Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tanzanie: Arrestation d'un blogueur pour trucage de photos présidentielles

Le blogueur et propriétaire supposé du blog, Ze Utamu (zeutamu.com) a été arrêté en Tanzanie.

Depuis hier [18 juin], les discussions vont bon train sur le forum tanzanien en ligne Jamii Forum [en anglais]. Voilà qu'aujourd'hui, le Swahili Time [en swahili et en anglais] a mis en ligne des informations ainsi qu'une photo du blogueur qui a été arrêté. Il s'agit de Malecela Peter Lusinde, 39 ans, un consultant en informatique de la région d'Essex, au Royaume Uni.

Selon les informations [en anglais – entre-temps, la page semble être devenue introuvable] du Swahili Time, les policiers tanzaniens en coopération avec leurs homologues britanniques ont réuni suffisamment d'éléments pour prouver que Lusinde est bien le propriétaire de Ze Utamu Blog, bloqué en février dernier. Ce blocage est intervenu après la publication d'images photographiques truquées montrant le président tanzanien Jakaya Kikwete dans des positions sexuelles compromettantes.

D'un point de vue légal, cette arrestation n'est pas encore très claire. La Tanzanie ne permet pas la double-citoyenneté et dans la mesure où M. Lusinde est un citoyen du Royaume-Uni, on ne sait pas encore exactement quelle loi régira son arrestation. Le billet du Swahili Times dit ceci:

Habari zilizothibitishwa zinadai kuwa Ndg Malecela amerudishwa Tanzania kwenda kujibu tuhuma mbalimbali za kuendesha mtandao uliokuwa unadhalilisha watu,kuna malalamiko 6850 yaliyoandikishwa kulaumu udhalilishwaji wa watu uliofanywa na mtandao huo […]

Haijaeleweka wazi Ndg Malecela atashitakiwa kwa sheria gani? Lakini ni wazi kwamba atashitakiwa Nchini Tanzania.Licha ya Ndg. Malecela Polisi wa Upelelezi wamezungumza na Watanzania wengine wawili katika miji ya Wichita na San Diego Nchini Marekani,ambao pia wanahusishwa na Mtandao huo wa Ze Utamu.

Selon des informations vérifiées,  Ndg Malecela a été reconduit en Tanzanie afin d'y être mis en examen pour la gestion d'un site internet jugé humiliant et diffamatoire, près de 6850 plaintes ont été enregistrées contre ce site […] 
On ne sait pas encore sous quelle loi Ndg Malecela sera jugé. Par ailleurs, des détectives ont interrogé deux Tanzaniens à Wichita et à San Diego aux Etats-Unis, pour leur rôle dans le blog Ze utamu.

Hormis la dimension légale, les membres de Jamii Forum donnent aussi leur avis sur ce qu'ils perçoivent comme un traitement à deux poids, deux mesures. Semilongdit ceci:

Is utamu the biggest ever crime committed by a Tanzanian?

watu wa JF kwa double standards wanashabikia zeutamu kukamatwa na wakati watu wana loot nchi yetu wanatembea huru
wangeshirikiana na interpool kuhakikisha hela zilizokuwa duabi, jerzey na kwinginepo zinarudi TZ ingekuwa ni jambo la maana kulikoni zeutamu[…]

Le blog ” utamu”  est-il le pire des crimes commis par un Tanzanien? Les membres de Jamii Forum pratiquent aussi le “deux poids, deux mesures” puisqu'ils soutiennent le blocage du blog Ze utamu, alors que dans notre pays, des pillards se déplacent en hommes libres…
Ils auraient dû collaborer avec Interpol pour assurer le retour en Tanzanie de tout l'argent planqué à Dubaï, sur l'île de Jersey et dans d'autres endroits […]

Toujours sur Jamii Forum, BlueRay, qui est partisan du blocage, ajoute [en anglais]:

Cet argument est léger. Une injustice n'en répare pas une autre: nous ne voulons pas que des citoyens britanniques (qu'ils soient d'origine tanzanienne ou pas) viennent nous déballer leurs nombreuses diffamations et sans cesse croissantes concernant des Tanzaniens, sans jamais les vérifier . 

Le gouvernement tanzanien cherche-t-il à résoudre un faux-problème en se lançant sur cette voie plutôt que de chercher à apurer les arriérés de la dette extérieure (EPA =External Payments Arrears) du pays, bien sûr que oui. On peut aussi dire que la partie était facilement gagnée parce que le gars a laissé des traces partout autour de lui, vraiment quel consultant en informatique!! … Ce qui m'attriste le plus est qu'il a fallu que l'on mette en scène le président lui-même dans un contexte pornographique et écoeurant pour que les choses bougent.  

Je m'inquiète de nos lois quasi-inexistantes concernant l'utilisation d'internet et du fait que notre capacité juridique soit limitée sous prétexte que les faits auraient été commis sur des serveurs britanniques (?) et par un sujet de la couronne britannique. Donc si le gars prend un bon avocat et que le gouvernement n'a recours a aucun moyen extra-judiciaire (c'est-à-dire si l'on ne le transfère pas, à la façon de Ghailani, dans le cadre d'une détention préventive anti-terroriste autocratique et draconienne), il pourrait bien s'en tirer à bon compte.

* Global Voices Online n'a pas vérifié les informations publiées dans les blogs référencés dans ce billet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site