Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Les Iraniens pleurent leurs morts

Des milliers d'iraniens se sont rassemblés au cimetière de Behesht Zahra à Téhéran pour célébrer la mémoire de Neda Agha-Soltani et des victimes des manifestations. Des douzaines de personnes ont été tuées et des centaines ont été emprisonnées lors de celles-ci, qui ont éclaté depuis l’ élection présidentielle de juin.

Selon différents sites d'information et les blogs, la police anti-émeutes a attaqué la foule en deuil.  Voir la collection de photos de Zahra Rahnavard, la femme du dirigeant de l'opposition Mir Hussein Mousavi, prises dans la foule en deuil, ici.

OnlyMehdi nous offre de partager avec lui plusieurs vidéos des manifestations d'aujourd'hui. Celles-ci montrent la police attaquant la foule.

Des slogans contre le fils du Président Khamenei

Voici une autre vidéo téléchargée par des citoyens iraniens sur les rassemblements de jeudi au cimetière et leur caractère de manifestation contre le régime.

Les manifestants sur la Beheshti chantaient des slogans comme “A bas le dictateur” et les “Prisonniers politiques doivent être libérés”. Ils chantaient aussi des slogans contre Mojtaba Khamenei, fils du dirigeant suprême d'Iran, qui est accusé d'être à la tête des fraudes électorales supposées.

Chant de slogans dans le métro:

La foule chantant des slogans contre le régime dans un métro à Téhéran, sur leur chemin de retour du cimetière :

2 commentaires

  • Mr anick Roschi

    Neda

    Ton sang
    Coule
    Sur nos petits

    Écrans
    Neda

    Le tout puissant
    A décidé

    Pour toi
    Neda

    Tu es partie
    Visiter
    Un autre monde

    Mobile
    Neda.

    Anick Roschi Août 09

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site