Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Malawi : Réactions à l'adoption par Madonna d'un second enfant

Ceux qui n'ont jamais entendu parler du Malawi, auront découvert ce pays africain par la seule grâce de Madonna, dont le nom complet, reste inconnu de la plupart.

En fait, il semble que la majorité des Malawiens soient heureux de voir des enfants pauvres de leur pays  adoptés par Madonna, malgré les craintes que peut créer cette action.

Quand Madonna est arrivée en 2006 au Malawi pour adopter David Banda, les réactionsont été mitigées. Lorsque le débat sur cette première adoption a finalement cessé, des rumeurs sont apparues, disant que la pop star prenait en fait date au Malawi pour adopter un autre enfant ; mais cette fois-ci, une fille du nom de Chifundo (Mercy) James.

Le blogueur Rex Chikoko a signalé [en anglais] que cette fois, la venue de Madonna paraissait se heurter à des difficultés, car le juge de la Cour suprême Esme Chombo a déclaré que les lois de l'adoption nationale au Malawi empêchaient Madonna d'adopter l'enfant en question, comme elle avait résidé au Malawi pendant environ 18 mois. Mais, grâce à un appel auprès de la Cour suprême, Chifundo a obtenu gain de cause, au motif qu'un titre de séjour peut, dans le monde moderne, être obtenu à n'importe quel endroit et que tout le monde a le droit d'avoir plus d'une résidence.

De nombreux Malawiens ont réagi et les autres continuent à débattre et discuter de l'avenir du Malawi face à cette décision rendue par la Cour suprême.

Entre-temps, Chifundo est arrivée à Londres.

La nouvelle fille de Madonna a quitté son pays natal le Malawi par avion privé en direction de Londres, ont déclaré samedi 20 juin un fonctionnaire de l'aéroport et une personne familière des procédures d'adoption de Madonna dans ce pays du sud de l'Afrique.
Le fonctionnaire de l'aéroport, s'exprimant sous condition d'anonymat, car il n'a pas l'autorisation de parler à cette affaire, a déclaré que Chifundo “Mercy” James, 3 ans, est partie pour Londres vendredi (19 juin) dans la soirée, avec un escale dans l'Afrique du Sud voisine. La petite fille, deuxième enfant malawien adopté par Madonna, a été accompagnée pendant son vol par une nounou, une puéricultrice et une assistante.

Le journaliste et blogueur Malawien Kondwani Munthali, qui écrit à propos de cette adoption, a été outré par l'article publié dans le Guardian par un certain Jacques Peretti, qui ridiculise le Malawi, et aussi par un autre article paru dans le Mirror, qui a affirmé que  Madonna a acheté le peuple Malawien avec 19 millions de dollars US [13,5 millions d'euros] contre un enfant.  Des articles plus que choquants. Munthali a dit :

Mr. Peretti, quand il va retourner au Malawi, nous le ramènerons dans nos écoles de journalisme où il pourra apprendre à rapporter des «faits» et non pas seulement ses propres élucubrations, comme il l'a fait. Il affirme qu'il y a au Malawi un charnier où nous enterrons trois bébés chaque jour, mon oeil. 

Munthali affirme qu'il n'a écrit cet article que pour rétablir la vérité à propos de cette dernière adoption par Madonna.

Dans le contexte de ce débat, un autre blogueur, Ndagha [en anglais], affirme qu'il n'arrive pas à comprendre les raisons pour lesquelles on a accordé à Madonna ce second enfant.

Au Malawi, certains ont appelé Madonna “Ma donatrice”, pour ses dons d'argent au  peuple malawien et en particulier aux quelques enfants chanceux qui bénéficient de son programme Raising Malawi.

Il est à noter qu'il existe aussi d'autres réactions à l'adoption des enfants par Madonna au Malawi, mais elles ne sont pas documentées dans ce pays.

Pendant que les réactions se multiplient, ce qui reste dans l'esprit du peuple Malawien, c'est la question de savoir si Madonna et les autres célébrités ne vont pas venir au Malawi pour adopter plus d'enfants, sur la base du précédent créé par la décision de la Cour suprême du Malawi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site