Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Honduras : des vidéos tentent d’expliquer la situation politique

Après les événements déroutants qui se sont produits au Honduras, où le président élu Zelaya a été démis par l’armée et expédié au Costa Rica en pyjama, un nouveau président, Roberto Micheletti,a pris le pouvoir et a, entre autres mesures, déclaré un couvre-feu pour maintenir l’ordre tandis que des citoyens tentent de comprendre la situation, comme en témoigne ce précédent billet. Certains utilisent des vidéos pour exprimer leurs points de vue et nous vous en apportons quelques-unes. La photo qui suit fait partie d’un ensemble de clichés téléchargés par Bllq21 sur flickr et montrant l’agitation consécutive aux événements du 28 juin.

Cette première vidéo en anglais, largement diffusée grâce au site de microblogs Twitter, explique pourquoi les événements récents ne devraient pas être qualifiés de coup d’Etat :

La vidéo suivante montre le point de vue adverse et qualifie l’événement de coup d’Etat. Les déclarations qui suivent sont traduites du texte figurant sur leur vidéo :

Dimanche 28 juin. L’ordre constitutionnel est rompu par l’enlèvement et l’expulsion du président de la république José Manuel Zelaya Rosales.

L’accès à l’information est interrompu, l’électricité est suspendue, le téléphone, l’accès à internet et toutes les chaînes d’information nationales et internationales sont bloqués. Ils s’emparent des réseaux d’information alternatifs.

Ils manipulent l’information en utilisant des réseaux favorables au coup d’Etat.

Les organisations populaires et civiles, les associations d’homosexuels, d’étudiants, d’enseignants, de féministes et autres défendent l’autorité de la loi devant les bâtiments gouvernementaux.

Des hommes et des femmes du pays tout entier défendent l’autorité de la loi face aux membres du congrès national favorables au coup d’Etat et face à l’armée.

Face à la répression…Défendons l’autorité de la loi !

Ce n’est pas une passation de pouvoir, C’EST UN COUP D’ETAT !

La vidéo ci-dessous montre une partie des événements violents qui ont suivi le changement de pouvoir le 28 juin malgré les déclarations du nouveau gouvernement selon lesquelles la situation serait actuellement apaisée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site