probablement ce genre d'histoires pour donner une meilleure image d'eux-mêmes. Il écrit [en danois] : ” Le sous-texte est bien sûr : ‘Qui peut faire confiance à des articles qui ne sont pas écrits par des journalistes?'”

Mensonges des média ou satire ?

Les blogueurs ont été encore plus outrés quand un rédacteur de TV2, Jes Schrøder, a défendu l'histoire fabriquée dans une interview avec Journalisten.dk [en danois], la publication syndicale de l'Union Danoise des Journalistes, le 15 mai.

Schrøder a dit que les présentateurs essayaient juste de montrer des exemples drôles de ce qu'on aurait pu écrire si on avait voulu manipuler le texte de Wikipédia. Quand on lui a demandé si c'était une excuse pour mentir à la télévision, il a insisté sur le fait que ça avait été une tentative de “satire”.

Voici les excuses qui ont été finalement présentées par TV2 le 18 mai. “Nous nous excusons pour les imprécisions”, dit Frøkjær.

Les conséquences

La société danoise de médias sociaux Socialsquare (co-fondée par Madsen-Mygdal) a organisé une rencontre le 19 mai pour que les organisations réfléchissent à comment travailler de façon productive avec les communautés en ligne. Andreas Lloyd a donné quelques conseils pratiques [en anglais], dont “Clarifiez votre position”, et “Respectez une culture que vous ne comprenez pas”.

Dans Medieblogger, Lars K Jensen a analysé [en danois]  le 24 mai ce que le scandale avait révélé sur la blogosphère danoise.

D'un côté, dit Jensen, les blogueurs ont dévoilé l'affaire et ont été capables d'attirer l'attention de la presse. D'un autre côté, ils n'ont pas montré qu'ils étaient en mesure d'aller eux-mêmes plus loin. À la place, ils ont juste ajouté leurs opinions à la “chambre d'écho” :

Hvem førte så historien videre? Jo, det gjorde et af de “gamle medier”: Journalisten.

Hvad var fremgangsmåden? Hvordan fik man historien videre? Jo, man greb knoglen og ringede til TV 2-redaktør Jes Schrøder. Uden at kunne sige det med 100 procent sikkerhed, så tror jeg ikke, at nogen af dem, der omtalte sagen på blogs og/eller Twitter overhovedet har forsøgt at kontakte TV 2.

Qui a donné suite à l'affaire ?  Eh bien, l'un des “vieux médias” : Journalisten.
Comment ont-ils fait ça, à Journalisten ? Comment ont-ils fait avancer l'affaire ? Eh bien, ils ont pris le bigophone et appelé Jes Schrøder, le rédacteur de TV2. Je n'en suis pas sûr à cent pour cent, mais je crois que personne parmi tous ceux qui ont parlé de l'affaire sur les blogs ou sur Twitter n'a essayé de contacter TV2.

Det er muligt, at det er sådan blogs “skal” være, men det flytter ikke historierne nogen vegne.

Er det en konsolidering i mediebilledet, vi ser nu? At sociale medier og græsrødder finder historierne, mens medierne kører den sikkert hjem og bringer os og selve historien videre. Jeg tror det, og det er ikke nødvendigvis noget dårligt. Selve blog-mediet er rettet mod, at folk kan lufte deres egne holdninger, synspunkter og erfaringer.

Peut-être que c'est comme ça que les blogs “devraient” être, mais cela ne fait pas vraiment avancer les choses.
Assistons-nous à une consolidation des médias ? Les médias sociaux et personnels mettent les affaires en lumière, tandis que les médias traditionnels mettent l'accent dessus et font avancer et les histoires et nous-mêmes. Le but des blogs est de laisser les gens exprimer leur opinion, leur point de vue, et leur expérience.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site