Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Égypte : Trois blogueurs arrêtés le même jour

Le 22 juillet 2009 semble signaler le début d'une vague de répression contre les blogueurs en Égypte : trois jeunes blogueurs ont été arrêtés séparément. Le premier, Ahmad Abu Khalil [en arabe], a été emmené de son domicile à l'aube.
Les forces de sécurité de l'État ont fait irruption dans sa maison et confisqué ses livres.  Elles n'ont pas informé sa famille des accusations portées contre leur fils, ou de l'endroit où il est détenu. Toutefois, il est probablement détenu au siège de la sûreté de l'État à Nasr City.
Ahmad, qui blogue sur Al- Bayareq [en arabe] (traduction : lanternes), se définit comme « islamiste ». Il avait l'habitude d'y chroniquer sa vie.
Les deux autres blogueurs sont Abdel Rahman Ayyash [en anglais] et Madgy Saad [en arabe], qui ont été arrêtés à l'aéroport du Caire le 21 juillet au soir. Les deux blogueurs revenaient de Turquie. Ayyash dirige Abdel Rahman's Blog [en anglais], alors que Madgy Saad contribue au blog “Yalla Mesh Mohem“[en arabe], (traduction : OK ce n'est pas grave).
Les blogueurs égyptiens font circuler les nouvelles sur les arrestations par Twitter. Nous n'en savons pour l'instant pas plus sur ces affaires.

twt-arrest-eg2

twit-arrst-egp

Elles  arrivent quelques jours après la treizième prolongation de la détention de Mosa'ad Abu Fagr.

Abu Fagr a été arrêté [en anglais] le 26 décembre 2007. Bien que le tribunal et le juge d'instruction aient délivré huit ordres de remise en liberté[en anglais] il est toujours en prison.
Abu Fagr, écrivain militant du Sinaï, a un blog appelé Wedna Ne3eesh [en arabe] (Nous voulons vivre) où il fait connaître les revendications des Bédouins du Sinaï [en anglais], qui parlent de leur vie et qui revendiquent leur citoyenneté.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site