Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L’Australie débat de la censure sur internet

Cela n'arrive pas qu'en Chine ou en Iran. L'Australie débat de la censure sur internet, afin de protéger les enfants contre les prédateurs en ligne. Mais les débats s'annoncent animés devant l'opposition de plusieurs groupes de protection de l'enfance, y compris Save the Children ainsi que des groupes de la liberté civile.

D'après ABC News [en anglais, comme tous les liens de ce billet]

« Le groupe de protection de l'enfance fait partie d'un ensemble de plusieurs organisations, comprenant Libertés civiles en Australie, et le Centre National des droits de l'enfance et de la jeunesse, qui ont publié, aujourd'hui une déclaration commune, s'opposant au filtrage obligatoire du fournisseur de services Internet (ISP).

La déclaration affirme que le filtrage ne fonctionne ni pour protéger les enfants des matériaux explicites ni pour empêcher la pédo-pornographie d'être distribuée sur Internet. »

Les défenseurs et les militants des droits de l'enfant disent que le filtrage détourne des fonds des programmes qui contribueraient à lutter efficacement contre les prédateurs en ligne.
Simon Sheikh de GetUP (Levez-vous) – une organisation qui cherche à construire une Australie progressiste – dit au Australian IT

« Chaque année, près de 33 millions de dollars seront gaspillés sur un projet inutile et fondamentalement vicié. » Mr Sheikh estime que la somme pourrait financer le recrutement de 300 policiers supplémentaires afin de lutter contre la pédopornographie en ligne.

Sur YouTube, les Australiens expriment leur avis – la plupart s'opposent au filtrage d”internet. Ici le bien-nommé Australien en colère , exprime ses préoccupations à savoir que le filtrage d'Internet n'est pas si simple et que le gouvernement perd du temps et de l'énergie à tenter de fliquer les personnes en ligne.

Les blogueurs s'invitent également dans la discussion. Robert H Mercer doute que le Ministre des Télécommunications Stephen Conroy, qui a proposé le filtrage, tienne compte de la réalité qui pointe les faibles chances de réussite de son projet.

«Un groupe composé principalement de petits fournisseurs d'accès à Internet est sur le point de terminer son procès intenté au gouvernement à propos du filtrage d'Internet et le Ministre des Télécommunications Stephen Conroy a dit qu'il pensait publier les résultats d'ici six à huit semaines.

Le sénateur Conroy dit que les résultats permettront de déterminer si le gouvernement procèdera à la mise en place de cette loi controversée. Oh oui, je suis sûr que cette chochotte tiendra compte des résultats … … …. C'est tout juste de la poudre aux yeux … … … .. ces abrutis ont déjà fait leur choix! »

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site