Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : L'information sur les émeutes d'Urumqi filtre peu à peu

La minorité ethnique ouïgoure de Chine affronte le courroux de Pékin après que des émeutes ont éclaté dans la ville d'Urumqi, province du Xinjiang.

Les autorités ont censuré à grande échelle l'actualité, les photos et les vidéos des émeutes, mais l'information filtre lentement, et 140 personnes ont été tuées.

D'Arcy Doran, à l’ AFP, indique [en anglais, comme tous les liens de ce billet]:

“Twitter et YouTube se sont trouvés bloqués en Chine lundi en fin d'après-midi, tandis que les principaux moteurs de recherche chinois ne donnaient pas de résultats pour “Urumqi”, la ville du Xinjiang où ont eu lieu les émeutes.

Des habitants d'Urumqi ont aussi indiqué qu'Internet avait été coupé dans la ville, tandis que certains services de téléphonie mobile étaient réduits, ce qui rend difficile la transmission par les gens d'informations sur l'agitation et la répression.

La presse traditionnelle n'a également rapporté que la version officielle des événements, qui impute les troubles à la population d'ethnie ouïgoure musulmane.”

A la différence des contestataires en Iran, qui disposaient des moyens techniques pour diffuser des informations sur leur mouvement et la répression par les autorités, les citoyens d'Urumqi se voient opposer un black-out technologique.

Mark Ward, de la BBC, indique qu'en même temps qu'à YouTube, Twitter et facebook, la Chine s'en prend aussi aux alternatives locales :

“Le gouvernement chinois a aussi décidé de bloquer l'accès à Twitter tout comme aux alternatives maison que sont Fanfou and Youku.

Le site Herdict rassemble des déclarations de services inaccessibles à travers le monde,et suite à la répression chinoise, il a enregistré près de 150 déclarations de pannes de Twitter en Chine.”

Sur YouTube, des vidéos des émeutes sont mises en ligne, la plupart émanant de l'agence de presse officielle chinoise, mais les vidéos officieuse de Youku y sont aussi. Voici l'une d'entre elles, de Youku, émeutes d'Urumqi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site