Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Asie du Sud-Est : des croisières de rêve et d'amitié

Prenez un paquebot de croisière de luxe, remplissez le de quelques 300 jeunes adhérents enthousiastes de l'Association des nations du Sud-est asiatique (ASEAN), ajoutez le Japon, et des événements culturels et sociaux, et mélangez. Vous obtenez : un lien fort et une amitié à vie. C'est l'histoire de la croisière Asie du Sud-est du Programme Jeunesse (SSEAYP) ou «Programme Kapal Belia Asia Tenggara» sur le M. S. Nippon Maru, [en anglais comme tous les blogs cités], financé par le gouvernement japonais pour promouvoir l'amitié entre les jeunes de l'ASEAN et le Japon.

Selon BPY 2008, un blog dédié aux participants de la 35e SSEAYP de l'année dernière, c'est programme annuel pour les jeunes  qui a pour but :

« de promouvoir l'amitié et la compréhension mutuelle entre les jeunes Japonais et leurs camarades des pays sud-asiatiques, d'élargir leur perspective au monde, ainsi que de renforcer leur motivation et leurs compétences en matière de coopération internationale en participant à des discussions et présentations sur chaque pays, et à diverses activités d'échange aussi bien à bord que dans les pays visités. »

Les jeunes à bord participent à des activités telles que : des débats, des activités de solidarité de groupe, les activités de club, des exposés présentant leurs pays d'origine, des conférences en tant qu'auditeurs et orateurs, des activités de socialisation. Ils interviennent comme des mini ambassadeurs de leur pays d'origine tandis que la croisière fait escale dans chaque pays d'Asie du Sud pour rendre des visites de courtoisie, assister à des réceptions et participer à des visites institutionnelles. Certains seront plongés dans d'autres cultures grâce à leur logement chez l'habitant et l'interaction avec les jeunes du pays visité.

Turquoise et Roses, l'une des participantes de Brunei, a partagé son expérience sur l'ensemble des 52 jours de croisière aussi bien à bord que lors des escales. Selon elle, l'expérience a été enrichissante :

« Nous avons eu beaucoup de chance d'être sélectionnés et ils insistent beaucoup sur le fait d'avoir sélectionné les meilleurs d'entre les meilleurs, étant donné que le véritable but de la croisière est éducatif. Après y avoir participé, je senti que l'amitié a été renforcée, et que de nombreux liens ont été créés. »

L'ensemble du voyage a eu un impact profond selon la blogeuse, cela lui a permis de rendre récemment visite à d'autres participants à Kuala Lumpur en Malaisie. Elle a pu faire de nombreuses visites officielles et de courtoisie dans le cadre du programme ce qui lui a permis d'agrandir son réseau.

Je n'aurais certainement jamais parlé à un propriétaire d'usines vietnamiennes sans cette croisière. Qui sait …. un jour j'aurai besoin d'investisseurs, je saurais qui contacter. Mes amis, jeunes entrepreneurs, ont été très enthousiasmés par cet aspect du programme.

En outre, la famille d'accueil a été phénoménale. En Indonésie, elle a dormi chez une femme politique exemplaire qui depuis le décès de son mari élève seule ses enfants. À Bangkok, c'est cet homme vraiment riche qui gère une banque thaïlandaise qui lui en a vraiment beaucoup appris !

Je n'aurais jamais pu imaginer ce genre de rencontre en dehors de ce programme. Nous avons du mal à nous séparer. Memang payah kan becarai !!!!!! Kalau bulih kami ani Mesti tah bejumpa setiap hari. Cerita nda PANDAI Habis même si nous avons passé les 6-7 derniers mois ensemble???

Difficile de nous séparer. Si cela est possible, il faut que nous nous rencontrions tous les jours. Nous n'en finirons jamais de partager de nos histoires même si nous avons passé les derniers 6 ou 7 mois ensemble???

Le M.S. Nippon Maru appareille pour la dernière fois avant de céder la place à un nouveau bateau l'année prochaine.

 

La participation du Brunéi a commencé au début des années 1980, d'abord comme observateur, puis comme participant effectif. Chaque pays se voit attribuer un quota de 28 participants (PYs) divisé en 14 filles et 14 garçons, plus 1 chef de file national (NL). Pour participer au programme, chaque pays a des critères différents. Pour le Brunei, il faut être célibataire, avoir entre 18 et 30 ans, de préférence militer dans des associations ou des organisations pour la jeunesse, et avoir un talent dans un art scénique.

Cela a abouti à mettre en place un réseau d'anciens, par exemple ‘BERSATU’ dans le cas du Brunéi qui signifie, « ensemble » en français. Bersatu, est l'une des ONG locales ou des organisations de jeunesse qui :

témoigne superbement du dynamisme dont font preuve les ex-jeunes participants (ex-PYs) de Brunéi Darussalam dans leur but sincère de réalisation des Objectifs du SSEAYP qui sont de renforcer les liens d'amitié avec leurs jeunes camarades des neuf autres pays de l'ASEAN et du Japon.

J'ai trouvé que la lecture de son expérience était vraiment

Une EXPÉRIENCE INCROYABLE ! Nippon Maru est le paquebot des rêves !

Des histoires comme celle-ci sans aucun doute unissent les jeunes, et surtout créent une plus grande compréhension entre les différentes cultures, religions et sociétés aussi bien qu'entre les futurs dirigeants de l'ASEAN et du Japon !

Crédit photos BPY 2008

Billet d'origine publié en janvier 2009

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site