Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Malaisie : Les 100 premiers jours du nouveau Premier ministre

Le Premier ministre de Malaisie, Najib Abdul Razak, a célébré son 100ème jour en fonction la semaine dernière. Il est le 6ème Premier ministre de Malaisie. A cette occasion, Najib a offert  les « cadeaux » suivants à ses électeurs : 20 pour cent de réduction accordée aux utilisateurs fréquents des routes à péage, la réduction de moitié de la taxe de renouvellement de licences pour les petits commerçants à Kuala Lumpur, l'offre de logements à prix modique aux familles à faible revenu, des démarches d'enregistrement à l'état civil plus aisées pour les naissances dans les états de Sabah et  Sarawak,  la construction de routes et d'équipements public au Sabah et Sarawak et l'ouverture de plus 3 000 immatriculations de taxis individuels.

Le blog National Express Malaysia [en anglais, comme tous les liens qui suivent ] exhorte le Premier ministre « à mettre en œuvre d'avantage de changements réels, et pas seulement des mesures populistes ou des “cadeaux”. Lim Kit Siang rappelle à Najib que le peuple “attend des réformes importantes dans ses prochains 100 jours”.

Khoo Kay Peng affirme que des mesures populistes n'impressionneront pas de nombreux Malaisiens :

Il (Najib) devrait éviter de faire de telles annonces populiste, car elles ne vont pas lui apporter des bons points. Il y a une maturité politique croissante chez  de nombreux Malaisiens des zones urbaines. Ces annonces ne feront pas de lui quelqu'un de généreux, attentif ou amical. Au lieu de cela, elles ne font que contribuer à mettre à jour son incapacité à se concentrer sur les vrais problèmes fondamentaux de la nation et de ses populations.

Najib a également annoncé des mesures visant à libéraliser davantage l'économie. Hornbill Unleashed doute que les Malaisiens non malais bénéficieront réellement des nouvelles mesures de libéralisation. Il semble que les investisseurs étrangers bénéficieront le plus des réformes économiques.

Une coalition de 30 ONG a présenté un programme de réforme pour aider à faire avancer le processus de démocratisation en Malaisie. La coalition conseille au Premier Ministre à mettre en œuvre immédiatement des réformes politiques et économiques.

Si le gouvernement insiste sur le maintien de l'actuel système autoritaire de contrôle politique, la libéralisation économique et d'autres réformes seront considérées pour ce qu'elles sont  – une tentative à peine voilée visant à garantir que l'actuelle élite restera au pouvoir.

Najib devrait reconnaître que les libertés politiques et économiques vont de pair. La réforme économique ne fonctionnera pas si il y a un environnement politique autoritaire bâti sur la répression et le déni des droits démocratiques des citoyens.

Au 100ème jour de son mandat, la cote de popularité de Najib a atteint jusqu'à 65 pour cent. Rocky's Bru estime que les gesticulations publiques des forces de l'opposition ont aidé Najib à s'attirer plus de sympathie de la part des électeurs. Mata Satu pense que Najib a bien travaillé à son poste. Malaysia Friday félicite Najib :

A en juger par la performance des 100 premiers jours de Najib, je suis convaincu que l'attente est terminée. Le leadership de la réforme est arrivé. Najib ! Il est l'homme que nous attendions depuis pour combler le vide laissé par Mahathir au poste de premier ministre de la Malaisie. Pour moi, jusqu'à présent, Najib a sous-promis et sur-tenu ses promesses.

sakmongkol AK47 veut insister sur ce que Najib a fait pour le pays :

D'accord Lah, ayons un peu de charité et acceptons que ce que le premier ministre Najib a fait jusqu'à présent était bien intentionné. Mais ils ne seront pas mis en boite dans le mythe des 100 jours créé par les médias.

Il est hautement improbable que des changements importants aient eu lieu pendant les 100 premiers jours du Premier ministre Najib.

Tout le monde est fasciné et parle des 100 jours du premier ministre Najib. C'est comme si les 100 premiers jours représentaient une étape ultime du leadership et de la gouvernance. Au lieu d'offrir un hommage excessif, nous devrions demander : qu'a fait le premier ministre Najib?

Non seulement cette liesse autour  des 100 jours est trompeuse, elle est également conçue pour donner l'impression que tout ira bien, avec un changement au sommet.

Little Steps observe que Najib a plusieurs avantages sur ses rivaux, mais qu'il n'exploite pas ses points forts.

Najib est muni d'un grand bagage politique, mais il a une formidable équipe à l'UMNO et un fort soutien populaire. Ce sont deux facteurs que son prédécesseur n'avait pas et ce sont également deux facteurs très importants qui peuvent l'aider à mettre en œuvre les réformes à long terme. Pourtant, tout au long des 100 derniers jours, j'ai encore vu peu des potentialités de son équipe s'exprimer.

Le Dr. Chris Anthony énumère certains des “problèmes épineux” que le gouvernement doit affronter aujourd'hui.

Dans les 100 premiers jours, le nouveau Premier ministre a pu réussir à un peu augmenter l'espoir du peuple pour une Malaisie juste, progressiste, mais beaucoup de problèmes épineux restent toujours non résolus et les gens continuent à douter qu'il ait  la volonté politique de trouver des solutions amiables à ces problèmes.

Il y a des nombreuses questions majeures, certaines controversées et délicates, celles-là ont besoin d'être sérieusement examinées pour corriger la perception négative qu'ont les gens du gouvernement. Celles-ci comprennent l'impasse politique au Perak, l'indépendance du pouvoir judiciaire et de la police, une plus grande tolérance de la contestation, la corruption et les relations inter-ethniques qui se détériorent.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site