Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Neda devient le symbole de la révolte

 

Le mouvement de protestation en Iran a désormais un symbole et un visage: Neda.

Neda est une jeune femme iranienne tuée par balle par la milice Basiji samedi, au cours d'une manifestation de milliers de personnes contre les résultats de l’élection présidentielle iranienne qui ont proclamé Mahmoud Ahmadinejad président. Sa mort a été filmée en vidéo par des témoins de la scène, et mise en ligne sur Internet. Elle est morte les yeux grands ouverts, et ses derniers instants ont traversé tous les médias, citoyens et traditionnels, touchant des millions de gens.

Un site web a été consacré à Neda, sous le nom de Nous sommes tous Neda [en anglais et farsi]. Une phrase sur la page d'accueil dit : “Nous ne leur avons pas jeté de pierres, nous avons crié ‘nous voulons la liberté’. Ils ont tiré sur nous.” Iraniens comme non-Iraniens écrivent des commentaires à la mémoire de Neda sur le site. Il y en a déjà plus de 5.400, et leur nombre s'accroît rapidement.

neda2

Mahyar écrit: “Je voudrais que mes yeux apprennent des tiens à rester courageusement ouverts !!!”

Reza écrit: “Tes yeux ouverts m'ont appris une leçon : ‘Ne pas fermer les yeux sur l'injustice'”

Mojtaba écrit: “Neda ne mourra jamais, chacun de nous pourrait devenir un jour une Neda”

Vida écrit: “Ta lumière éclaire le chemin de la liberté. Merci.”

Le blogueur iranien Andisheh écrit [en farsi] que la télévision nationale iranienne prétend accuser les ‘contre-révolutionnaires’ d'avoir tué Neda. Ce blogueur ajoute que si quelqu'un avait encore des doutes sur les mensonges de la télévision iranienne, ces doutes font désormais place à des certitudes.

Voici une vidéo sur Neda et le mouvement de protestation iranien (Avertissement : certaines images sont très explicites)

En très peu de temps, la mort de Neda est devenue une information mondiale, et les gens ont réagi de diverses manières pour exprimer leur sympathie.

Voici une chanson pour Neda par un chanteur américain, enregistrée surYouTube par Johnny Maudlin (Johnny99) (les sous-titres en persan ont été ajoutés par un autre utilisateur) :

… et une autre, du musicien américain ambulant Roothub:

Le blogueur Asad Ali Mohamadi écrit [en farsi] que ses voisins à Copenhague, au Danemark, lui posent des questions sur Neda, et que dès qu'on allume la télévision et  Internet, on voit des informations sur l'Iran et Neda. “Tout le monde parle de mon Iran,notre Iran. Tout le monde parle de ma Neda, notre Neda,” dit-il.

Cecilia Morales a tweeté, “Nous ne sommes pas nés pour être des esclaves. Nous sommes des êtres humains, Dieu te bénisse, Neda, Dieu bénisse le peuple iranien qui veut vivre libre”

Atefeh Walters a tweeté, “Je lutterai toujours pour mon pays !! Je n'oublierai jamais Neda!!”

Zannevesht, une blogueuse et journaliste, se réfère [farsi] dans son blog à la mort de Neda et dit que des femmes et jeunes filles iraniennes courageuses ont été présentes dans ce mouvement de protestation.

Il y a eu des veillées aux bougies pour Neda dans de nombreuses villes du monde.

De New York :

A Dubaï :

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site