Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Kazakhstan: Le système éducatif national dans l'impasse

Au Kazakhstan, le problème des manuels scolaires d'études secondaires reste encore très pressant, puisque ceux-ci comportent de nombreuses coquilles, des faits erronés et présentent un language inadapté.

Récemment, le Ministère de l'Education a rendu compte au parti au pouvoir de son activité et a refusé toute responsabilité concernant ces problèmes, au prétexte que les manuels sont rédigés de manière autonome par les maisons d'édition.  “Ce n'est pas vrai” déclare slavasay [en russe], qui rappelle que cela fait 4 ans qu'un centre de recherches pédagogiques pour les “manuels scolaires” a été créé sous l'égide du Ministère de l'Education. Il donne aussi un exemple du travail du ministère [en russe]:

La couverture du manuel de “Russe” présente deux erreurs d'impression dans le titre et dans le nom. On a du mal à imaginer ce que l'on pourrait trouver à l'intérieur du manuel.

Megakhuimyak partage ses impressions sur son expérience en tant qu'enseignant dans une école de journalisme privée et à l'Institut supérieur d'éducation [en russe]:

Conclusion: L'avenir du système d'éducation se trouve dans les petits instituts de troisième cycle universitaire qui sont spécialisés dans un domaine et où les élèves reçoivent l'enseignement de professionnels expérimentés. Les employeurs valoriseront bientôt plus ces certificats que les diplômes universitaires. 

Dans le même temps, le gouvernement envisage de rendre obligatoires des tests anti-drogue dans les écoles. Ceci est motivé par une bonne intention, protéger la santé des enfants. Itsuken exprime ses doutes [en russe] car en cas de résultats positifs aux tests, l'élève sera confronté à des préjugés dans l'école; de plus, après une telle découverte, l'élève aura plus tendance à communiquer avec des enfants marginaux [ru]:

Par ailleurs, la police disposera d'opportunités illimitées pour discréditer ces adolescents crédules. De plus, notre système national de santé est tellement discrédité qu'il est tout à fait effrayant de soumettre un enfant à des tests sanguins de masse. Il aurait été beaucoup plus pertinent d'utiliser cet argent pour mettre en place des loisirs adaptés aux enfants.

Billet disponible aussi sur neweurasia [en anglais].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site