Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : A la mémoire de Omid Reza Mir Sayafi et du 18 Mars

Logo d'OR318

Quelques mois après la mort du blogueur et journaliste Omid Reza Mir Sayafi, qui est décédé dans une prison iranienne après avoir prétendument insulté des dignitaires religieux, un site web mémoriel et militant appelé March18.org a été créé [en anglais] pour garder son souvenir et dans l'espoir d'empêcher son histoire de se répéter. Ci-dessous, voici la première vidéo réalisée pour le Mouvement du 18 mars (OR318), sur la devise : Que le premier blogueur mort en prison soit aussi le dernier.

Au milieu des récents troubles politiques en Iran, à la suite des dernières élections, ce message est plus important que jamais. Considérant que c'est par les blogueurs et les utilisateurs des médias de réseaux sociaux que l'information sur ce qui se passe en Iran a été relayée aux médias internationaux, ce n'est que justice de les protéger de l'incarcération, de la disparition et éventuellement de la mort. Hamid Tehrani, Global Voices nous a informés la semaine dernière de nouveaux cas d'arrestations de blogueurs iraniens.

Citons March18.org :

Le paradoxe est que, plus le public comme les médias font l'éloge de la capacité des blogueurs à informer, plus ces journalistes de fait à travers la planète deviennent des victimes dans la réalité. Le Mouvement du 18 mars vise non seulement à s'assurer qu'Omid Reza reste dans les mémoires, mais aussi que d'autres blogueurs persécutés aux quatre coins du monde ne disparaissent pas dans des salles d'interrogatoire et des cellules de prisons. Le Mouvement du 18 mars voudrait devenir une voix pour les blogueurs partout où ils sont en danger d'être écrasés par la lourde machinerie de la répression.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site