Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le discours d'Obama au Ghana laisse des Africains sceptiques

Le blogueur congolais Alex Engwete publie une traduction en français de l'allocution de Barack Obama au parlement ghanéen, prononcée samedi dernier pendant sa première visite en qualité de Péesident. Deux lecteurs ont réagi, impressionnés ni l'un ni l'autre par le discours de M.Obama.

Wavre estime que l'incapacité de M.Obama à reconnaître les méfaits passés des Etats-Unis en Afrique ou la contribution de l'Afrique aux réussites de l'Occident place son discours à peine au-dessus du tristement célèbre discours de Dakar de Nicolas Sarkozy. Bony pense que de nombreux handicaps de l'Afrique sont d'ordre culturel, et que la couleur de peau d'Obama ne le rend rien plus compétend pour les comprendre ; Obama, comme les autres Afro-Américains, est plus Américain que Noir.

US President Barack Obama addresses the Ghanaian Parliament in Accra (Official Photo)         

Le Président américain Barack Obama s'adresse au parlement ghanéen à Accra (photo officielle)

Wavre compare les discours d'Obama et de Sarkozy :

Non seulement que l'Afrique est le dernier continent qu'il visite malgré ses origines, mais il s'est excusé partout des erreurs de la politique internationale américaine, mais pour l'Afrique, aucune recognition des erreurs de la politique américaine de déstabilisation systématique de tout les gouvernements progressistes et nationalistes qui ont émergé dans notre continent.(une des grande raisons, à mon avis de notre retard) Une longue liste d'interventions, certaines encore actuelles, en faveur d'intérêts d'argent sous des prétextes de lutte contre le communisme (ou expansion chinoise).Et ne même pas mentioner le fait que depuis cinq siècles l’ Afrique a servi de marche pied à la révolution industrielle occidentale, de l'esclavage à nos jours, quand il n'a pas hésité à remonter jusqu'au moyen-âge pour rendre hommage à la contribution des arabes à la civilisation mondiale?! Il me semble avoir repris et modifier un discours d'un certain Sarkozy en supprimant un tant soit peu la condescendance suffisante du monarque français.

Bony démythifie l'idée d'une identité panafricaine :

Ce discours est beau mais la question africaine vis à vis du développement est avant tout d'ordre culturel. Partout où le poids de la tradition est importante il y est difficile d'impulser le progrès tel le conçoit le monde contemporain. Le Ghanéen Nkwama Nkrumah le dit dans ses écrits mais quand il est arrivé au pouvoir il n'a pas réusi à changer les choses et les coups d'Etat qui s'en sont suivis non plus. Même Rawllings n'a pas développé le Ghana. Le folklore représente encore la culture africaine.On a accueilli Obama avec celà. Mais les noirs américains ou afro-américains ont une culture qui n'a rien à avoir avec l'Afrique. Pour être concret ce sont des noirs avec une culture occidentale. Je n'aimerais pas leur porter l'injure en disant que ce sont culturellement des blancs avec une peau noire. Bien sûre on nous bassine avec la culture des ghettos. Là aussi c'est une une sous-culture américaine qui n'a aucun parallèle avec l'Afrique.

Le chanteur Akon est-il africain? Oui. Fait-il de la musique africaine? Non.

Bony a une vision quelque peu différente de celle d'Obama sur l'Amérique “post-raciale” :

…On est tous devenu des wasp même si la différenciation de la couleur de peau reste vivace. L'adage ne dit'il pas que la nuit tout les chats sont gris? Dans le monde tout les américains sont wasp. D'ailleurs le monde s'en est rendu compte rapidement.  Obama est plus Américain que noir.

Wavre réagit :

Alex, Bely et moi vivons en amérique depuis des décennies et ils ne me contrediront sûrement pas quand j'affirme qu'ici malgre les points communs que partagent tout les américains, il y a une distinctive culture noir-americaine ici aux states, culture due a leurs origines africaines. Nous qui avons l'avantage de connaitre les deux continents, sommes plus à même de reconnaitre ses traits de caractère. Tu sembles n'avoir pas encore différencié technologie et culture.

Wavre affirme qu'au-delà de ces questions d'identité, au-delà d'Obama, le plus important, c'est de se rappeler que :

PERSONNE NE NOUS AIDERA, SI CE N”EST NOUS-MEME!LA NOMENCLATURE ECONOMIQUE MONDIALE ET SES LIGNES DE FORCE TEL QU”ELLES EXISTENT ACTUELEMENT N’ ONT AUCUN INTERET A NOTRE DEVELOPPEMENT!

3 commentaires

  • Leno Saa Marc

    tres bonne presse,
    veuillez la connectivite des audios,
    Parlez du developpenent aussi, quant
    aux nouvelles du monde, car je remarque que les nouvelles du pays s’annoncent que quand il y a chaleur.
    SML

  • moses

    après le discours de obama a accra,j’ai réalisé la crainte des afro-americains en 2008:votez obama ou pas
    et bien OBAMA n’a pas du tout une connaissance de l’afrique.ce changement promis,il ne pourra pas le faire a mon avis. son departement pour l’afrique est bourré de ex clintoniens formé a travers les collections de “jeune afrique”
    c’est un president perdu de l’afrique.il a ainsi ouvert pour les annees a venir la voie à d’autres exactions des occidentaux en afrique.pour ce voyage je ne crois pas nos ancetres l’ont beni.suivez mon regard,il aura beaucoup de deboires dans tout après ce discours ignorant.

  • Maxence Buittoni

    Très intéressant! Merci!

    En effet, c’était un discours très intéressant, cette analyse tire toutefois des conclusions différentes des votres;

    http://www.unmondelibre.org/Akosah-Sarpong_Obama_Accra

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site