Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Fidji : Le Président annonce son départ en retraite

A Fidji, on réagit sur les Forums et les blogs à l'annonce que le Président se prépare à partir en retraite.

Ratu Josefa Iloilovatu Uluivuda, dit Josefa Ilolio, a annoncé qu'il se retirait après presque neuf ans au pouvoir. A 88 ans, l'homme d'état le plus âgé au monde se retire.

Son régime a été ponctué par trois crises constitutionnelles distinctes. Josefa Ilolio est devenu président à la suite du  coup d'état de 2000 [en anglais, comme tous les blogs cités] à Fidji, quand des nationalistes autochtones fidjiens et des militaires ont retenu en otage le gouvernement dirigé par un Indo-Fidjien pendant 56 jours. Il est resté au pouvoir jusqu'au 5 décembre 2006, quand le militaire Frank Bainimarama a déclaré l'état d'urgence national et assumé les pouvoirs présidentiels, avant de dissoudre le parlement. Un mois plus tard, le commandement militaire a rétabli Josafa Ilolio à la présidence. Le président a ensuite nommé Bainimarama Premier ministre par intérim.

Le 9 avril 2009, une cour d'appel a décrété la prise de pouvoir par Bainimarama  illégale et a ordonné au Président Iloilo de désigner un gouvernement de transition jusqu'à ce que des élections puissent avoir lieu. Cependant, le président a déclaré qu'il n'avait pas d'autorité constitutionnelle pour former un nouveau gouvernement. Il a donc annulé la constitution, limogé tous les magistrats et s'est auto-proclamé chef d'État. Le jour suivant, il a nommé  Frank Bainimarama, pour un mandat de cinq ans, repoussant les élections jusqu'en  2014.

Certains blogueurs saluent le chef d'état.

De Babasiga

Sur Radio Fidji, la nouvelle que Ratu Iloilo aura, enfin, la vie agréable du retraité, passera du temps avec sa famille à Veseisei. C'est un homme fragile, qui mérite de passer sa vieillesse avec les siens et sa vanua.

Un commentaire de True Pale Blue sur le site  Real Fiji News .

Quel extraordinaire exemple de service à la nation ! Comparable à celui de SM la reine Elizbeth II et vraiment à la hauteur de cette comparaison. Nos pensées, nos prières et notre respect au Président qui part en retraite.

“Bravo, bon et loyal serviteur”

Évangile de St Mathieu(25:23)

Comme stipulé dans la maintenant caduque constitution de 1997, le président de Fidji est nommé par le Grand Conseil des Chefs fidjiens (charges héréditaires) pour au maximum deux mandats de cinq ans. Même si le président joue un rôle largement honorifique, la charge comporte certains pouvoirs qui se sont révélés importants durant les quatre coups d'état et crises constitutionnelles à Fidji.

Le vice Président Ratu Epeli Nailatikau assumera l'intérim jusqu'à ce qu'un nouveau président puisse être désigné.   Frank Bainimarama a déclaré que le Grand Conseil des Chefs, qu'il a suspendu, ne choisira pas le prochain président de Fidji. C'est son cabinet et le récemment re-nommé chef de la magistrature qui le feront.  Bainimarama a précisé  qu'il commencera à travailler sur une constitution plus équitable et plus équilibrée en termes ethniques dans trois ans. Josefa Ilolio pourrait bien être le dernier président de Fidji nommé par le Grand Conseil des Chefs.

Ses détracteurs jugent depuis longtemps que Ilolio était entièrement sous l'influence de Bainiarama. Ses partisans répondent qu'Ilolio a tenté de sauver le système des chefs indigènes tout en essayant de moderniser le gouvernement.

Sur le site Fiji Board Exiles, gdevreal qualifie le départ de Ilolio comme “trop tardif” et se demande ce que réserve le régime de Bainimarama, sans son homme au palais présidentiel.

Frank était assez dépendant du président au tampon.
Qu'est-ce qui va se passer maintenant ? Avec ces fils et filles de chefs qui reviennent au pouvoir, ils n'ont plus besoin de  Frank. Il est même un boulet, sur la scène internationale, et connait zéro sur la manière de gérer une économie ou une nation.

Sur le même site, Fiji Board Exiles, real jack répond que durant une décade troublée, Ilolio a représenté un facteur de stabilisation.

le régime devra trouver quelqu'un de stature similaire, avec une hérédité impeccable, qui sera capable de tenir ce rôle de pivot dans la société itaukei [Fijdiens de souche], comme le Turaga Tui Vuda l'a été depuis 2001 – nous avons tendance à oublier le rôle capital que ce chef a joué en stabilisant la politique dans ce pays depuis 2001 – son statut de chef et ses liens de sang ont été au centre de cette influence stabilisatrice – il a  sauvé la race itaukei et l'a fédérée après les troubles de 2001, et jusqu'à maintenant  – son Mana a empêché le pays de se disloquer.

La presse internationale décrit le départ en retraite comme une occasion pour Bainimarama de consolider encore plus son pouvoir. Quelques uns des blogueurs de l'opposition sont du même avis.

Coup Four Point Five suggère que pour parfaire sa main mise,  Bainiarama a du forcer Ilolio à partir.

Contrairement à ce qu'à dit le chef du gouvernement d'intérim Frank Bainimarama cette après-midi – que le Président Ratu Josefa Iloilo avait annoncé son départ en retraite – des sources nous ont dit que Iloilo a été forcé de se retirer par le régime.

Nous avons eu la confirmation que le départ de Tui Vuda comme Président et Commandant en Chef  des forces militaires de la République de Fidji était préparé par le régime depuis la nomination de Ratu Epeli Nailatikau comme vice Président à la fin du mois d'avril, après l'abrogation de la Constitution, le 10 avril.

Des sources nous ont dit que le régime négociait les conditions du départ en retraite de Iloilo depuis plus de deux mois.

Sur le  blog Soli Vakasama :

Les récentes manoeuvres qui ont abouti au départ de l'incompétent pour laisser la place à l'inutile Epeli Nailatikau, et la nouvelle que liumuri, veivolitaki Epeli Mataitini ou le battu d'avance Tui Wei Talemo pourraient se présenter pour le poste de Vice Président. Les dernières nominations de  Leweni, Naupoto et maintenant Tikoduadua comme SP [Secrétaire Permanent] ne font que confirmer le véritable projet de Bainimarama pour les Fidjiens, et ce n'est certainement pas la démocratie, mais la totale militarisation de Fidji !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site