Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ghana: Les jeunes prennent possession des nouveaux médias

J'ai eu l'opportunité d'interviewer M. Michael Boampong, le Directeur exécutif de Young People We Care (Les jeunes nous intéressent), une organisation basée à Kumasi, au Ghana. L'YPWC n'est pas une ONG ordinaire et Michael n'est pas, non plus un jeune homme ordinaire, à tout point de vue. Fonctionnant grâce aux jeunes, pour les jeunes, l'YPWC utilise les nouveaux médias pour créer des liens avec des personnes et des organisations ayant la même vision dans le monde entier pour accroître les opportunités au profit des jeunes ici, au Ghana [Les liens sont en anglais].

Bienvenue Michael, pouvez-vous, s'il vous plaît nous parler un peu plus de vous-même?

michael-boampong

Je suis le fondateur et Directeur exécutif actuel de Young People We Care (YPWC) [Les jeunes nous intéressent]. J'ai terminé les quatre années de licence à l'université de Cape Coast, avec les meilleurs résultats en Economie et géographie, obtenant mon Bachelor of Arts en Science sociales.

Je suis passionné par la responsabilisation des jeunes et je crois que la jeunesse doit être responsabilisée maintenant pour assurer un avenir plus brillant à chacun.

Je suis aussi membre du bureau consultatif du Parlement de la Jeunesse du Bangladesh, et le représentant national des Voix rurales de la jeunesse de l'UNICEF. Je suis en train d'accomplir actuellement mon service civil national auprès du Programme des Nations unies pour le développement au Ghana.

Parlez-moi donc plus de l'YPWC?

L'YPWC, fondée en 2005, est une organisation dirigée par des jeunes, ciblant les jeunes, ayant son siège social au Ghana et des bureaux secondaires au Royaume uni et au Canada. L'organisation est conduite par des jeunes âgés de dix à trente-cinq ans et des partenaires adultes travaillant sur des sujets intéressant la jeunesse et le développement dans le monde entier.

S'il vous plait, parlez-moi des objectifs principaux de l'YPWC.

Au fond, nous avons pour objectifs d'éduquer, informer et inspirer la participation de la jeunesse sur des sujets mondiaux, pour construire des partenariats durables visant le développement de la jeunesse, et fournir aux jeunes les outils et les ressources pour agir eux-mêmes.

Nous pensons qu'en informant et en engageant les jeunes, ils vont être motivés et se sentir impliqués pour agir afin d'améliorer les conditions de vie des communautés locales. Par exemple, nous avons organisé des séminaires de formation sur l'usage des outils de communication et le reportage pour la jeunesse dans les régions reculées du Ghana avec le soutien de Disney ; ce qui peut sembler surprenant mais c'est beau de voir la jeunesse des ces régions s'organiser en réponse à ces sollicitations.

Et nous croyons que c'est ainsi que nous pouvons changer le monde. Nous essayons donc de créer une plateforme pour permettre aux jeunes de traduire ce qu'ils ont appris en action et de les impliquer dans le processus de décision sur des questions-clés de développement et de mondialisation.

Je sais que vous avez un important programme de volontariat en ligne. Comment ça marche?

Le programme de volontariat en ligne fournit des opportunités à des bénévoles pour offrir un soutien et de l'aide “virtuellement”, en d'autres termes, ils font du volontariat via Internet. Le programme de volontariat en ligne est innovant, et naturellement, profitable pour tous ceux qui y participent. Les volontaires peuvent travailler de n'importe où et n'ont pas besoin de voyager jusqu'au Ghana, juste pour fournir leur aide; ils peuvent la fournir en pyjama dans leurs chambres partout dans le monde..

Quand ce programme a-t-il commencé?

Notre programme de volontariat en ligne a débuté en 2006 à travers le système de UN Online Volunteering [Programme de volontariat des Nations unies en ligne] . Vous pouvez voir que le site est divisé en deux parties: une pour les volontaires et l'autre pour les organisations.

Quelle a été votre motivation pour initier un programme de volontariat en ligne?

Quand j'ai commencé YPWC, c'était difficile pour des partenaires de croire en la capacité de notre équipe parce que nous n'avions aucune preuve de gestion réussie de projet à présenter. Réalisant qu'il était difficile de mobiliser les fonds dont on avait besoin pour démarrer les activités de l'organisation, j'ai décidé de chercher l'assistance d'experts en ligne pour des choses comme la réalisation d'un site web et d'une brochure. Ce qui aurait normalement coûté un montant important d'argent. C'est alors que j'ai eu connaissance de UN Online Volunteering et ça s'est démontré très utile pour l'YPWC. Maintenant les bulletins mensuels et les mises à jour du site de l'YPWC sont réalisés par des volontaires en ligne de l'UNICEF.  En aout 2008, en reconnaissance de l'impact de l'assistance des Volontaires des Nations unies, le bulletin (newsletter) de ce Programme de l'ONU a fait une couverture spéciale sur l'YPWC. Honnêtement, l'assistance et l'expertise des volontaires en ligne ont changé la face de l'YPWC. Ils nous ont offert de meilleures opportunités et un plus grand intérêt, à nous et à ceux avec qui nous travaillons, malgré les fonds limités que nous avons obtenus d'organisations et de personnes donatrices. Nous travaillons encore aujourd'hui avec des volontaires en ligne.

Comment ça fonctionne?

Occasionnellement, nous publions des opportunités de volontariat en ligne à travers le site officiel de l'YPWC ou le site UN Online Volunteer. Nous contactons les volontaires intéressés qui remplissent les critères pour un projet ou une tâche déterminés et nous leur donnons un programme de travail et les détails concernant tout soutien dont ils auraient besoin. La chose formidable est qu'ils peuvent travailler dans une petite ou grande ville, n'importe où dans le monde, et nous aider. Vous pouvez travailler comme volontaire virtuellement sans sortir de chez vous; vous avez juste besoin d'avoir une connexion Internet sur votre ordinateur. Nous avons un groupe en ligne auquel les volontaires adhèrent et c'est là que nous faisons beaucoup de débats, des contrôles et la planification des activités.

Que font-ils?

Au cours des mois passés, nos volontaires en ligne nous ont aidé à réaliser des bulletins bimensuels, modérer des discussions en ligne sur le thème des migrations, réviser des documents, et à créer ainsi qu'à gérer un site web. Maintenant, ils nous aident aussi dans le création d'un Guide de la jeunesse pour l'action.

S'il y a quelqu'un qui est intéressé à avoir plus d'informations, il peut contacter Shimrit Janes,à l'adresse: Janes@ypwc.org.

Comment communiquez-vous entre vous?

Nous communiquons par courriel et aussi par les réseaux de médias sociaux. Pour les questions urgentes nous utilisons le téléphone par SKYPE ou bien nous organisons des discussions spontannées.

Quel est votre role dans le groupe online?

Je travaille avec le personnel de l'YPWC dans la recherche d'opportunités pour le volontariat en ligne. J'assiste les volontaires en ligne lorsqu'ils ont besoin d'aide pour plus de détails sur les opportunités de volontariat. Je fournis des éclaircissements pour assurer que les outils et le matériel en création produiront les objectifs du projet pour lequel ils ont été préparés.

De quels pays proviennent les volontaires?

Ils proviennent du monde entier: Royaume-uni, Canada, Cameroun, Philippines, Bangladesh, Nigeria, Bulgarie, Inde et États-unis.

Vous avez mentionné que vous êtes en train de créer un blog; pouvez-vous nous en dire davantage?

Nous savons que bloguer est très utile pour le partage et la diffusion de la connaissance et des idées, spécialement pour ceux qui d'habitude n'ont pas de “voix” – c'est-à-dire généralement la jeunesse.  C'est ainsi que le blog de YPWC a été créé pour répondre à un de nos objectifs principaux : fournir une “voix jeune” aux leaders de demain.

Nous encourageons les membres du personnel de l'YPWC, les volontaires et les amis à écrire et à commencer des discussions concernant les domaines thématiques du travail de l’YPWC comme la jeunesse et les migrations. Nous espérons qu'il va fournir une plateforme permanente pour exposer en exemple le travail de l'YPWC et de tous ceux qui y sont associés aussi.

Nous invitons maintenant des auteurs à y écrire et à y publier. Si vous êtes intéressés, s'il vous plait visitez notre page d'information pour plus de détails.

Comment ça va fonctionner? Qui en est le responsable? Que pensez-vous en obtenir?

Nous cherchons un contenu original. Nous avons des directives pour la publication des billets qui seront fournies après l'acceptation du billet, y compris l'obtention de l'autorisation de la part des détenteurs du droit d'auteur, avant la publication du matériel couvert par le copyright, ainsi que la vérification des faits avant leur mise en ligne – toutes les conditions habituelles. Nous acceptons la publication ailleurs de billets parus sur notre site, à condition de citer le nom de l'YPWC et d'établir le lien avec notre blog.

Le blog est géré par le Responsable à la Communauté en ligne de l'YPWC qu'on peut joindre à l'adresse:  Oluwakorede.Asuni@ypwc.org.

Formez-vous un réseau avec d'autres blogueurs ghanéens ?

En ce moment nous ne sommes pas connectés avec d'autres blogueurs ghanéens, ce que, nous l'espérons, va changer. Nous avons reçu des demandes d'adhésion de la part de blogueurs nigérians, ce qui est excellent.

Utilisez-vous d'autres moyens de médias sociaux comme Twitter ou n'importe quoi d'autre ? Si oui, lesquels?

Actuellement notre réseau de média social le plus actif est Facebook. Vous pouvez voir notre page ici.

Et comment voyez-vous votre futur, Michael?

J'espère me spécialiser sur les sujets concernant les migrations, plus tard, et de continuer à garder le contact avec la jeunesse partout afin de contribuer à l'action pour un changement.

Merci beaucoup pour avoir pris le temps de partager vos expériences fantastiques de travail avec les jeunes au Ghana et de nous dire comment vous tirez le meilleur des nouveaux médias.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site